RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journal d'une agrume

avatar
Tangerine Tolpre
Serveuse





Tangerine Tolpre


Le personnage


  Nom et prénoms : Tangerine Agnes Naomi Tolpre

  Peuple : Alvarienne

  Âge : 29 ans

  Lieu de naissance : Al Chen


Description physique



Tangerine a un physique plus que banal. Elle n'est pas le genre de fille sur qui on se retourne et ce bien que ses atouts féminins soient plus que raisonnables et sa silhouette assez généreuse. Elle ne dépasse pas les 160 centimètres ce qui lui donne la taille d’une grande enfant… Ses cheveux brun au reflet brillant sont bouclés et encadrent un visage fin à la peau brunie par des heures passées au soleil. On lui dit régulièrement qu’elle a hérité des yeux hazels de sa mère. En amande, ils dégagent un sentiment de confiance et de bienveillance. Le tout fait d'elle une jeune fille plutôt mignonne. Ses heures passées dans l'eau , à ramer ou encore à tirer des cordages ont sculptées son corps de formes généreuse voir impressionnante pour sa petite taille.
Elle ne fait preuve d'aucune exubérance vestimentaire. Adaptés aux saisons, elle aime les vêtements facile à porter et qui ne dérangerait pas ses mouvements. Vous lui trouverez à peine quelques bijoux qu'elle fabrique elle même avec des pierres ou coquillages trouvés sur le bord du lac Chen autour du coup au pendant à ses oreilles. Elle passe le plus claire de son temps pied nu et laisse sa chevelure libre de lui faire une jolie crinière.

S'il vous arrive de la croiser, si vous la remarquez, vous aurez l'impression de voir une jeune fille assez timide et paradoxalement assez sûre d'elle. Rêveuse mais heureuse, elle offre sourire à qui la voit. N'étant pas de nature introvertie, Tangerine peut paraitre  même trop tactile pour les âmes solitaires bien qu'il ne s'agisse que d’accolades amicales ou de simple signe de gentillesse ou d’accueil

Son impatience fait parfois d'elle une jeune fille maladroite : chute, casse… Elle reste malgré tout relativement débrouillarde et sait faire prendre de bon sens...  ce qui peut lui donner parfois un air assuré ou déterminée.



Caractère



Tangerine est une jeune fille adorable. Non pas de celle qui nous insupporte, mielleuse et candide mais plutôt de celle qu'on aime du premier coup d'oeil. La passion que Tangerine à pour la vie et pour les gens lui donne cette faculté à s’émerveiller de tout et des histoires de chacun. Elle sait trouver la beauté dans tout ce qui l’entour et sa capacité à l’émerveillement lui accentuerons d’ailleurs parfois son trait rêveuse.
Toujours souriante, Tangerine a eu la chance d'être élevée dans une famille aimante et sans problème. Les valeurs transmises par ses parents, à savoir la justesse, la simplicité et l'accueil, la guide aujourd'hui dans son quotidien. Elle s’intéresse à tout et à tout le monde mais jamais dans l'excès.
Vous la trouverez rarement triste, mélancolique parfois mais d'un tempérament joyeuse bien plus souvent. Elle ne passe pas une journée sans rire. Cette capacité à prendre la vie avec légèreté lui est régulièrement soulignée … que ce soit par sa cousine qui l’emploi ou par les quelques garçons qui avait jeté sur elle leurs dévolus. Tangerine semble indépendante et sûr d’elle mais reste une personne encline au doute et à la réflexion avant l’action.
Certains la trouvent rêveuse mais elle s'avère être une jeune femme relativement terre à terre. Grâce à son discernement et son bon sens, il est peu probable que des personnes mal intentionnées puissent se jouer d'elle…

Malgré tout, Tangerine n'est pas parfaite, personne ne l'est, n'est ce pas ? Et ses plus gros défauts sont l'impatience et sa fâcheuse tendance à la procrastination. Elle s'adonne régulièrement à des moments de "méditation" lors desquels elle aime se surprendre à rêver du Pollimage et du lac Chen au bord desquels elle à grandit. Bien que son travail de serveuse lui plait, elle aime « perdre son temps » dans le fond de son lit ou dans un bon bain chaud. Autant qu’à prendre soin des autres, elle sait aussi prendre soin d’elle.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tangerine Tolpre
Serveuse






Cher journal...



Aujourd'hui, j'entame mon récit comme j'entame mon périple avec Khaliopé. Tu ne la connais pas, il s'agit de ma cousine. Elle est tellement belle, la peau noir comme une Fael sauf qu'elle est grande et élancée... ses cheveux crépus lui font une couronne incroyable.. Je l'ai toujours admirée... D'où mon entrain à quitter ma petite bourgade pour partir vers l'auberge dont j'entend parler depuis si longtemps.

J'ai quitté mes parents, je les sais tristes mais fières.. Souvent mon père me répété "Les parents offrent deux choses à leurs enfants..;des racines.. et des ailes..." aussi je sais d'où je viens, je peux m’atteler à chercher où je vais.. en l’occurrence, aujourd'hui je part pour l'Auberge des milles chemins. Drôle de nom d'ailleurs, pense à me rappeler de demander à Khaliope pourquoi son auberge porte ce nom. J'ai hâte d'y être.

Etre serveuse ne m'a jamais donné envie mais Khaliopé m'a tellement vendu son auberge.. la vue, cet étrange Thül à la retraite qui cuisine pour elle.. les meilleurs ragoût de siffleur de la contré paraît-il. C'est curieux qu'un thül ne prenne pas sa retraite chez les siens.. Papa me racontait que se peuple était particulièrement attaché à son clan et ses traditions... J'espère qu'il n'est pas farouche et qu'il mon contera son histoire !
Elle m'a parlé de Enrhy aussi... l'homme à tout faire.. Palefrenier, homme de ménage, commis de cuisine, agent de maintenance, serveur... C'est pour le soulager lui que je pars. Je le remplacerait au poste de serveuse et de femme de ménage... rien de super valorisant mais maman disait qu'aucun métier n'est indigne. Et puis quoi de plus important pour un voyageur que d'arriver dans une chambre propre, fraîche avec un bain chaud qui les attends ?

Je réalise le nombre de personnes qui vont croiser ma route.. ou dont je vais croiser la leur.. un peu des deux. Je n'ai jamais rencontré de Frontalier ni même de vrai dessinateur.. ce sera surement l'occasion vu cette situation au nord d'Al-Chen.. Et si la cuisine du Thül est aussi bonne que ce que m'a vendu Khaliopé alors trop d'arguments sont en la faveur de cette auberge pour que les gens s'y arrête !
Plus que quelques heures et nous y serons.. j'ai hâte !





Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tangerine Tolpre
Serveuse






Deux années plus tard



Louhy est parti aujourd'hui. Khaliopé m'a donné ma journée pour le pleurer... Je suis triste mais je n'suis pas éplorée. C'est un sentiment assez étrange... Notre complicité me manque comme manquerait son filé à un pêcheur... ne plus sentir son regard plein d'envie me donne froid... J'ai passé la journée dans mon fauteuil, les yeux rivé dans le lac Chen... ça m'apaise toujours autant..

C'est fou ce qu'on peut s'attacher à quelqu'un en une année.. c'est fou ce que c'est long une année. j'ai l'impression d'être à l'auberge depuis dix année... j'ai l'impression que Louhy est arrivé il y en a 5. Pourtant non... une année.. quatre saison... la première à se chercher, à se plaire, se tourner autour, flirter discrètement dans les couloirs, derrière le bar... la deuxième à tomber amoureux, à passer notre temps libre allonger dans les plaines, ivres d'amour.. le troisième à lâcher prise, s'offre à l'autre tant que faire se peut... goûter au plaisir charnel, à l'envie, aux frissons.... puis le quatrième.. le dernier... celui qui prend lentement le goût amère d'une fin inévitable...

Je suis confuse d'avoir refusé de partir avec lui, j'ai l'impression de le regretter mais pourtant au fond de moi je sent qu'il n'était pas encore temps. Et puis s'il espérait rejoindre une caravane au départ d'Al-Far, c'est loin de l'idée que je me fais de la suite de mon chemin.

J'entend si souvent les gens me décrire Al-Jeit.. de mille façon différentes... d'une façon différente par personnes qui me l'ont décrite.. Je ne peux me résoudre de traverser le lac ni même le pollimage avant d'être allé voir moi même cette cité étincelante.

Mille fois j'ai tenté de convaincre Louhy de partir vers le Sud Est... peut être cherchait-il à fuir quelque chose... ou quelqu'un. Il ne me parlait jamais de sa famille... comparé à moi qui mentionnait relativement souvent mes parents. Je ne sais même pas s'il fait parti d'une fratrie...
L'idée de ne rien savoir de lui me mine encore plus. Qu'étais-je pour lui ? Va-t-il taire notre histoire comme il a tu celles qu'il a vécu avant d'arriver à l'Auberge... Va-t-il m'oublier et simplement passer à autre chose ?

Je crois que le lac Chen ne suffira pas à noyer ma mélancolie aujourd'hui...





Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tangerine Tolpre
Serveuse






Une lettre sous le comptoir...  



J'ai vécu un week-end incroyable. Un vieille homme s'est arrêté d'un périple qu'il a prit plaisir à nous conter ! Il s'appel Duom, comme dans l'histoire de la plus grande des dessinatrices... et il est tellement fascinant. à première vue, il ne payait pas de mine, Khaliopé pensait qu'il s'agissait d'un vieux fou mais lorsqu'il eu montré le contenu de sa gerbière, nous n’eûmes aucun doute sur ses dires. Et grand bien nous en face.. il a été l'attraction de l'Auberge tout le week-end. Ce grand voyageur était fasciné par tout ... et tu sais ce que je penses des gens fascinés : ils sont fascinant ! Même Rhan est sortit de sa cuisine quelques instant pour écouter ses récits. Je n'aurai assez de page pour te les raconter...

Hier, samedi, lorsque tous le monde fût parti dormir, il ne restait plus que lui, plongé calmement dans un livre autour de sa tasse de thé et moi, astiquant minutieusement le comptoirs comme je le fais tous les dimanche. J'ai senti le poids de son regard qui m'observait pendant quelques longues minutes puis j'ai fini par lever les yeux. Nos regards se sont croisés et immobilisés ainsi quelques minutes. C'était une sensation étrange.. comme s'il pouvait lire en moi comme un livre ouvert.. peut être mes yeux brillaient-ils encore des récits conté plus tôt... Il a finit par prendre la parole :

"Je comptais repartir demain.. mais je te fais cette proposition. je te laisse cette nuit et ce lundi matin pour réfléchir à la proposition qui arrive et le lundi après midi pour mettre en ordre ce qui aura à mettre en ordre. Si tu es intéressée, je pars mardi matin pour Al-Jeit, je peux t'y emmener"

Sans attendre de réponse, il s'est levé et est monté se coucher me laissant seule avec cette tempète d'envie et de doute à l'intérieur de mon esprit.

Nous sommes Lundi soir et je t'écris depuis la chambre que je m'apprête à quitter. Khaliopé à fait preuve de compréhension et nous avons profité du lundi après midi pour passer ce moment de complicité que nous aimions nous octroyer une fois par semaine autour d'un bon verre de lait. Elle accepte de garder cette lettre pour te la remettre si tu repasses un jour.

Mon cher Louhy... J'aurai tant aimé vivre cette découverte d'Al-jeit avec toi à mes cotés... J'espère que ton retour à Al-Chen se passera bien et que tu as apprécié tes instants passés à voyager vers le nord. Je suis certaine que tu t'arrêtera à l'auberge avant de rejoindre la cité. J'ose imaginer que tu espérais m'y retrouver... Milles excuses pour cette déception. Je ne sais pas où je serai lorsque tu lira toi même cette lettre... Saches néanmoins que tu m'as beaucoup manqué... J'implore Merwyn pour que nos chemins se recroiseront un jour.

En attendant que ce jour arrive, prend soin de toi cher Louhy.

Que cette lettre te trouve en santé et heureux.


Tangerine






Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum