Discord
RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Savine Malmarin

avatar
Savine Malmarin
Nouveau Membre
Savine Malmarin
Dessinateur | Alavirienne | Chercheuse/ Professeure à Al-Jeit

Généralités

Nom | Malmarin
Prénom | Savine
Sexe |
Âge | 35 ans
Lieu de Naissance | Al-Far
Peuple | Alavirienne (ses grands-parents maternelles étaient Alines mais elle l'ignore)
Métier | Chercheuse/ Professeure à Al-Jeit
©️

Description Physique

| Savine Malmarin
Savine a l'air jeune et on peut la confondre facilement avec un élève de l'académie un peu agé.   Elle a  d'ailleurs garder un gout adolescent pour les babioles, les perles qu'on mets dans les cheveux ou les petits anneaux aux oreilles. Elle coupe ses cheveux à chaque fois qu'ils daignent atteindre ses épaules pour ne pas avoir à les entretenir (au grand désarroi de sa soeur qui considère les cheveux long comme le summum de la féminité et ne comprend pas pourquoi Savine s'en prive).  

La chercheuse a une peau brune ( qui lui vient des îles Alines, ce qu'elle n'a jamais sût), des yeux noisettes,  des sourcils épais.  Elle  n'est pas si grande, à peu de forme mais sa silhouette reste solide et carré.C'est le portrait craché de sa mère avec un petit air effronté en plus et les rondeurs des grossesses répétées en moins.  Ses sourcils peuvent parler d'eux même , sa bouche aime embrasser, elle dégage beaucoup de vitalité dans sa démarche et ses gestes.

Elle s'habille à la mode marchande d'Al -Jeit: avec des manteaux et tuniques simple et colorés. Il est important pour elle de garder ce lien avec son milieu d'origine dans sa vie quotidienne même si elle a vite succombé  aux couleurs et aux matières  variées que l'on ne trouve pas à Al-Far.  Sans avoir une garde-robe immense, elle est sensible à l'habillement. Curieuse, elle aime les soirées où ses amies noble lui font essayer des robes à fanfreluches, les journées dans les échoppes à  se voir transformer devant le miroir. Aime se travestir, se creer un nouveau personnage.  Elle use de far et de maquillage de temps en temps par jeu plus que par habitude.

Quoiqu'en dise l'avatar elle adopte rarement un air supérieur, plutôt souriante et chaleureuse. Elle peut par compte adopter un air circonspect conforme à l'image quand on essaie de lui vendre une fausse information ou de la viande de siffleur avariée.

Elle ne sait pas utiliser d'armes, sinon un petit couteau qu'elle transporte dans une besace de ceinture, en cas de mauvaise rencontre. Habitude d'Al-Far.

Caractère

L'aventure en toute quiétude | Savine Malmarin


En BREF : Les aspirations de Savine balancent  entre le confort d'une vie d'académicienne appréciée d'Al-Jeit, loin des dangers d'Al-Far  et l'envie de se confronter à de nouvelles situations :  la seule véritable façon de faire de la recherche, selon elle. Le dessin et les expériences amoureuses sont deux des raisons qui la pousse à sortir de sa zone de confort. Savine l'étudiante était passionnée, émotive, toujours en proie en doute. Les années l'ont assagie, elle a pris de l'assurance, elle a su faire des compromis, s'est construit un cadre qui lui confère une certaine stabilité. Elle garde toutefois un côté un peu

Savine Malmarin fait toujours quelques bourdes en public, un peu effrontée, jamais tout à fait à l'aise avec les convenances de la noblesse d'Al-Jeit même après  quinze ans de pratique. Pourtant reconnue et appréciée pour ses compétences, elle se sent peu faite pour les rituels et les parades de cour. Cela ne l’empêche pas de défendre ses idées les plus importantes :  Elle voudrait une Académie ouverte à tou.te.s et elle n'hésite pas à aller réclamer des bourses à l'empereur pour permettre aux roturiers d'intégrer l'académie. Elle est également déterminée à faire de l'école un espace où toutes sortes de recherche sont permises et peut passer de longues heures à discuter avec le doyen pour le convaincre que des sujets jugés indécents tels « le désir et les Spires »  méritent d'être étudier.

C'est  une collègue à la conversation agréable quand elle se retrouve  dans un cadre informel, en petit comité.  Elle s’intéresse volontiers aux recherches des autres, invite souvent ses consoeurs ou élèves à prendre un thé dans son bureau.  Dans ces moments, il lui arrive d'être raleuse ou médisante  mais peut aussi être de  charmante compagnie, écouter parler, poser  des questions qui  aident à réfléchir. Quelques décideuses viennent chercher une oreille attentive auprès d'elle. A force d'écouter elle en connaît, des secrets, elle laisse traîner ses oreilles au grès des couloirs. C'est une fine observatrice. Quelquefois, prudemment  elle vend des informations.  Elle  reste assez pragmatique, sait placer ses économies, sait estimer un prix honnête du premier coup d'oeil. Héritage de marchand.

Ses recherches se font rarement le nez dans le papier, elle préfère  observer les gens se mouvoir dans leurs univers, aller à leur rencontre puis en tirer des conclusion.  Les sujets qui la passionnent sont sulfureux et expérimentaux :elle rêve de discuter dessin avec un Mentaï et de jeter un coup d’œil au grand livre du chaos par simple curiosité. Elle  s’engagerait sûrement dans une expédition sur les îles Alines dans le seule but d'aller étudier le don...ou imagine volontiers une réunion sexuelle entre dessinateurs chevronnés pour étudier le lien entre sexe et spires.  Ses projections sont  loufoques  mais elle ne s'engagera jamais dans une expérience sans avoir peser et prévu la situation. Elle est plutôt froussarde et casanière, au fond.

Elle a eu de nombreuse aventures amoureuses  et une attirance  particulière pour les jeunes filles. Plusieurs de ses amant.e.s ont été des élèves de l'académie, ce qui l'expose facilement aux plaisanteries. Les rumeurs sont là mais le scandale n'a jamais éclaté. Savine veille toujours à ce que ses histoires ne lui apportent pas cet inconfort. Elle aime créer une bulle qu'elle veut accueillante et chaleureuse pour les gens qu'elle convie, prend soin des autres et connaît maintenant bien ses propres limites. Peu de ses histoire finissent difficilement.  Les amantes qui ne le sont plus restent le plus souvent des amies.


Histoire

| Savine Malmarin


---
Le CHOEUR:

Elle est nait la divine enfant, entourée de la Dame et du Dragon, elle pourra bientôt clamer son nom: Savine Malmarin, fille de la guilde.

Vidons les outres de bon vins, célébrons la prospérité de cette  famille marchande de père en fils, première d'Al-Far pour l'encre et le parchemin. Souhaitons leur bonne fortune !
Heureux le père,  qui, après avoir eu fils héritier, engendra quelques marmots. Ils le rempliront de fierté et d'égo.  Quelle félicité pour une  mère, promise à une vie d' itinérance d'avoir pu croiser la route de la guilde et de fonder son foyer propre dans cette termitière qu'est Al-Far.

Enfin, quelle chance pour toi, fille,  de naître entouré des membres du conseils, certes un peu avinés, mais qui toute ta vie t'enseigneront la langue des marchands, celle qui sait débattre et vendre, qui connaît la valeur de chaque chose . La langue ou chacun à sa voix, ou la promesse n'est pas de sable, ou le contrat  seul règne en maître .

Grisons-nous,  brisons les cruches,  saoulons nous dans l'heure puis que chacun retourne à son affaire.
---

I-Destin à vendre-

A 15 ans on s'aperçu que l'enfant Savine avait allumé le feu sans allumettes. Père Malmarin fronça un peu les sourcils -comprenons-le, le Don n'était pas une qualité de Marchand-.  A 16 ans, quand  elle se plaignit  de sentir des présences dans son crâne, notre homme préconisa le repos en bougonnant.Le jour de ses 17 ans, il ne pu fermer les yeux : La voix de sa fille résonna  à l’intérieur de sa tête  en lui intimant d'apporter une tarte au sucre pour le dessert. "Je veux me faire analyser" décida  enfin Savine.  " Tu n'y penses petite, payer un  nobliaux  ?" répondit l'autre. "Ils coûtent une fortune et ce qu'ils vendent. n'a aucune valeur. Le don, ce n'est que du vent "
---
Nullement découragée, Savine décida de monter sa propre affaire avec de l'encre et quelques bouts de parchemin que son père lui offrit de bon grès. Elle vendit des petits poèmes, des messages d'amour  qu'elle rédigeait pour ses camarades de jeux.  Elle chanta dans la rue pour les fêtes. La voix était un peu fausse mais le coeur y était.   Cela ne suffit pas. Les bonnes intentions n'ont jamais payés en monnaie sonnante et trébuchante. Il du adopter un autre plan.  Un garçon des hauts quartiers qui passait régulièrement devant sa maison lui jetait des regards furtifs, un peu perdu. C'était un enfant de noble, moqué pour  observer les filles du peuple avec un drôle d'air. Savine  lui fit de l'oeil. Un jour, elle le rejoignit près de chez lui et se laissa embrasser. Quand il insista pour un  rendez-vous, elle lui demanda, candide, un collier en or.  L'éffrontée lui fit promettre le silence et de la laisser tranquille ensuite. Il jura. Elle avait pour idée de s'enfuir avec le cadeau mais quand elle tendit la main pour accepter l'offrande, Savine comprit qu'elle ne pourrait dérober au reste.  Elle était marchande, pas voleuse. Le contrat venait de si loin. Le garçon avait payé. Elle l'accompagna donc dans la chambre d'une taverne miteuse.  L'amant  était maladroit, poursuivit par la peur de rester puceau trop longtemps. Savine, mima les gestes qu'elles avaient vu dessinés sur les parchemins interdits, cachés  dans la chambre de ses frères.  Ils rirent un peu de leurs gène. Elle aima cela je crois. Elle aima les caresses,la nuit,  se sentir transgressive. Pour le reste ce fut douleureux mais assez nouveau pour rester exaltant. Il la remercia, l'embrassa sur la joue. Ce fut  tout.

---

Elle déposa fierement son butin sur le bureau. L'unique analyste d'Al-Far, un académicien endormi, tout juste installé dans la ville, lui désigna le scintilleur. Quand le verdict tomba, le changement d'attitude de l'homme offrit à Savine ce qu'elle espérait  " Les dons comme ça, on les trouve d'habitude chez les familles des grands, à Al-Jeit." s'exclama-l'analyste émoustillé "Mais une marchande dans la région du Far. Si je m'était attendu à cela ! Tu as un don de future Sentinelle !"

Le mot « Sentinelle » fit germer un sourire immense et des rêves de légende. Sentinelle parmi les marchands, Sentinelle parmi les Alaviriens, tel serait le chemin de l'enfant Savine. Quelle plaisir de se sentir enfin élue. On offrit à la fille sans avenir l'illusion d'un destin. Elle le saisit

Ce fut une décision difficile pour les parents Malmarin. L'école coûtait cher et puis  Malmarin mère avait  en vue un fils d' ébéniste qui lui semblait convenir, père Malmarin  entrapercevait déjà sa fille s'envolant dans un monde où elle n'aurait pas sa place. Il en avait gros au coeur, l'Emissaire du conseil. Régulierement porte-parole  de la guilde chez le seigneur d'Al-Far, père Malmarin se frottait constamment au despotisme de certains notables

« Nous ne sommes pas toujours juste mais le conseil permet à tous d'être entendu. Les académies sont de petits empires dirigés par des tyrans au sang bleu. Le doyen de celle d'Al-Far est le meilleur des exemples.  Pour être parmi les dirigeants seule compte la naissance ou alors il faut se battre. Et à ce jour tu n'es pas une combattante. »

Ils cédèrent pourtant. Fiers au fond de la détermination de l'enfant Savine  qui s'était comportée en vraie marchande en ouvrant son affaire de messages pour gagner  l'analyse. Fiers aussi, en secret, d'avoir procréer une enfant aux don exceptionnels – des clients entrant de l'échoppe pour rencontrer le curieux phénomène-. Il  promirent de trouver l'argent, refusant de quémander quelques bourses à l'empire. Le premier cycle seulement. Après, tu te débrouilleras.  Elle remercia 100 fois,  leur jura que son don, une fois travaillé  serait une aide pour l'échoppe et leur commerce, leur promit de leur rendre. Plus tard.

---

Tableau étrange d'une visite. Dans la pièce à manger. Père et mère Malmarin attendent avec la reveuse. Savine fait craquer ses doigt, nerveuse . Enfin,  ils sont là. Le petit noble entre, tremblant,  accompagné d'un homme aux yeux froid qui glisse son regard sur le ventre de Savine. On se mets autour de la table, on déclare les noms, père Malmarin offre de l'eau aux  arrivants. Ce n'est pas pourtant une visite de courtoisie

« Et bien parle » fait-il abrupt à sa fille. La main qui frappe sur la table fait sursauter Savine. Elle tremble, essaie de garder sa voix assurée, de ne pas pleurer .

« Comme on vous l'a dit je suis enceinte. De 8 mois. Je viens de le découvrir. Je n'aurais pas garder l'enfant si j'avais su avant. »

« C'est un cas plus répandu qu'on ne le crois « atteste le rèveuse " rien ne peut signaler à la mère qu'elle est enceinte. J'ai découvert la grossesse de la jeune fille car elle venait me consulter pour un vomissement soudain. Quand elle a pris conscience de son état,Son ventre a grossi en une nuit . Savine Malmarin ne pouvait pas savoir."

Silence, tous se tournent vers l'homme aux yeux froids qui couve le petit noble d'un regard menaçant.
"- Tu reconnais l'enfant ? "

Le garçon croise le regard de Savine, les amants d'un soir rougissent ; s'en serait drole  si l'enjeu n'avait pas la taille de trois avenirs. Il va répondre non pense Savine,  ilest trouillard comme un rat. Elle ferait peut être la même chose à sa place si elle n'avait pas ce ventre rond qui lui sautait à la figure. Elle, devra le garder l'enfant. Devra  renoncer à tous ses rêves pour s'occuper du marmot

« Si elle le dit je la crois » répond le garçon cramoisi, tremblant mais  courageux.

Le seigneur fusille son fils du regard du regard. Savine,  recommence à respirer. Ils sont deux des lors, deux responsables et pas elle seule, avec la honte et la culpabilité.  Elle en pleurerait d'émotions. On demande aux jeunes de se retirer. Ils attendront tous les deux dans l’arrière-cuisine sombre guettant les éclats de voix.

Ils osent à peine se regarder, le regard du garçon dévie finalement  vers le ventre arrondi de gamine.

"J'peux toucher  " demande t-il tout bas.

Elle le couve d'un regard noir. Mais après tout il a avoué. Elle lui doit sans doute quelque chose.

"D'accord, mais pas trop longtemps"

La main du noble se pose sur le manteau, la peau   est tout près. Elle commente

"Tu ne vas pas sentir grand chose il..."

Le sursaut interromps sa voix, au creux du ventre, l'enfant à bougé.


---
Chère Elia,

C'est fou comme la vie dans la capitale à l'air tellement paisible, j'ai obtenu ma bourse pour le second cycle, j'ai  hate d'y être ! Tu me demande des nouvelles d'Al-Far. Je ne vais pas te mentir.  C'est pire que d'habitude

Il y a eu une revolte contre le seigneur d'Al- Far. Les  mineurs se sont soulevés contre le contremaitre qu'avait nommé  . On a entendu les cris de protestation de loin. Mon père m'a dit qu'ils ont renversés les étals des famille de marchands Kerzen et Faldir . (Lui a été épargné, je pense que ca ne tient pas du miracle : il a toujours pris la défense des mineurs devant le conseil des marchand ). Quand les protestataires sont arrivés aux portes des hauts-quartiers,  même le vieux  Ril'Argnok qui débitait à toute vitesse la liste des grands analystse du Jeit s'est arreté net pour aller voir à la fenètre ce qui se passait. On voyait tout, de la salle des scintilleurs. Les mineurs  ont jetés des  pommes pourries sur la grande porte puis s'en sont pris aux gardes qui ont levé leurs  bouclier. Il y a eu un mouvement, j'ai cru qu'on allait sortir les armes !  Mais sais tu qui a réagi ?  Ce crétin de  Gil' Rormen ! Le doyen de l'académie a déchaîné le ciel est un éclair est tombé sur un ouvrier en première ligne. Il la fait raide mort, l'ordure !  Et maintenant que le peuple est terrorisé, notre doyen se targue d'avoir rétabli le calme dans la cité.

Je vais devenir folle si on m'enferme ici.  Je sens qu'ils veulent que je reste . mes parents, les professeurs, les notable du Far. Ils veulent faire de moi une protectrice, une combattante de cette cité qui part en miette. Le seigneur d'Al-Far est passé dans l'Académie  ce matin, il a dit haut et fort qu'il n'y avait pas  eu de sentinelle native du Far depuis des années. Ça m'était adressé, tu penses. J'aurais du être fière et j'ai d'abord souri un peu mais après ce qui s'est passé,  j'ai le coeur serré.  

On nous apprend à aimer le dessin, à admirer ses finesses puis on l'utilise pour foudroyer un pauvre bougre qui jette des tomates parce qu'il n'a que du pain sec. «  Atteinte à l'intégrité du maitre d'arme » qu'il a  rétorqué  le Gil'Rormen. Des tomates !  Même l'empereur comprendrait la rage du ventre. Je crache sur le doyen c'est un génie du pas sur le côté, mais  un assassin. Et il n'aura pas de compte à rendre, penses-tu !

J'étais tellement bouleversée hier soir, si je n'avais pas la perspective d'aller à Al-Jeit, je crois bien que j'arreterai tout net mes études de dessin. Malgré ce que prétends Gil'Rormen, je crois que la  dame ne nous a pas offert le don pour défaire nos ennemi. L'imagination a bien d'autres charmes.

Envie de découvrir les splendeurs du Jeit, te serrer fort dans mes bras

Ta tendre amie

Savine
---
A propos de la candidature de l'élève Savine Malmarin

Chere Sentinelle Kragen Hil'Murann,

Je sais que plusieurs de mes consœurs vont ont recommandé Savine Malmarin comme apprentie et j'aimerais à mon tour m'exprimer à  ce sujet.

Je  leur concède que Savine est  une étudiante passionnée et talentueuse.  Elle a développé  très tot  des aptitudes pour le pas sur le côte  mais elle  impressionne surtout  pour ses capacités incroyables de visualisation dans les Spires. Alors que d'autres n'ont pas vraiment idée d'évoluer dans une autre dimension, quand ils dessinent, elle peut décrire avec précision ce qui se passe au sein de l'Imagination. Elle a conscience des dessin des autres, est très sensible aux mouvements de la spirale et peut trouver aisément un être humain pour le contacter. Je me joins à mes collègues pour vous affirmer qu'elle peut être qualifiée d'experte en Communication dans les Spires.

Elle a essayer de relater ces expériences d'interaction dans un premier mémoire, écrit maladroitement à vrai dire (Visualiser,  Interagir,  toucher. Puissance des liens dans les Spires). Comme on du vous le raconter mes conseurs, elle a ensuite continuer ses recherches  sur la présence des dessinateurs dans les Spires et développe présentement des techniques de combats singulière.

Vraiment, elle est impressionnante. En cours de combat par le Dessin, elle se montre incapable de matérialiser ses attaques rapidement mais a toujours un temps d'avance pour modifier, même légèrement les créations les plus puissantes, les rendant du même coup inoffensives. Elle sait mieux que quiconque trouver l'origine et la trace que laisse un dessin dans les Spires et je n'ai pas vu un seul de ses camarades l'atteindre pour le moment.

Certains trouvent ses méthodes déloyales  mais tous sont heureux de l'avoir pour partenaire lors des travaux en équipe. Ses capacités de pistages dans l'Imagination lui permettent de co-créer facilement des dessins. (cf sujet de deuxième Cycle . Pister, désamorcer, co-créer dans les Spires . Vers un dessin défensif et non-violent.)

Cependant, j'attire votre attention sur ses  idées humanistes que nombre d'entre nous voient comme une critique à peine dissimulée de l'empire. Certains de mes confrère affirment même que cette élève à la morale douteuse est  un danger pour la noblesse.  Si cette affirmation me parait excessive, il  semble pour le moins  étrange de concevoir Savine Malmarin comme une représentante de l'Empire. Elle s'accorderait peu avec les idées des Sentinelles en place et risquerait  de créer plus de dissension qu'il y en a déjà.

Enfin et surtout,  c'est une élève qui n'a pas l'étoffe d'une combattante :  Elle n'a aucune maitrise des armes et se montre très réticente à utiliser le dessin comme une force d'agression, peu habile  Bien qu'appréciée de la plupart des dessinateurs, elle manque de prestance en public.  Elle a encore beaucoup de mal à assimiler  l'étiquette  et à peu d'influence sur ses camarades.

Malgré des capacités exceptionnelles  en dessin appliqué je vous déconseille de prendre  Savine Malmarin  comme apprentie sentinelle et  vous propose de vous  concentrer plutôt sur  l'élève Hawlan Kerdel qui malgré une ascendance roturière me semble avoir l'étoffe et la détermination nécessaire pour occuper ce poste.

" Malmarin. Va falloir  bouger là, je vais fermer"

Gilane, concierge de l'Académie  était sortie de sa loge, un peu agacée par la silhouette,  qui restait immobile plus depuis plusieurs minutes. Elle avait fait quelques pas dans le couloir, et avait reconnu Savine à son manteau. Avachie sur un banc, la tête enfouie dans ses bras, l'étudiante s'était sûrement endormie.

"Et oh, Malmarin"

Gilane n'avait pas pour habitude de secouer les académiciens  somnolents qui oubliaient l'heure mais avec roturière  la concierge se le permettrait . Pour les nobliaux elle donnait du vous, gardait la distance, répondait avec une neutralité admirable quand ils s’énervaient pour des histoires de portes fermées trop tôt. Savine c'était différent. La fille de marchande était venu parler tout de suite. On pouvait discuter. On pouvait presque se sentir égal.  

"Oh, Reveille-toi, je ferme."Elle la secoua à l'épaule puis s'arreta interdite ...Oh

Savine ne dormait pas, elle pleurait et ses larmes avaient taché un bout de parchemin froissé qu'elle serrait dans sa main droite.

"Il y a quelque chose qui va pas ?" demanda Gilane, gauche. Il fallait bien dire quelque chose.

Savine lui tendit le parchemin froissé, la concierge parvint à distinguer les lettres entre l'encre qui bavait. Il était question de Sentinelle et d'un refus .


"Oh" commenta-t-elle encore. Gilane était un, peu habitué qu'un étudiant éclate en sanglot. Les nobliaux ne pleure p , il garde leur larme pour leurs chambres. Elle se sentait peut portée à un rôle de consolatrice. Mais ell resta


"C'est injuste...tellement injuste..Les autres  je pouvais le comprendre, Mais après et là...ils ont choisi une gamine, une gamine de 16 ans dont on ne sait rien des capacités à dessiner ...Et tout ça pour quoi parce qu'elle une famille hautplacée..



Informations personnelles

Citation de vous même | Sav
Pseudo | Sav
Age réel | Entre 20 et 30, par là
Pays d'origine | Plûtot la canicule, en ce moment.
Parlez-nous de vous |
Familier avec l'univers de Pierre Bottero ? Oui, très.

Comment avez vous connu le forum ? En fouinant
Un commentaire sur le forum ? Il est trop beau! J'aime qu'on reste dans des couleurs pas trop sombres... Merci la/le graphiste.

Demandes particulières | Je cherche des collègues, des amies, de la famille,  des amantes pour Savine. Si votre personnage est motivé, n'hésitez pas à me contacter <3

Code |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue sur le forum, Savine !

Une future chercheuse à Al-Jeit. Intéressant ça, j'ai hâte d'en savoir plus ! :D

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de parrainage si tu en ressens le besoin.

Lorsque tu as terminé, tu dois passer par ce sujet pour le signaler. Cela nous permet de te recenser plus facilement.

Tu peux aussi nous rejoindre sur Discord. Pense à inclure ton pseudo du forum dans ton pseudo sur le serveur. !

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
avatar
Owen Finnegan
Musicien
Bienvenue Savine !! Happy 2 Ouuh une chercheuse et professeure à Al-Jeit !! Faudrait qu'elle rencontre @Akid Lissilyk, ça pourrait être intéressant ça :D

Bon courage pour la suite de ta fiche, n'hésite pas si tu as besoin d'aide ou si tu as des questions ! houray





Ils sont gentils, si si :


Spoiler:
Cadeau de mariage de mon épouse, Las d'amour ♥♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Savine Malmarin
Nouveau Membre
Coucou et merci à tous les deux, ça donne de la pèche les petits message. Owen, j'ai lu la fiche d'Askid et j'ai fait OMG, ils m'a tellement grillé sur le parcours et les objectifs de mon personnage . :)
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujets similaires

-

» Savine Malmarin

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum