RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Une dresseuse d'oiseau de proie | Ehanwë Wanheda

avatar
Ehanwë Wanheda
Dresseuse d'oiseaux de proies
Ehanwë Wanheda
Alavirienne et Thüle | Dresseuse d'oiseaux de proies | Messagère & Éclaireuse

Généralités

Nom | Wanheda
Prénom | Ehanwë
Sexe | Femme
Âge | 26 ans
Lieu de Naissance | Un village au sud de la Citadelle
Peuple | Alavirien et Thül.
Métier | Dresseuse d'oiseaux de proies, messagère et éclaireuse

Description Physique

« J'aimerais voler. » | Ehanwë Wanheda
Nom : Wanheda
Prénom : Ehanwë
Sexe : Féminin.
Taille : Petite
Corpulence : Mince.
Cheveux : Cheveux long. Châtain clair. Tressés et agrémentés de plumes d’oiseaux.
Tenue : Tuniques, vêtements de cuir agrémentés de peau ou fourrure. Habits typiques des Thüles du Nord. Ensemble pratique mais fonctionnel, sans aspect décoratif ou de séduction.
Tatouage : Dos de la main : icone thül inconnu, sans doute d’un clan malgré qu’on la connaisse non liés à ce peuple à l’exception de ses origines paternelles.
Dos : 5 lunes à différents stades de progression (croissante, demi lune croissante, pleine lune, demi lune décroissante, décroissante). Tatouage recouvrant sa colonne vertébrale.
Aptitude : Bonne chasseuse mais pas guerrière. Endurante
Signe distinctif : Yeux pairs et un grain de beauté au-dessus de la lèvre
Autre : A souvent son hibou grand-duc posé sur l’une de ses épaules. Ses deux autres oiseaux de proies sont aussi présents mais cachés car répondant quand elle les appelle mais non visible autrement.
Conclusion : Femme jolie et féminine mais avec une attitude digne d’un homme. N’est pas coquette, préférant les tenues utiles et fonctionnelles qu’à celle qui sont dites « d’apparat »

Mais, c’est quoi cette fiche. Je ne suis pas une bête de somme bonne à être vendue, mais une humaine. Et comment vous savez pour mon tatouage. Je vais faire payer le Frontalier lépreux qui a osé écrire ce descriptif. Et puis c’est faux que je me comporte comme un homme. Si je trouve celui qui a osé faire ça, je le donne en pâture à un ours élastiques couplé à un Brûleur.
Mais bon, passons, apparemment il y a aussi quelque chose sur mon caractère donc voyons ce qui est marqué. Je sens que ça va être atypique et qu’il va encore y avoir des morts à venir.

Caractère

« Tu crois que je ne peux pas y arriver car je suis une fille, c'est cela? » | Ehanwë Wanheda
Alors, voyons ce que ce ramassis d’inepties dit sur moi.

Ehanwë est une femme qui a un véritable caractère de Raïs (pff pas vrai). En effet, elle déteste perdre (je l’avoue) et pourrait vous faire la tête jusqu’à la fin de sa vie tellement elle est rancunière (il ne faut pas abuser). C’est peut-être pour cela que personne ne l’approche et qu’elle est en permanence seule (Alors là c’est totalement faux, je ne refuse jamais une soirée où il y a de quoi boire et qu’on se raconte des histoires. Même si je finis très souvent seule en fin de soirée car personne ne comprend mes plaisanteries, soi-disant que mon humour est très particulier. Pas de ma faute si les personnes n’acceptent pas qu’on plaisante sur eux. Et puis d’abord je peux très bien rester seule, na). Par contre ne lui proposez jamais votre aide, surtout si vous êtes un homme, elle vous enverra dans un troupeau de Raïs. Et puis elle ne viendra pas vous aider en retour, étant parfaitement capable de vous laisser seul devant ledit troupeau (pas de ma faute si les gens se croient serviables et finissent par se mettre dans la merde. Je ne vais pas les aider à sauver leur peau s’ils sont assez cons pour la mettre en danger.) Et elle ne va pas se gêner pour vous le faire ressentir ou vous le dire, étant franche et directe. Et c’est les seules qualités qu’elle a (trop aimable), quoi que parfois elle parle trop (va te faire voir chez les brûleurs). Par contre en défaut, je peux lui en trouver plein (je suis tout ouïe). Elle est impertinente, vous répondant avec un aplomb monstre (plaide coupable), sauvage, toujours fourré avec ses oiseaux (ils sont mieux que ta misérable compagnie). C’est également une statue, ayant aucune émotion (ou je suis tout simplement désabusée et pas impressionnée par tes blagues de brûleurs trempés). Remarque, cela doit lui servir dans les affaires vu qu’elle a aucune émotion. Elle est clair, net, précise et va voir chez Merwyn si elle y est (wouah, tu as trouvé un truc correct, on doit t’applaudir ?) Et je crois que cela ne la résume pas mal (oui c’est ça arrête tes dégâts. Surtout que tu as oublié de louer ma débrouillardise. Ce qui fais que je préférerais me faire mordre par un brûleur que te demander de l’aide. Et une morsure de cette bestiole fait mal, donc c’est pour dire combien je suis têtue. C’est peut-être pour ça qu’on me dit tête brûlée. Mais j’aime bien qu’on me considère ainsi, cela veut dire que les idiots comme toi ne vont pas m’approcher. Et puis d’abord, je ne te connais pas et te fais pas confiance)

Bon, je crois que j’ai fait le tour et le compte de celui qui m’a écrit ça ne s’arrange pas. Bien au contraire, si je le trouve, je le donne à dévorer à mes amis à plume. Quoi que non, il est tellement médisant qu’il serait capable de les rendre malade, mes pauvres amours.

Histoire

« On est pas ici pour se raconter nos vies, alors tu me paye qu'on en finisse avec cette histoire? » | Ehanwë Wanheda
Oh un ensemble de lettre. Je reconnais l’écriture de ma mère. Je suis curieuse de voir ce qu’elle y raconte. Tiens la première parle de ma naissance

Quinzième jour du deuxième mois d’hiver de l’année 141


Cher Hedlúrtz,
Ta fille est née cette nuit. Je sais que tu aurais aimé être à mes côtés mais que cela t’était impossible vu que tu escortes une caravane. Je te rassure, tout s’est bien passé. Elle a la couleur de tes yeux. Elle s’appelle Ehanwë. Rentre vite à la maison pour la voir. J’espère que Freyglor te transmettra parfaitement cette lettre.
Ta femme.


Freyglor, je me souviens, c’était son oiseau de proie préféré, un faucon. Le seul qui la suivait en permanence. Elle était très attachée à lui et a toujours refusé de le céder, même contre un prix astronomique. Il est mort quand j’avais douze ans, de vieillesse. Je me souviens, elle était très triste. Mais passons à la lettre suivante. Quatre ans plus tard elle a été écrite.

Dixième jour du troisième mois de printemps de l’année 145


Cher Hedlúrtz,
On vient de m’annoncer ton décès, tué par un Frontalier. Je t’avais dit qu’il ne fallait pas les défier, tu le savais en plus. Mais alors pourquoi l’as-tu fait. Tu me laisses seule avec notre fille qui a à peine quatre ans. Elle n’a presque pas connu son père, qu’est-ce que je vais lui dire quand elle commencera à m’interroger sur toi.
Mais n’ai crainte, ton bûcher s’élèvera dès que tu nous seras revenu.
Ta veuve


Ah oui, c’est vrai. A cette époque je ne comprenais pas pourquoi maman pleurait. Je la croyais juste triste car papa n’était plus là et qu’il lui manquait. En fait il était mort. Pour moi c’était plus simple car j’étais petite, ne comprenant pas, et puis je l’avais moins connu qu’elle donc je n’étais pas forcément attaché à lui comme elle. Mais passons à la lettre suivante.

Quinzième jour du deuxième mois d’hiver de l’année 149


Cher Hedlúrtz,
Cela fait quatre ans que tu es partis. Aujourd’hui Ehanwë m’a demandé qui tu étais. Je m’attendais à ce jour, mais pas aussitôt. Quoique, elle a huit années aujourd’hui, il était temps. Je lui ai donc expliqué qui tu étais et le fait que tu escortais des caravanes. Je lui ai également annoncé qu’à partir de maintenant, elle me suivrait dans mes voyages vers le Nord et ne resterais plus chez notre voisine. Je lui ai aussi dit pour ta mort et tu aurais dû l’entendre, un aussi mauvais caractère que toi, elle était prête à aller torturer celui qui l’avait privé de son père. Elle est aussi rancunière que toi. Mais je l’ai convaincu du contraire, lui disant que c’était un accident, que les Frontaliers étaient des êtres pas meurtriers, que je commercialisais avec eux ainsi que les Thüls. Elle s’est calmé. A ce propos, elle est à mes côtés en train de me regarder t’écrire cette lettre. Je lui ai dit que je t’écris parfois, même si tu es mort. Cela me permet de t’avoir à nos côtés.
Tu nous manques
Ta veuve et ta fille


Je me souviens. Nous étions toutes les deux sur la table de la cuisine et je l’observais écrire la lettre. Elle m’avait expliqué que cela lui permettait de se confier. Bien sûr papa ne recevait jamais ses lettres vu qu’on ne les envoyait pas, nous contentant de les mettre dans une boite, bien à l’abri. Je n’avais pas tardé à m’endormir quand elle l’avait fini car j’étais épuisée d’avoir été euphorique sur le fait que je venais avec elle et ne restait plus chez notre voisine chaque fois qu’elle partait pour finalement passer à de la colère pure en apprenant dans quel circonstance papa était mort. Mais passons à la suite.

Quinzième jour du deuxième mois d’hiver de l’année 153


Cher Hedlúrtz
Aujourd’hui j’ai offert un oisillon faucon pèlerin à Ehanwë. C’est son cadeau d’anniversaire de ses douze ans. Cela faisait un moment qu’elle me le demandait, pour faire comme moi, dresser les oiseaux de proies pour leur faire porter du courrier dans les lieux reculés. Son cadeau d’anniversaire est donc de lui offrir cette oiseau, signe que j’accepte de lui apprendre ce que je connais. Tu aurais dû voir la joie qu’on devinait sur son visage. J’ai cru me voir quand j’ai reçu moi aussi mon premier oiseau, moi aussi un oisillon tout juste sevré. J’espère qu’elle s’en montrera digne.
J’espère que tu es fier de nous. On se débrouille comme on peut.
Ta veuve.


Croleofu. C’est ainsi que je l’avais appelé. J’étais tout heureuse qu’elle accepte ma demande. Cela faisait un moment que je la suppliais pour qu’elle accepte que je fasse comme elle. Mais elle avait toujours refusé, sous prétexte que j’étais trop jeune. Tiens, la lettre suivante porte mon écriture.

Quinzième jour du deuxième mois de printemps de l’an 159


Bonjour papa,
Oui c’est moi qui prend la plume pour cette lettre. En fait je pense que dans l’avenir, cela sera souvent le cas. Maman s’est retiré dans le village où je suis née pour prendre sa retraite et se reposé. Je suis sûre qu’elle ne te l’a pas dis dans ses lettres, mais elle est atteinte d’une maladie des poumons qui l’empêche de travailler. Du coup c’est moi qui a pris la relève. Je prélève de quoi vivre sur ce que je gagne et lui redonne tout pour qu’elle puisse payer la maison, ses repas ainsi que ses médicaments. Et dès que je ne travaille pas et que je ne suis pas en voyage dans le Nord, je viens à ses côtés. Cela me permet de la retrouver. Et surtout redevenir l’enfant que je n’ai pas pu être, devant grandir très vite pour l’aider au mieux. En effet, j’ai dû batailler pour être prise au sérieux quand je marchandais mes services d’éclaireuse ou messagère avec des clients. Ils me prenaient de haut car je suis une femme et que j’étais très jeune. Mais rassures toi, je porte très bien mes origines Thüls, ils le regrettent très vite. Tu sais qu’un jour l’un d’eux m’a dit que je serais mieux dans une cuisine ou entourer d’enfant qu’avec des oiseaux ? Il m’a même proposé de m’épouser ! Et bien je lui ai mis un coup de pied entre les cuisses et Croleofu lui a fait payer ses mots. Après il me mangeait limite dans la main. C’était un Frontalier un peu trop confiant. Et bien il a perdu de sa superbe. Oui je travaille avec des Frontaliers même s’ils sont responsables de ta mort. Mais je ne leur fais aucun cadeau, moins qu’à mes autres clients je l’avoue.
Allez, je dois te laisser, je dois aller nourrir Egelman, un hibou Grand Duc. Pour le moment ce n’est qu’un oisillon mais il me prend pour sa mère. Il est tombé du nid. Croleofu est un peu jaloux du nouveau mais sais qu’il est mon préféré.
Ta fille


Je me souviens de ce Frontalier. Il me respectait après. C’est vrai que j’ai dû grandir très vite. Mais cela ne me gêne pas car cela m’a permis de faire mon métier comme je le fais actuellement. Donc un mal pour un bien. Allez continuons ces lettres.

Cher papa,
Oui je ne date pas cette lettre car je ne sais pas quel jour nous sommes. Croleofu est mort. Un autre rapace l’a tué, juste sous mes yeux, alors qu’il revenait d’avoir apporté un message sur le front Raïs. Résultat j’ai privé l’autre oiseau de sa liberté, une buse à queue rousse, pour qu’elle prenne sa place. Elle est déjà adulte donc je vais avoir du mal à la dresser mais j’y arriverais, je m’en fais le serment. Il va juste me falloir de la patience.
Ta fille


Je ne me souvenais plus de cette lettre. Il est vrai que j’avais mis du temps à m’en remettre, aussi longtemps que d’apprivoiser mon nouvel oiseau de proie à vrai dire. Il n’avait subi aucune violence, j’avais fait preuve de patience et attendu qu’il soit habitué à ma présence avant de l’entrainer à proprement parler. Allez, encore une ou deux lettres et j’aurais fait le tour des plus importantes qui ne racontent pas des banalités.

Treizième jours du deuxième mois du printemps de l’an 161


Cher papa,
Et oui c’est encore moi. J’ai réussi à domestiquer la buse dont je te parlais l’autre fois. Elle s’appelle Burhil et semble assez joueuse. C’est ainsi que j’ai pu la dresser, en jouant avec elle. Mais ce n’est pas d’elle que je veux te parler. En vérité c’est pour te parler d’un autre oiseau de proie, un faucon. Il est venu se poser près de moi l’autre jour mais je ne l’ai pas capturé. Du moins pas tout de suite. En vérité je voulais essayer quelque chose. Je l’ai ignoré, m’occupant de Egelman et Burhil. Je savais qu’il m’épiait. Au fil des jours il se rapprochait de plus en plus et au final il me suivait partout. Mais pour le moment il n’a pas de nom et je ne l’ai pas envoyé en éclaireur ou porter des messages. Il n’a pas ma confiance. Je travaille toujours avec la Citadelle donc je l’enverrais peut-être là-bas en premier lieu, pour qu’il ait un point de chute et le tester. Je ne sais pas, je vais y réfléchir.
J’espère que maman continue de t’écrire. L’autre jour encore elle me parlait de votre amour. Allez je te laisse, Egelman revient d’une course et je dois m’occuper de lui.
Ta Thüll de fille.


Bon ba voilà, les lettres se terminent ici. Cela me fait tout bizarre de les relire, cela ramène quelques souvenirs. Je devrais les montrer à maman, elle devrait aimer. Je lui emmènerais quand je passerais par la maison.

Informations personnelles

Tu l’as attendu, la voilà Naëth | Petit Chat
Pseudo | Petit Chat
Age réel | 21 ans
Pays d'origine | France

Parlez-nous de vous | Je suis une apprentie marchombre ? Ah bon je me trompe ? Ah bah toujours une jeune femme de 21 ans :)
Familier avec l'univers de Pierre Bottero? | A présent un peu plus oui

Comment avez vous connu le forum ? | Multicompte
Un commentaire sur le forum ? | Toujours aussi cool

Demande particulière | Aucune :)

Code de validation |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Re-bienvenue ! Happy 2

Je t'épargne le blabla de bienvenue, d'autant que tu as déjà tout écrit. ^^
Comme @Kyllian Steredönn doit, de toute manière, lire ta fiche pour approuver l'interprétation du prédéfini, je vais la laisser te valider.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
avatar
Ehanwë Wanheda
Dresseuse d'oiseaux de proies
Ouais t'a vu, je t'épargne du travail :p
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Fiche Validée


Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE !

Cette fiche est complète, originale et respecte tant l'univers que la fiche de prédef, alors je n'ai rien à redire! Attention aux petite fautes d'accords pour le RP, mais ce n'est rien de majeur^^

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !  




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum