RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rencontre entre deux montagnes [ Estë & Ehanwë]

avatar
Estë Nielthi
Danseuse
Il fait froid. Pas assez pour que ce soit insupportable, mais suffisamment pour déclencher des frissons le long du dos si l’on n’est pas correctement vêtu. Le problème, c’est que correctement vêtue, Estë ne l’est pas . Parce qu’elle déteste se retrouvée empêtrée dans plusieurs couches de vêtements. Alors elle danse pour se réchauffer, elle danse et joue aussi souvent qu’elle le peut. Elle commence a rassembler un petit public au sein de la caravane. Elle n’a jamais autant joué. Il ne se passe pas un jour sans qu’elle prenne son violon. C’est que le spectacle de ces immenses et imposantes montagnes l’inspire sans cesse. Parfois même, elle chante. En Alavarien, et en Faël surtout. Le soir, quand la nuit referme sa sombre main sur le ciel, elle dort couchée en boule dans le chariot de la famille qui lui à si gentiment proposée de les rejoindre, Bastet contre la poitrine.

Ce matin, quand elle se réveille, le ciel est d’un bleu pur, et l’air, vif. Elle passe le trajet à discuter avec un grand père qui lui dépeint le monde tel qu’il était à son époque ; et couchée sur le dos à observer les sommets se découper dans la ciel.
Quand, enfin, la caravane fait halte, elle bondit sur le sol, son instrument dans une main et la féline sur les talons. Elle se place un peu à l’écart et, tandis que la chatte parcourt les environs, elle s’étire longuement. C’est le moment qu’elle préfère dans la journée. Son esprit quitte son corps et s’envole, loin, très loin. Dans sa bulle, personne ne peut capter son attention. Elle se sent si bien, si vivante. Lentement, elle attrape son archet et commence doucement à jouer. Un air tranquille, tout doux. C’est une berceuse que lui a inspiré l’environnement aujourd’hui. Inconsciemment, elle bouge un pied, puis l’autre. Bouge son corps au rythme de la musique. Ses cheveux lui chatouillent les épaules, un sourire lui étire les lèvres.
C’est ça la vie. La vrai, celle que me décrivait Papa.
Un bruit d’ailes lui fait relever la tête. Son regard capte le vol d’un petit faucon. Ce n’est pas la première fois qu’elle voit passer le rapace et il l’intrigue de plus en plus. Il traverse le camp et rejoint le camps des Thül, un peut plus en marge. Ils l’étonnent beaucoup, ces guerriers.
L’instrument rejoint sa place, dans son dos, et son archet fait de même. Elle renfile ses bottes, sa cape couleur chocolat et se décide à aller les voir de plus près. Alors qu’elle se rapproche, elle sent un poids familier lui arriver sur le dos. Bastet fait glisser sa queue touffue le long de sa joue, et reprend sa place, en travers sur les épaules.
Une femme attire son attention. Petite, mais plus grande qu’elle. Ses longs cheveux bruns sont tressés et ornés de plumes. Vêtue comme ses compagnons, de cuir et de fourure, elle est jolie. Le même genre de beauté qu’un fauve en plein élan, empreint d’une notion de force. Un hiboux est perché sur son épaule.
Estë s’approche, se plante sur ses pied juste devant elle et, un grand sourire sur les lèvres et dans les yeux, la salue :
- Bonjour !
Voir le profil de l'utilisateur

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum