RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Timeöl Sallanir

avatar
Timeöl Sallanir
Voleur
Timeöl Sallanir
Alavirien | Alavirien. | Voleur

Généralités

Nom | Sallanir
Prénom | Timeöl
Sexe | Masculin de naissance, mais il est de genre androgyne. Il se considère lui même comme non-binaire.
Âge | 16 ans.
Lieu de Naissance | Al-Vor
Peuple | Alavirien.
Métier | Voleur, futur apprenti marchombre si possible.

Description Physique

A body to grow old | Timeöl Sallanir
"Ah, il vous faut une description...Vous savez, ce n'est pas le plus simple avec quelqu'un comme ça, je ne sais même pas comment vous en parler! Je ne sais même pas si c'était une fille ou un homme... Le personnel de la caravane passait son temps à débattre à ce sujet, mais le secret n'a pas été élucidé. J'ai eu bien peut que la curiosité des hommes l'emporte et que ça finisse mal mais bon... C'est elle qui nous a bien eut à la fin. Je parle d'elle comme une petiote, parce que j'avais bien l'impression que c'en était une, mais enfin...

Au départ, ce que l'on voyait d'elle n'était qu'une silhouette floue, perdue dans le blanc de la neige. Elle portait une grande cape de voyage, et le capuchon était relevé sur sa tête. Elle avançait tête baissée, droit vers la passe de la goule, et malgré la faiblesse de ses pas elle avait l'air décidée la gamine! Toujours la même cadence, je ne l'ai pas vu faiblir une seule seconde, alors que son corps avait l'air bien frêle tout de même... Et puis elle n'était pas bien grande non plus, un mètre 65 au plus je dirais. J'avoue, j'ai été impressionné sur le coup, et puis bon, on allait pas la laisser comme ça quand même, c'est que je suis un bon gars moi vous comprenez? Alors on l'a appelée, qu'est ce que vous voulez, et c'est comme ça qu'elle a rejoint notre caravane.

Au début, elle avait l'air très méfiante avec son capuchon baissé sur son visage en permanence. On ne voyait pas grand chose d'elle hormis un menton hautain surmonté par de fines lèvres toutes sèches. Elle n'arrêtait pas de les mordiller d'ailleurs. En dessous de la cape, elle était vêtue de toile et de vêtements de cuir. Son corps était mince, mais les rondeurs de l'enfance paraissaient s'accrocher malgré tout. On pouvait deviner en la regardant qu'elle avait vécue une vie relativement facile jusqu'à présent. En échange de la sécurité que nous lui offrions pour le passage de la goule, elle exécutait toutes les tâches exécrables que nous lui confions. Ses gestes étaient souvent maladroits et empressés, empreints d'une jeunesse impatiente. Mais dans le même temps, dans chacun d'eux on pouvait voir une détermination à toute épreuve, et un calcul minutieux. C'est étrange à devoir définir, mais c'est comme si chaque geste qu'elle faisait été prévu longtemps à l'avance et ne déviait jamais de sa trajectoire...

Après la passe de la goule,  le soleil est revenu, et nous avons pu découvrir une personne nouvelle, sans les couches de vêtements chauds. Des muscles noueux commençaient à apparaître sur le corps de la petiote. Sa peau halée luisait au soleil comme du miel, je vous jure qu'elle avait dû en passer du temps dehors celle là! Sans sa capuche, nous avons pu enfin croisé son regard, deux iris bleutés qui lui mangeait tout le visage, mais vraiment très très foncé. Ça en troublait pas mal je peux vous le dire. Mais dès que le soleil se cachait et que luminosité baissait, pouf, ils devenaient noirs comme l'ébène, brillant toujours d'une vive étincelle. Avec ses cils de biche, je vous laisse imaginer le tout. Un nez fin et des pommettes saillantes complétaient le tableau à merveille. Rajoutez à cela un front fier et des joues creuses, impossible de savoir à qui on avait affaire. Son genre était neutre de la pointe de ses cheveux noirs et touffus jusqu'au bout de ses doigts de pieds enfoncés dans des bottes lacées.  Et c'est que ça avait l'air de l'amuser en plus, de nous faire tourner en bourrique, avec son sourire narquois ou amusé, et ses yeux pétillants... Je vous jure, un vrai phénomène. Elle n'avait pas l'air d'avoir plus de 14 ou, maximum 15 ans, mais lorsqu'on lui a demandé son âge elle nous a répondu 16 ans....

Toujours est-il qu'on a finit par arriver aux abords d'Al-Jeit. Et un matin, pouf, disparue. Emportant avec elle une dague neuve, un kit de secours, des vêtements et une bonne part des vivres restants. Encore heureux qu'elle nous ait laissé les chevaux... Je vous jure, si je la revois un jour! Elle et ses petites mains de voleuse... Je ne peux rien vous dire de plus que cela, je vous ait raconté tout ce que j'ai pu voir. J'espère que vous saurez retrouver cette chapardeuse monsieur..." ▬ Siriutra Arifiel, Maître Itinérant.

Caractère

Queen of Live | Timeöl Sallanir
Le frisson d'une vie nouvelle, qui s'éveille, doucement. La fleur qui lutte pour sortir du bourgeon. La jeunesse impatiente, la plante sauvage qui aura grandit seule, et qui est est fière. Le caractère changeant au gré des saisons, au gré des rencontres. Au gré d'une humeur variable. Difficile à suivre, souvent. La solitude, teintée de liberté. La passion, toujours.

Timeöl Sallanir, l'arrogance. Le sourire moqueur, l'insolent qui croit tout connaître, tout avoir déjà vu. Mais qui pourtant, s'émerveille, se laisse happé par la beauté des choses, la beauté d'un monde découvert pas à pas. Les cinq sens toujours stimulés, car il a besoins de tout voir, tout toucher, tout sentir. Savourer, et faire traîner ses oreilles partout. La curiosité jamais assouvie, le désir d'apprendre, encore. La concentration complète est quasiment impossible à atteindre. Le gamin ne manque pas de volonté, mais il est trop ouvert. Il s’imprègne de chaque sensations, les laissent couler dans son âme sans jamais fermer la porte.

Repousser les limites, transgresser les règles. Seul contre le monde, déserteur, voleur de sourire plongé dans une fuite éperdue vers l'inconnu. Voleur. Et fier, fier de ce qu'il est, de ce qu'il deviendra, quoi que ce soit. Le regard levé, les yeux qui accrochent, luttent. La détermination, si forte qu'il ne le sait même pas. Il ne la connaît pas. Il n'a pas conscience de ce qu'il est, ne cherche pas à savoir. Il vit, et ça lui suffit.

La dureté. L’égoïsme de la vie de la rue trop vite apprise. La dureté derrière le sourire moqueur. Et pourtant, si il le peut, si il le veut, la compassion. Envers ceux qui ne méritent pas leur sort, à son goût. Envers ceux qui l’intéresse assez pour qu'il s'en approche. Pour qu'il se laisse apprivoiser. La douceur. Le murmure d'une voix rassurante, la caresse d'une main hésitante.

Un cocktail qui n'est pas encore prêt, mais déjà paré de toutes les couleurs. Explosif, parfois. Rassurant ou effrayant. Qui se balance d'un extrême à un autre, ne sachant pas ou aller. Ne sachant pas vers qui se tourner. Timeöl Sallanir. Un nom qu'il n'a pas choisit. Qui veut tant dire.

Un enfant, encore. Et pourtant bien plus.

Histoire

Voleur de sourire | Timeöl Sallanir

Foire d'Al-Vor, 9 ans plus tôt ▬ Un gamin, une gamine? Il court, slalom entre les jambes bottées. Fuite éperdue, ou va t-il? Avec sa pierre taillée dans la main, qu'il serre si fort que des gouttes de sang écarlates tombent sur la terre sèche. Derrière, un homme. Grand, fort. Qui crie au voleur, mais quel voleur? Il n'y a que ce gamin. Qui vient de disparaître, laissant son poursuiveur hagard dans le flot de la foule.
Timeöl Sallanir, 7 ans. Il pousse vaillamment la lourde porte d'un atelier de sculpture de branches. Entre, haletant. Se laisse happé par l'obscurité en refermant la porte. Il est tard, déjà, et l'odeur d'un dîner appétissant envahit les narines du gamin, qui se dirige pourtant sans plus d'hésitation vers l'escalier de bois sculpté. Il ignore l'appel de sa mère, qui l'invite à table, et gravit les marches jusqu'à sa chambre. Pose la pierre sur le rebord de la fenêtre, ou repose déjà nombre d'objets divers. Tous des trophées, attrapés subrepticement par les petites mains du garçonnet. De la fillette.
Quand il descend enfin, c'est pour trouver des parents inquiets au bas des escaliers. Des parents qui n'ont pas su depuis le départ comment s'occuper du trop plein d'énergie de l'enfant. Des parents qui le voit pour la première fois de la journée, mais qui n'ont pas une parole de morale, un regard d'avertissement. Qui le prenne seulement dans leur bras pour un court moment de tendresse avant de le faire enfin s'asseoir sur le banc de bois qui longe la table, tandis qu'un torrent de parole sort des lèvres de l'enfant. Si innocent, si ignorant. Voleur de tendresse.


Après midi glacial, Al-Vor. Quelques semaines plus tôt ▬  Une ombre, une silhouette de rondeur vive, de précision acérée dévale la colline, atterrit dans le champs de blé en une galipette maladroite. C'est un enfant, un adolescent, qui s'amuse. Et qui a pourtant l'air si blasé, en se relevant, en regardant l'horizon. Dans son esprit, l'idée d'un continent défile. L'imagination débordante peint des forêt et des montagnes, des villes de lumière et des grottes sombres. Le corps est immobile, mais l'esprit s'est déjà échappé si loin, si loin... Personne n'est là pour compter combien de temps la silhouette reste ainsi postée. Statue de miel dans la luminosité diminuante,  immobilité concentrée, tendue. Dans ses jambes, des milliers de fourmis s'agitent. L'ombre finit par se remettre en mouvement, si vite qu'elle surprend les souris présentent dans le champs. Elle a prit une décision. Elle est prête à prendre son envol.
Feuille de papier posée sur la table, note tremblant, écriture impatiente. C'est tout ce qu'il reste: quelques mots d'amour, de remerciement. Des adieux qui n'auront jamais lieux, qui n'auront jamais été partagés. L'enfant égoïste est déjà parti, il oublie déjà la chaleur du foyer et l'odeur de la cuisine de ses parents. Il oublie la sculpture de branche, dans laquelle il n'aurait de toute façon jamais pu exceller.  A chaque pas, il oublie un peu plus, mais il a l'impression de déjà tout savoir. Muni de provisions volées, de vêtements chauds. Il marche, semble grandir un peu plus à chaque enjambée. Pourtant, il n'a jamais paru si jeune, si frêle. Si seul. Fugueur oublié, voleur de liberté.



Deux semaines plus tôt, près de la passe de la goule. ▬ Un appel. Un cri qui transperce le froid, qui fend la neige. Qui l'atteint, lui qui n'a rien entendu depuis des jours. Rien d'autre que le bruits de ses pas dans la neige. Il est si fatigué, alors qu'il n'a encore rien vu. Et pourtant, malgré la fatigue, le froid, il avance. Encore, toujours, jusqu'à cette voix qui vient du lointain, brave la tempête pour le frapper en plein cœur, le réveiller de son sommeil glacial. Il se tourne, pivote lentement, titube. Aurait pu tomber. Mais reste debout. Il est Timeöl Allanir. Et Tim est trop fier pour tomber.
Ses yeux cherchent à travers la tourmente. Paupières plissées, cils pleins de minuscules flocons. Créature des glaces, si vivante. Dans ses veines, du sang chaud. Encore, toujours. Et il finit par deviner, apercevoir une silhouette. Des silhouettes. Des chariots, des chevaux. Timeöl soupire, soulagé. Énervé. Il s'en veut d'avoir pris une décision si subite, d'être parti dans le froid sans avoir songé aux difficultés. Il en veut à cette caravane d'être là, de lui offrir refuge, une opportunité qu'il ne peut refuser. Mais il est comme ça, Tim, à toujours foncer devant sans réfléchir.  

Dans la caravane, il reste souvent dans son coin. Il fait le travail que l'on veut bien lui donner, ne rechigne pas une seule fois à la sale besogne, âme solitaire qui ne veut pas se lier. Il observe chacun, analyse. Il tire des leçons, cherche à comprendre les lois qui régissent le monde des adultes. Lois qui ne seront jamais siennes. Caché sous son capuchon, sa cape de voyage sur les épaules, Tim apprend. Il y a plus d'hommes que de femmes ici, et ils les surprend souvent à regarder dans sa direction d'un drôle d'air. Est-ce de la curiosité perverse? Tim sourit, cela l'amuse.
Quelques jours plus tard, il se réveille sous les rayons de soleil. La passe est derrière, le beau temps revient. Un visage de miel sort de l'ombre, un sourire éclot. Les yeux regardent toujours aussi avidement les actions des autres, mais Tim s'approche, il gagne la confiance. Il glane des renseignements qu'il n'a pas encore pu avoir. Il apprend à les connaître, à rire de ce qui les fait rire. Il joue avec les plus curieux, disparaît au moment crucial, ombre inexistante. Il joue à l'adulte, s'essai à ce qui ressemble à un jeu pour lui.  Un jeu trop fade, trop dur, dont il se lasse très vite. C'était la première expérience sociale du garçon dans un monde nouveau pour lui. Une expérience dont il avait beaucoup appris, ou il avait pu observer les codes. Il avait glissé des cartes dans sa manche pour les rejouer plus tard. Mais il était l'heure pour lui de reprendre sa route à présent.
Trois jours plus tard, au soir, le convoi s'arrête dans une clairière. Les hommes observe un éclat dans le lointain, discute d'une "arche". De la fin du voyage, des femmes et des enfants retrouvés, des familles réunies. Tim pense fuite, butin, solitude retrouvée.
Le lendemain matin, l'enfant n'est plus là. Il a prit avec lui ce qu'il avait besoins, sans mot d'excuse ou lettre d'adieu. Il n'a jamais songé à en écrire, à quoi bon? Il s'est seulement servit de ces gens. L'ombre s'est éclipsée, telle un rêve que l'on oublie bien vite.



Une semaine auparavant, Al-Jeit ▬  Vêtements bigarrés, tours de verres, passerelles vertigineuses. Taverne bruyante, ciel pur et silencieux. Diversité affolante, tellement belle. Tellement fascinante. Tim ne peut se concentrer sur une seule chose à la fois, ses yeux virevoltent sans cesse sur chaque chose.
Les cheveux blonds de cette femme, la cape rouge sang du gamin. Les perroquets vendus ici, les arcs là. Sur l'Arche, tout était différent. Tout n'était que plénitude, calme plat. Harmonie complète entre ciel et terre. Timeöl était resté un temps immensément long au sommet du pont mystérieux, sans même s'en rendre compte lui même. Aujourd'hui, dans les rues de la capitale, ce n'est pas comparable. Tout n'est que fouillis mystérieux, enchevêtrement de voix chantantes, mélange de coloris sublimes. Lumière, partout. Et Tim n'est pas sûr de ce qu'il préfère.
Mais ce qui est sûr, c'est qu'une nouvelle vie pour lui commence aujourd'hui.

Informations personnelles

I wanna fly without seeing the water in the end |
Pseudo | Appelez moi Lumy.  hellooo! Sinon Tim m'ira. x)
Age réel | J'avance sur la quinzaine.
Pays d'origine | France.
Parlez-nous de vous | Hum hum, j'ai plus grand chose à dire là du coup. xD Non plus sérieusement j'aime écrire/lire et je suis sur des forums rpg depuis pas mal de temps.
Familier avec l'univers de Pierre Bottero ? Oui, depuis très longtemps. Fan de tous ses livres que ce soit de l'heroïc fantasy ou du réaliste. :D C'est l'auteur qui m'a donné envie d'écrire et je lui dois énormément.

Comment avez vous connu le forum ? En cherchant un forum rpg de l'univers de PB.
Un commentaire sur le forum ? Le design est merveilleux, le travail réalisé pour l'encyclopédie ou même... tout, c'est vraiment grandiose. Mais le mieux c'est les smileys je suis in love là  In love

Demandes particulières | Un personnage androgyne sera t-il accepté? (Sexe de naissance masculin mais de genre androgyne. J'utiliserais le pronom il est les accords masculins pour plus de facilité si accepté.)   Je réécris/continue toute la fiche pour améliorer plus tard. ^^

Code |En espérant avoir mis le bon. o/
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue sur le forum, Timeöl !

Merci pour les compliments sur le forum, ça fait toujours plaisir ! ♥
Il n'y a aucun problème pour le personnage androgyne, tu ne seras pas le premier. J'en profite pour valider le code de la fiche - qui est là et bon du premier coup, merci !!

Et sinon, je ne sais pas si tu as terminé, mais je rappelle tout de même que c'est 500 mots minimum pour l'histoire. ;)

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de parrainage si tu en ressens le besoin.

Lorsque tu as terminé, tu dois passer par ce sujet pour le signaler. Cela nous permet de te recenser plus facilement.

Tu peux aussi nous rejoindre sur Discord. Pense à inclure ton pseudo du forum dans ton pseudo sur le serveur. !

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.





Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
avatar
Timeöl Sallanir
Voleur
Merci beaucoup! Pour l'histoire pas d’inquiétude: ce n'est pas terminé, je vais réécrire toute la fiche en fait. /PAN/
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Bienvenue sur Ewi! ♥

Syane a déjà tout dit, mais n'hésite pas s'il y a quoi que ce soit^^ Bon courage pour la suite de ta fiche




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Nil'Lysah
Maître Marchombre
Bienvenue parmi nouuus !! :D ♥ *lance pleins de cookies et de paillettes dans les airs*

Courage pour la fin de ta fiche ! Et si tu as des questions, n'hésite surtout pas



Merci merci merci merciiiiiiiiiii Aki !!! ♥

I'm a Gourou. The Gourou Of Music. Cool !



Tous mes moi:


PAILLEEEEEEEEEEETTES:
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.jeun.fr
avatar
Timeöl Sallanir
Voleur
Merci à vous! *Attrape les cookies au vol... et puis les paillettes aussi, s'pas grave*

Fiche terminée!  (Normalement...?)
Je sais pas trop si je dois poster dans le sujet "fiches terminée" avec d'être validée donc euuuh... Je vais aller le faire, me taper pas trop dessus si il fallait pas. Ange
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Fiche Validée


Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE !

Je te mets dans les alaviriens pour l'instant, vu que Timeöl est plus un voleur qu'un apprenti marchombre si je comprends bien. ;)

Juste un détail cependant. Le premier paragraphe de l'histoire, si c'était il y a neuf ans et que ton personnage avait cinq ans. Alors il y a quatorze ans actuellement. D'ailleurs, ça fait un peu jeune cinq ans pour se balader tout seul dans la rue. ^^

Du coup, je ne déplace pas encore la fiche, si tu veux corriger ça. (Mais tu es validé.) Fait juste signe si/quand tu as modifié. :)

(C'était bien ça qu'il fallait faire en passant, poster dans les fiches terminées. ^^)

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !  


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
avatar
Timeöl Sallanir
Voleur
Ah oui en effet, j'ai modifié de façon à ce que tout cela reste dans la logique des choses. J'ai dû avoir un moment d'égarement en faisant le calcul pour le début de l'histoire. o/ Merci en tout cas!
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Pas de soucis. Je déplace dans les fiches validées alors. :)


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum