Discord
RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Nananinanère tu n'm'attraperas guère

avatar
Helizabeth Anew
Apprentie Marchombre
La discussion avec la jeune fille terminée, je me rendis compte qu’il était temps que je reprenne le chemin du retour pour retrouver Eleanor et rentrer à Al-Jeït. Tandis que je marchais tranquillement, j’entendis des voix dans le lointain et me tourna vers l’origine de celle-ci pour voir que c’était des Frontaliers. La poisse, ils faisaient quoi ici. J’en dénombrais 3 et un gamin qui croisa mon regard. Me détournant le plus rapidement possible, je pris la direction opposée à la leur et rabattit mon capuchon sur ma tête pour me cacher avant d’adopter un rythme rapide. Apparemment, ils ne m’avaient pas remarqué, ou si c’était le cas, n’avais pas fait le lien avec ma jumelle, ce qui me convenait parfaitement. Il fallait que je fasse un détour pour rejoindre le point de ralliement tout en me dépêchant pour ne pas être en retard.

« HYZOBELLA »

Une petite voix criarde qui hélait le prénom de ma jumelle, cela ne devait pas être une coïncidence. Bébé Frontaliers m’avait vu et me prenait pour ma jumelle. Si je ne me retournais pas, peut-être qu’il arrêterait. On pouvait espérer, non ? C’est pourquoi je continuais d’avancer sans me retourner, allant aussi vite que je le pouvais sans éveiller les soupçons en me glissant entre des bâtiments que je connaissais, espérant semer le petit Frontalier. En vain. Je l’entendais qui continuais de m’appeler « Hyzobella ». C’était bien ma veine. Avec tout ça j’allais finir en retard, pas top. Soupirant, j’accélérais de nouveau le pas avant de me jeter dans l’arbre que j’avais quitter un peu plus tôt et commença à grimper, espérant qu’il ne saurait pas à en faire de même et qu’il ne m’ai pas vu le faire. J’allais attendre qu’il parte pour redescendre et reprendre ma route en me hâtant.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ena Sil'Lyha
Apprenti Frontalier
Ena n'en revenait pas ! Il avait obtenu l'autorisation quitter les murs de la Citadelle pour la première fois de sa vie et ce afin participer à une mission des frontaliers directement en situation réelle. Bon en réalité, il était surtout toléré sur le terrain pour en apprendre d'avantage et observer ses ainés avec interdiction totale de les gêner mais c'était déjà trop de bonheur pour lui ! Le petit garçon avait même consentit à monter de bon cœur sur un des chevaux préparés pour l'expédition malgré son étrange phobie envers ces animaux - ce qui prouvait bien à tous qu'il était bien plus qu'enchanté d'avoir le droit de suivre les trois grands frontaliers chargés de lui montrer à quoi ressemblerait l'une des ses futures tâches. Il n'avait qu'un seul regret ; celui que son demi-grand frère ne fasse pas partie de la mission. Bien entendu, les frontaliers qui l'accompagnaient étaient déjà très impressionnant mais il manquait à Ena son modèle de toujours pour lui montrer l'exemple et lui donner comme à chaque fois l'envie de se surpasser.

La mission avait duré toute la journée, un quotidien banal pour les trois grands et particulièrement éprouvant pour l'apprenti qui tentait de faire de son mieux pour retenir un maximum de chose et observer avec la plus fine attention ses probables futurs compagnons d'arme afin de mémoriser le moindre de leurs gestes pour les reproduire plus tard. Il s'avait que cette occasion ne risquait pas de se représenter de si tôt, aussi il essayait de tirer toute la richesse de cette expérience tout en se conduisant le plus parfaitement possible. Il voulait mettre toute les chances de son côté au cas où son bon comportement serait récompensé d'une nouvelle sortie. L'enfant avait donc été sage comme une image durant toute la durée de l'opération. À présent qu'elle touchait à sa fin, il sentait plus que jamais que sa place était à l'extérieur, sur le terrain et pas enfermé dans une salle à apprendre comment tenir un sabre. Mais bon voilà, il fallait bien passer par là avant de pouvoir se rendre réellement utile au dehors. Bien que la journée n'ait guère été très palpitante en matière de combat, le petit était enchanté et continuait à rayonner malgré ses jambes fatigués, ses crampes aux cuisses - dues au voyage sur la selle d'un des frontaliers - et ses yeux qui picotaient doucement annonçant que son corps avait envie de faire une pause.

Mais, Ena ne l'entendait pas de cette oreille. Al-Far était une ville qu'il n'avait encore jamais vue et il mourait d'envie d'aller l'explorer seul quelques instants, juste pour voir le fonctionnement de cette grande cité de l'empire, pour en apprendre plus sur l'extérieur. Il voulait pouvoir en raconter le plus possible sur sa mission à ses deux meilleurs amis - Sayah et Nil - qui devaient être verts de jalousie en ce moment même. Les frontaliers avaient décidés de ne pas reprendre la route ce soir et prévoyaient de passer la nuit dans une auberge de la ville pour le plus grand ravissement du petit brun qui demanda au chef du groupe s'il pouvait avoir quartier libre juste une petite heure ou deux afin d'explorer la ville un peu par lui même.

Le frontalier allait lui donner sa réponse après s'être brièvement concerté du regard avec ses camarades mais c'est à cet instant précis qu'un visage dans la foule détourna l'attention d'Ena qui ne s'était pourtant pas relâchée de la journée. Et pas n'importe quel visage, des trais ont ne peut plus connus du petit qui repéra directement sa demi-grande sœur tentant pourtant d'être discrète. Le garçon fronça les sourcils. Que venait donc faire la jeune femme ici sans qu'il ne soit au courant ? Sans doute avait elle fait passer sa mission sous silence afin qu'il ne tente pas de la suivre ou ne la mitraille pas de questions avant et après son départ. Ça Hyzobella, c'est vraiment pas gentil ! La demoiselle se retourna prestement avant de remettre son capuchon. Cette fois, l'enfant en était sûr, elle tentait de l'éviter. Pourquoi ne serait elle pas venue saluer ses amis sinon ? En plus de ça, elle portait d'étranges vêtements. Ena décida de punir sa demi-grande sœur de ne pas l'avoir prévenu et ouvrit ses lèvres avant de s'époumoner :

_ HYZOBELLA

Sans plus réfléchir ni à la mission ni à la permission d'avoir une pause, il se lança à la poursuite de la fille dans les rues d'Al-Far. Celle-ci ne courait pas mais évoluait tout de même rapidement dans la foule et le petit fatigué avait du mal à ne pas se laisser distancer. Néanmoins son envie d'attraper sa sœur dépassait tout et il continuait sa course dans le dédale des rues insalubres tout en criant son nom avec une voix de plus en plus agaçante.

_ HYZOBELLAAAAAAAAA

Elle s'engageait entre des bâtiments que l'apprenti-frontalier ne connaissait pas - ce qui ne l'inquiétait nullement. Si je l'attrape, elle sera obligée de s'occuper de moi et de me ramener aux autres de toute façon. Oui, voilà, ce sera sa punition ! Les autres justement n'avaient absolument rien fait pour empêcher l'enfant de courir après la frontalière ce qui prouvait soit qu'il avait réellement obtenu le droit de promener dans la ville, soit qu'ils avaient reconnus Hyzobella eux aussi. Quelque soit la réponse, elle enchantait le petit. La frontalière entreprit soudain de changer de tactique pour aller se percher dans un arbre. Ena avait envie d'éclater de rire. Il n'avait pas beaucoup de talents mais pour ce qui était de grimper aux arbres, il avait de l'expérience. Désolée sœurette, tu ne m'échapperas pas comme ça ! Si le garçon avait un peu mieux observé la façon de grimper de la brune, il se serait rendu compte que celle ci se mouvait bien plus facilement et gracieusement que la véritable Hyzobella mais il n'eut pas le temps le s'arrêter sur ce genre de détail.

Son sabre le gênait un peu, il n'avait pas l'habitude de grimper avec lui mais il était si content d'avoir pu en porter un toute la journée dans son dos contrairement à ce que lui autorisait d'habitude sa maman qu'il n'était vraiment pas près à s'en débarrasser. Il grimpa avec facilité jusqu'à la jeune femme avant de s'écrier dans un magnifique sourire creusant ses fossettes :  

_ Trouvée !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helizabeth Anew
Apprentie Marchombre
J’avançais dans les ruelles, espérant semer mon mini-poursuivant, en vain. Il s’accrochait et rudement bien. En désespoir de cause je me hissais donc dans un arbre espérant qu’il ne m’a pas vu. Encore une fois raté. Et en plus il arrivait à grimper aisément le bougre. Si j’avais pu, je me serais hissé plus haut, mais cela relevait du danger, j’étais trop lourde à présent. Je fus obligé de le regarder se hisser jusqu’à moi et me faire son plus grand sourire, content de m’agacer, en m’annonçant qu’il m’avait trouvé. J’étais bloquée.
Plongeant mon regard dans le sien, je l’observais avant de lâcher de ma voix la plus glaciale.

« Je ne sais pas qui est cette Hyzobella, mais ce n’est pas moi »

Cela dit, je redescendis de l’arbre et continua plus tranquillement ma route, sûre que le bébé Frontaliers me laisseraient en paix. En parlant de Frontaliers, ils étaient où les grands. Ils avait perdu leur poussin et ne le cherchait même pas. En même temps, ça m’arrangeait un peu, comme ça je ne risquais pas de les croiser. Mais il faudrait tout de même ramener le nourrisson à sa maman. Et avec tout ça, j’allais vraiment finir en retard pour mon rendez-vous.
Tout à ma réflexion, je ne remarquais pas que le poussin, ou le pot de colle, continuait à me suivre et c’est quand je voulus faire demi-tour que je me retrouvais face à lui. Soupirant, je repris la parole d’un ton plus doux.

« Quoi encore. Je t’ai dit que je n’étais pas cette Hyzobella. Tu devrais rejoindre tes camarades, ils risquent de s’inquiéter que tu aies disparu dans cette ville sans prévenir. Ils sont sans doute dans l’une des tavernes qui peuplent la grande rue. Suis moi je vais te la montrer »


Le prenant par la main, tel l’enfant qu’il était, je le guidais jusqu’à la grande rue.

« Voilà on y est. Maintenant va les retrouver, ils doivent être super inquiet pour toi »


Je le poussais légèrement dans le dos pour le faire avancer avant de me détourner et prendre la direction de la boutique.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ena Sil'Lyha
Apprenti Frontalier
La mine enchantée du petit frontalier sembla bien loin de déteindre sur la frimousse de la jeune femme. La jolie Hyzobella semblait de bien mauvaise humeur lorsqu'elle lâcha d'une voix glaciale qu'il ne s'agissait pas d'elle. Ena éclata de son rire cristallin habituel en attendant le moment ou la demoiselle exaspérée se mettrait à sourire et plussoierait en avouant qu'il s'agissait bien d'elle. Mais cette dernière ne semblait pas trouver la situation des plus amusantes et continua à toiser le petit de son regard fermé. L'aveu ne devait en réalité pas arriver.

Elle descendit de l'arbre sans plus d'explications et l'enfant cessa brusquement de sourire. La jeune femme venait d'installer le doute en lui. Il se pencha une fraction de seconde sur la possibilité que cette fille ne soit pas sa demi sœur adorée avant de lever les yeux aux cieux. C'est bien joué Hyzobella, mais je ne me laisserais pas berner aussi facilement ! Ayant pris un temps de retard sur la frontalière, Ena se laissa rapidement glisser jusqu'au sol avant de poursuivre son objectif en suivant la suivant à la trace. Il était un peu attristé par le comportement de la brune, celle-ci - si elle avait toujours tenter d'éviter le garçon de son mieux - n'avait encore jamais essayé de le fuir à ce point en allant jusqu'à nier son identité.

Il était déçu. Par sa sœur et par lui même, se demandant soudain si malgré toutes ses bonnes intentions il n'avait pas exagéré en tentant de comprendre et d'apprendre de ce demi membre de sa double famille qui semblait brusquement vouloir couper avec lui tout les ponts possibles. Il continua néanmoins de suivre le femme, si profondément perdu dans ses pensées qu'il en oubliait de crier le nom de sa sœur juste pour l'embêter. Lorsqu'elle se retourna pour lui adresser la parole une seconde fois, l'apprenti frontalier fut prit d'une sérieuse hésitation. Il se laissa entrainer par la main de la jeune femme jusqu'à la rue principale avant de se faire légèrement pousser dans le dos pour rejoindre ses ainés. Mais le petit oiseau tombé du nid ne l'entendait pas de cette oreille. Il saisit la main de la brune alors qu'elle semblait se diriger dans une autre direction et la contourna pour venir se camper en face d'elle les sourcils légèrement froncés.

_ Qui es tu si tu n'es pas ma grande sœur ? Tu ressembles à Hyzobella comme deux gouttes d'eau !

Il eut soudainement l'impression que l'on venait d'allumer une bougie dans son esprit. Il ouvrit grand la bouche tel un poisson sortit hors de l'eau et regarda fixement la fille en plissant les yeux avant des les rouvrir bien grands en les laissant retrouver tout leur éclat. Son sourire réapparut instantanément sur son visage. Cette fois ça y était ! Il avait comprit ! Cette fille n'était pas Hyzobella mais bien sa sœur jumelle dont Ena avait tant entendu parler sans jamais pouvoir la rencontrer.

_ Mais évidemment ! Tu n'es pas Hyzobella ! Tu es Helizabeth !

Il tendit une petite main en direction de sa deuxième demi-grande sœur.

_ Enchanté ! Moi c'est Ena, je suis ton demi petit frère !

Et il sourit une nouvelle fois de toute ses dents.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helizabeth Anew
Apprentie Marchombre
Je pensais être débarrassé de mon caneton en le ramenant à la rue principale, mais celui-ci décida du contraire et me saisit la main, se mettant devant moi. Et il me sermonnait ce petit Frontalier. Limite s’il avait les poings sur les hanches et les sourcils encore plus froncés ça donnerait la même chose. On aura vraiment tout vu. Et en effet je ressemblais à Hyzobella comme deux gouttes d’eau, après tout elle était ma jumelle. Et il sembla en arriver à la même conclusion, misère. Soupirant, je baissais les épaules, lasse.

« En effet je m’appelle Helizabeth et Hyzobella est ma sœur jumelle. »

Perspicace le gamin. Il en avait mis du temps mais avait finis par comprendre que je n’étais pas la personne qu’il pensait. Par contre ce fut à moi de pas comprendre ce qu’il me raconta en me tendant la main. Mon demi-frère ? C’était quoi cette histoire ! Il était trop grand pour ça. Et il portait un sabre dans le dos, signe que son entrainement avait commencé. Je n’aimais pas ça.

« Attend…mon demi-frère ? Mais tu n’as pas cinq ans, c’est pas possible…ah moins que…..par les balloches du roi des Raïs ! Elle a osé cette face de Ts'liche. »


Oui je devenais vulgaire par moment. Mais en même temps je viens d’apprendre que mon père a trompé ma mère de son vivant. Et je suis certaine que celle-ci n’était pas au courant. Mais en tout cas Ena, mon petit frère, n’était pas responsable donc je me calmai et me saisit de sa main.

« Enchanté Ena. Bon bah je suis Helizabeth, ta grande sœur »


Je lui souris tendrement, l’appréciant déjà ce petit bout. Il me ressemblait un peu je trouve, curieux de tout et voulant avoir le dernier mot. Et puis même physiquement, maintenant qu’on en parlait il ressemblait à notre père. Si je croisais la route à celui-là, je lui passerais un savon.

« Du coup, tu connais ma jumelle, mon papa. Et tu dois connaître aussi mon, enfin notre grand frère, non ? »

Je relâchais sa main et le pris spontanément dans mes bras pour le porter, pour le reposer aussitôt car un peu lourd pour mes bras. Le regardant, je retrouvais mon sérieux.

« Tu m’as reconnu et m’as rencontré, c’est bien, mais tu ne dois pas le dire à notre famille. Promet le sur le Dragon. Ils ne savent pas où je suis et je ne veux pas qu’ils le sachent, pour des raisons personnelles. Donc promet sinon je te tue »


Je n’étais pas capable de le tuer, n’envisageant déjà pas de tuer quelqu’un, mais ça il ne le savait pas. Et je n’allais pas hésiter à le menacer si cela me protégeait.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ena Sil'Lyha
Apprenti Frontalier
Victoire ! C'était gagné, la voilà qui rendait les armes et passait aux aveux. Ena était plus que content, il semblait flotter à quelques centimètres du sol sur un petit nuage alors que sur son visage un sourire victorieux trônait sans sembler pouvoir s'évanouir. Avoir raison face à une grande personne c'était toujours d'une satisfaction extrême pour un enfant de son âge, un peu comme celle d'envoyer Sayah au tapis ou de vaincre Nil en duel au sabre, en somme des choses rares qui dans certains cas n'arrivaient même jamais.

Il eut un instant peur que la jeune femme décide de diminuer cette soudaine fierté - qui venait de faire grandir son ego d'une façon un peu inquiétante - en ne lui serrant pas la main mais ce moment de battements s'avera avant tout fait pour permettre à celle-ci de lâcher un chapelet de jurons qui fit éclater de rire le jeune apprenti frontalier sans que celui-ci ne sache réellement si la situation se portait bien à une telle euphorie de sa part. Dans le doute, il se convaincu que oui et se laissa aller à sa rigolade face à l'expression du visage et aux termes employés par sa nouvelle grande sœur. Toi, tu m'as l'air bien plus rigolote qu'Hyzobella !

Il se calma néanmoins rapidement et en même temps qu'elle quand Helizabeth décida - enfin - de lui serrer la main, preuve déjà que ce n'était pas contre lui qu'elle était fâchée. Ena en fut inconsciemment soulagé. Il n'avait pas spécialement nourrit d'attente par rapport à la possible acceptation de sa grande sœur envers lui, préférant l'assimiler par facilité à Hyzobella - qui devait sans doute lui ressembler grandement - mais à présent, il se rendait compte que la demoiselle était bien différente de sa jumelle et cela était loin de lui déplaire. Comme quoi, il était parfois chouette de découvrir que l'on s'était trompé.

L'attitude de sa nouvelle grande demi sœur se fit rapidement et radicalement différente alors qu'elle lui souriait la mine plus tendre et les yeux plus brillant. Ouf, elle m'aime bien ! Ena était de plus en plus comblé, il venait de gagner une grande sœur qui avait l'air on ne peut plus aimante et ce par pur hasard alors qu'il pensait simplement ennuyer Hyzobella une fois de plus. Si l'on ajoutait à cela la journée extraordinaire que l'enfant venait de passer hors des murs de la Citadelle ainsi que sa fierté récente d'avoir eu raison, on obtenait un Ena au bord de l'hystérie, dégoulinant de bonheur et de joie de vivre. Envolée, la fatigue accumulée par la longue journée, le petit semblait avoir à présent des ressors collés aux bottes et avait mal aux joues à force de sourire de toutes ses dents. Son anniversaire semblait être arrivé en avance.

Il hocha la tête de haut en bas avec de grands gestes quand elle lui demanda s'il connaissait également leur grand frère. Évidemment, c'était une des personnes qui se montraient les plus gentilles et patientes avec Ena en plus d'être son modèle pour toujours. Il n'eut cependant pas le temps de répondre vocalement car la jeune femme décida soudainement et pour son plus grand bonheur de le prendre un instant dans ses bras. Le petit brun la serra un peu mais pas trop fort de peur de l'abîmer - on ne cassait pas un si beau cadeau ! Elle sentait bon. Il n'avait jamais pu humer le parfum d'Hyzobella mais il se promit de le faire bientôt pour pouvoir comparer les deux sœurs sur un autre plan et établir une liste de leurs différences. Ça allait être long !

Perdu dans ses pensées, Ena ne remarqua pas directement que le ton de sa sœur avait quelques peu changé. Il sursauta donc légèrement lorsqu'elle mentionna le fait de le tuer s'il révélait quoique ce soit. Instinctivement, l'enfant posa un doigt contre ses lèvres en ouvrant de grands yeux avant de déplacer sa main pour la poser sur son cœur.

_ Promis ! Je le jure sur le Dragon et la Dame en même temps si tu veux !

À qui au fond aurait-il bien pu raconter cette histoire ? Sûrement pas à sa mère qui aurait tout écouté d'un air pincé avant de quitter la pièce sans rien ajouter, elle avait toujours eu un problème avec les autres enfants de papa, pas non plus à son père ou à son demi grand frère qui ne seraient pas fiers de savoir qu'il s'était presque enfuit du groupe des frontaliers pour poursuivre une inconnue dans la ville sans être sûr d'en avoir la permission et encore moins à Hyzobella qui ne méritait tout simplement pas à ses yeux d'être tenue au courant d'une rencontre aussi chouette.

_ Ce sera notre secret ! Mais tu me tues pas pour de vrai hein ?...

C'est qu'elle lui faisait un peu peur la demoiselle parfois, bien plus quand elle était sérieuse que quand elle s'énervait d'ailleurs et en l'absence de ses parents pour le protéger, le petit frontalier n'était pas certain d'avoir envie de se faire menacer de mort. C'est très dangereux la mort ! Songeait-il. Je n'ai pas vraiment envie de connaître ça tout de suite, en plus si elle me tue, je suis sûre que tout le monde sera super triste. En réalité, il ne pouvait pas en être certain, aussi il se mit à compter sur ses doigts le nombre de personnes qui serait triste s'il venait à périr. Papa, maman, grand frère, Sayah, Nil, les copains,... Il releva alors la tête.

_ Tu serais triste si je mourais ?

Il suspendit ses mains en l'air en attendant de voir s'il pouvait rajouter un doigt mais une nouvelle question lui vint à l'esprit et il préféra la lui dévoiler avant de l'oublier parmi ses comptes de personnes tristes.

_ Pourquoi tu t'es fâchée tout à l'heure ?

Bah oui, c'était toujours intéressant de savoir qui était la face de Ts'liche dans l'histoire.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Helizabeth Anew
Apprentie Marchombre
Je l’observais jubiler en apprenant qu’il avait raison, que j’était bien la jumelle d’Hyzobella. J’étais vraiment comme ça quand j’avais son âge, non voyons, cela n’était pas possible, à moins que..je me souvient que j’étais souvent contente de mes découvertes. Donc si je devais lui ressembler. Et cela me poussa à vouloir faire plus ample connaissance avec la pile électrique, après avoir bien sûr insulter mon père de tous les noms, ce qui eu le don de faire rire Ena. Eh bah il ne lui en fallait pas beaucoup pour éclater de rire à celui-là. Ou alors il n’avait pas compris pourquoi je pestais comme ça. Oui, c’était sûrement la solution.
Son rire s’éteignit quand je lui serrais la main, mais il garda ce sourire satisfait et innocent. Maintenant j’en étais sûre, il était mon alter-ego version masculin. C’est peut être pour cela que je le couvais du regard, totalement en adoration devant ce petit bout d’homme qui m’avait suivi jusqu’ici sans faiblir et se laisser convaincre que je n’étais pas la personne qu’il voulait. Même quand j’avais été sèche avec lui, il n’avait pas lâcher l’affaire, me confrontant même avant de comprendre son erreur. Ce petit caneton était vraiment tenace à mes yeux. Et c’était cela qui faisait tout son charme à mes yeux. Surtout que maintenant il resplendissait de bonheur. Et son comportement s’accentua quand je lui demandais s’il connaissait notre frère en commun. Et apparemment, il l’aimait beaucoup car il s’excita dans tout les sens.  Mais je ne le laissais pas prendre la parole en le serrant contre moi avant de le reposer.
Toute à son excitation, il ne remarqua pas que j’était devenue super sérieuse en lui demandant, non ordonnant, d’en piper mot à quiconque. Je tenais à ma tranquillité. Et puis je pense qu’Eleanor n’apprécierais pas que son apprentie se retrouve coincée avec ses obligations alors que je lui ai donner trois années de ma vie. Et j’allais vraiment être en retard à ce rythme. Bah tant pis, j’ai rencontré mon petit frère, j’en profite. Enfin demi-frère mais tout comme. Mais je n’avais pas de soucis à me faire vu qu’il jura sur le Dragon et la Dame coup sur coup après avoir posé sa main sur son cœur. EN effet, ça serais notre secret, mais je ne peux pu pas m’empêcher de le taquiner, prenant un air carnassier.

« Bien sûr que si j’ai déjà tuer des personnes. Comment tu crois que je mange sans payer. J’ai laisser plein de cadavre derrière moi. Il ne faut pas croire. A la Citadelle on ne t’a pas appris à tuer. Pourtant moi je le sais alors que je n’y suis jamais aller. On dirait que votre éducation se ramollit, ralalah… »

Je laissais le silence planer quelque secondes, l’air toujours mortellement sérieux, l’observant compter sur ses doigts le nombre de personne qui déplorerait sa mort il semblerait avant d’éclater de rire et lui ébouriffer les cheveux.

« Bien sûr que non je ne vais pas te tuer Ena, je ne tue personne. Et oui je serais triste si tu mourais. Après tout, tu es mon petit frère et je viens à peine de te rencontrer. »

Prenant sa petite main, je rajoutais un doigt dessus en souriant tout en l’écoutant me poser une question qui m’arracha un sourire. En effet il me ressemblait sur ce point, à toujours questionner.

« C’est que je suis fâchée contre papa. Tu sais, ma maman est morte que depuis cinq ans. Et toi tu as beaucoup plus de cinq ans. Donc ça veut dire que papa a fait un autre enfant à une autre dame, toi, alors qu’il était encore marié à ma maman. Ce n’est pas bien ce qu’il a fait. Mais je ne suis pas fâchée contre toi car ce n’est pas ta faute. Ni contre ta maman. Juste contre papa. »

Me taisant, je réfléchis avant de reprendre la parole.

« A mon tour de te poser une question Ena. Je pense avoir deviner que notre frère est gentil avec toi, mais Hyzobella, elle est comment avec toi. Et qu’est ce qu’on t’a raconter sur moi. Tu semblais me connaitre, donc on a dû te parler de moi, mais on t’a dit quoi »


Je lui pose la question mais je pense savoir la réponse, les lettres. J’en avait reçu pas mal de ma famille et peut être qu’ils avaient parler de moi devant Ena, cherchant une idée pour essayer de me convaincre de les rejoindre.

« Avant que tu me poses la question, je ne veux pas aller à la Citadelle, je suis trop indépendante pour cela. Je sais que tout le monde est là-bas, que je serais entouré de mes proches, mais pour moi ça serait une prison, j’aime trop mon esprit de découverte et de liberté. Pour ça que j’ai fuis la Citadelle et que je ne veux pas y aller. »

Lui souriant, je me remis à marcher, les mains dans le dos, déambulant dans les rues.


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum