Discord
RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aryah Til'Neran

avatar
Aryah Til'Neran
Nouveau Membre
Aryah Til'Neran
Dessinateur | Alavirienne | Elève à l'Académie

Généralités

Nom | Til'Neran
Prénom | Aryah
Sexe | Femme
Âge | 18
Lieu de Naissance | Al-Jeit
Peuple | Alavirienne
Métier | Elève à l'Académie
©️

Description Physique

"Mirrors are just glass, but you are more than that." | Aryah Til'Neran
Elle n'avait jamais été le genre de filles devant laquelle on restait subjugué, et cela lui convenait parfaitement ! Pourtant, Aryah n'en attirait pas moins les regards. Du haut de son mètre soixante, la petite demoiselle avait une silhouette faite de muscle et d'énergie à revendre. Une démarche assurée, une aura assurée... oui, on se retournait parfois sur le sillage de cette boule d'énergie qui marchait toujours vite, tel un feu follet. Et l'envie de mieux l'étudier vous prenait.

Alors, vous remarquiez que, surprenament, sous ces airs bravaches et cette démarche bourrue, Aryah avait en réalité des traits assez fins. Pommettes hautes et nez de chat, la jeune fille possédait néanmoins des oreilles légèrement décollées, qui l'avait toujours complexées. Aussi avait-elle trouvée une parade : ses cheveux auburns avaient été coupés au carré dès son émancipation et fréquemment ébouriffés pour cacher ces "affreux machins", comme elle se plaisait à les appeler.

Outre ceci, le visage d'Aryah était constellé de tâches de rousseur, principalement sous les yeux et sur le nez. La peau pâle de la jeune fille n'aidant pas à les dissimuler, évidemment. Le teint de la jeune fille mettait également en avant ses lèvres roses, mordillées à outrance, et la couleur de ses joues. Le visage d'Aryah respirait la santé.

Mais tous ces aspects venaient en second temps, sous l'œil d'un observateur aguerri. Non, la première chose qui frappait, chez Aryah, c'était ses yeux. Deux immenses billes grises, d'un gris couleur d'orage, qui vous dévisageait avec curiosité, méfiance ou dédain. Chez Aryah, l'adage "les yeux sont le miroir de l'âme" était quand ça l'arrangeait.

La jeune fille ne se maquillait jamais. A vrai dire, même si une impression de féminité un peu sauvage se dégageait d'elle, elle était ce qu'on pourrait qualifier de garçon manqué. Dotée d'un style vestimentaire propre à elle qu'elle aimait qualifier "d'aryehsque", elle adorait porter des habits fluides qui ne la gênaient pas dans ses mouvements, et ne sortait jamais sans un petit sac à dos noir qui contenait ses biens les plus précieux. Aryah possédait en outre une possession, et la seule qu'elle ait, qui soit féminine : un collier dont la chaîne en tissu maintenait au ras de son cou une pierre d'améthyste aux couleurs chatoyantes.

Caractère

| Aryah Til'Neran
Clairement, Aryah ne fait pas les dix-huit printemps qu'elle possède pourtant. On aurait plutôt tendance à lui en donner seize. Et cela la faisait beaucoup rire. Car Aryah s'amuse de l'image enfantine qu'elle peut donner, et sa nature immature, elle l'a totalement intégrée et en force même un peu le trait, parfois.

Car Aryah aime avoir le contrôle sur tout, et spécialement sur l'image qu'elle donne d'elle-même. Elle se complaît dans cette apparence de fille un peu garçon manqué, un peu dure qu'elle incarne. Car même si le sarcasme est une langue à part entière, sans se l'avouer, la jeune fille est terrifiée par le jugement des autres.

Mais aussi beaucoup trop têtue pour se l'avouer.

Aryah est passionnée. Un rien l'anime d'une énergie parfois épuisante pour ceux qui l'entourent, mais elle ne s'en aperçoit pas. Pour elle, c'est normal. Plutôt égocentrique, la jeune fille aura tendance à peu prêter attention aux autres. C'est d'ailleurs pour ça que les sujets qui méritent son intérêt et son enjouement sont divers et variés, sans logique précise, et que si ça ne l'intéresse pas, vous le saurez.

Car Aryah est franche, c'est le moins qu'on puisse dire. Ou plutôt, elle n'a aucun filtre. Pour elle, ce qu'elle pense doit immédiatement sortir de sa bouche sans modification ou broderies. Et évidemment, cela lui attire de nombreux problèmes. Mais Aryah fait partie de ces filles qui sont des aimants à ennui et pire encore, qui ont des stratégies plein la tête pour les éviter.

La jeune fille est solitaire, mais plus par choix que par besoin. Elle a choisi, pour parfaire son image de personne inaccessible, de nouer le moins de liens possibles. Et puis, c'est tellement plus facile de ne pas se faire blesser quand on n'est proche de personne...

Et puis évidemment, car on ne peut pas dissocier Aryah et sa langue bien pendue, la demoiselle est ce qu'on peut qualifier d'impertinente. Pratiquant le sarcasme depuis sa plus petite enfance, elle peut parfois se montrer très dure, plus qu'elle ne le voudrait, car son impulsivité prend vite le dessus...

Au final, Aryah pourrait être résumée par une chose : une enfant qui ne veut pas grandir. Touchée par le syndrome de Peter Pan, la demoiselle aux airs rebelles a tout de même une grande empathie et une sensibilité déconcertantes, quoique très bien cachées...

Histoire

| Aryah Til'Neran
Aussi loin que je m'en rappelle, ma vie a pris un tournant décisif le jour où j'ai découvert mon Don.

Une après-midi de juin, je me rappelais avoir été jouer avec mon frère dans les rues d'Al-Jeit. Nos parents étaient des travailleurs acharnés et par conséquent, nous avions été très tôt livrés à nous même, ce qui a entraîné une grande indépendance et une grande liberté dans mon éducation, qui était principalement dispensée par mon frère. Mais il était mon meilleur ami, et nous faisions plus de bêtises qu'autre chose. Et justement, ce jour-là, il me mis au défi :

— Tu vois le grand mec, là-bas ? Avec l'air menaçant ? Je parie que t'es pas cap de lui voler son couteau ?

Mon regard suivit le sien, et je déglutis. Le type qu'il me montrait avec l'air franchement terrifiant, et j'avais beau adorer faire la maligne, j'avais un peu peur de sa réaction si j'échouais... Pas sûre que le petit numéro de charme d'une gamine de douze ans l'amadoue.

— Oh allez Ary' ! me provoqua mon frère. Je t'ai connue plus courageuse !

Mon ego piqué, je lui lançai un regard vexé. Il me sourit d'un air arrogant, sachant exactement ce que j'allais faire.

Et effectivement, je me faufilais dans la foule vers l'immense type habillé en noir.

Deux minutes après, je détalais dans les rues d'Al-Jeit avec ce même type à mes trousses, sans son couteau et en ayant attiré son courroux. Et je me maudissais, moi, mais surtout mon frère, qui avait disparu de mon champ de vision.

Je m'engagais dans une petite ruelle, pensant le semer. Après tout, j'avais grandi dans ce quartier, je le connaissais par cœur ! C'était sans compter ma peur, qui me fit m'engager dans la mauvaise ruelle.

Une fichue impasse.

J'étais prise au piège. Derrière moi, le type avait cessé de courir et marchait lentement vers moi, un sourire malsain aux lèvres. Il tenait sa proie. Et moi, tout ce que je pouvais penser, c'était à quel point j'aimerais qu'un objet lourd tombe du ciel et l'assome, comme... comme... une casserole !

Alors, sans doute pour me calmer, je me mis à me représenter cette casserole en détail. Jusque dans les moindres petites imperfections, juste au dessus de la tête de ce gros dur. Sa couleur cuivrée, son poids, sa forme...

Et soudain, je sentis une déchirure dans mon esprit. Et sans que je n'y sois préparée, la casserole de mon imaginaire basculait dans le réel et frappa la tête de mon poursuivant, qui tomba par terre. Evanoui.

Quand mon frère me retrouva, plus tard dans la soirée, j'étais assise au fond de la ruelle, toujours en état de choc. Un bref regard lui suffit à comprendre la situation.

— Viens, Aryah. Maman et Papa vont vouloir te parler.

Informations personnelles

Citation de vous même |
Pseudo | Aryah en attendant de me faire renommer ou d'en trouver un mieux xD
Age réel | 15 ans, et toutes mes dents
Pays d'origine | Switzerland !
Parlez-nous de vous | Alors, je suis une fille qui a un amour pour les livres et l'écriture assez obsessionnel xD Sinon, je me considère comme plutôt étrange et qui se pose beaucoup trop de questions, mais bon paraît-il que je suis sympa donc n'ayez pas peur aha
Familier avec l'univers de Pierre Bottero ? Comment dire que c'est mon auteur préféré, donc ouaip

Comment avez vous connu le forum ? google et hasard
Un commentaire sur le forum ? nooon, il est très joli, la bannière m'a tout de suite attirée ! Et les gens sont super accueillants

Demandes particulières | nope

Code |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Nil'Lysah
Maître Marchombre
Bienvenuuuue !! Enfin, encore ! Copine suisse In love
Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! J'aime déjà beaucoup ta petite dessinatrice thatlook


The darkness right in front of me, it's calling out
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.jeun.fr

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum