RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Yawë Lorèn

avatar
Yawë Lorèn
Ambassadeur
Yawë Lorèn
Etranger | Faël | Ambassadeur

Généralités

Nom | Lorèn
Prénom | Yawë
Sexe | Homme
Âge | 25 étés
Lieu de Naissance | Illuin
Peuple | Faël
Métier | Ambassadeur

Description Physique

Si la sagesse d’un Faël se mesure à son âge, la mienne se mesurera à la longueur de mes tresses  | Yawë Lorèn
Grand pour un Faël, Yawë Lorèn mesure un mètre cinquante. La couleur de sa peau et son allure sont dans les normes de son peuple; il est donc très bronzé, agile, fin et musclé - sans être le plus habile ou le plus fort des Faëls, loin de là.
Cependant, il possède la particularité d'avoir des yeux plus clairs que la moyenne, d'un brun tirant presque vers le jaune. Son regard peut se faire perçant lorsqu'il jauge quelqu'un qu'il ne connaît pas bien, et se met à pétiller lorsqu'il est particulièrement excité ou hilare. Peut-être aussi quand il se met en colère, mais ça ne lui est encore jamais vraiment arrivé...
Une autre différence physique avec ses semblables réside dans ses cheveux, moins foncés que ceux de ses proches. Par question de commodité, il préfère les porter courts, à l'exception de deux mèches qu'il laisse pousser de part et d'autre de son front depuis sa naissance; il les tresse et les fait tenir ensemble grâce à des perles. Si jamais il devait un jour se battre, il prendrait le soin d'attacher correctement ses deux tresses, de peur que l'une d'elles ne soit coupée lors du combat. Il espère pouvoir les entretenir jusqu'à la fin de sa vie; l'idée d'avoir deux mèches aussi vieilles que lui-même lui plaît.
Généralement habillé d'un simple pagne, il aime à porter des bijoux d'or, aussi bien au cou qu'aux poignets et aux oreilles; cependant, n'aimant pas se sentir trop encombré, il se contente souvent de n'en porter que deux ou trois à la fois. De manière générale, il ne prête pas d'attention particulière à son apparence, qu'il s'agisse de ses vêtements ou de ses bijoux. S'il doit soigner sa présentation pour une occasion spéciale, il préfère manifester son raffinement via des peintures faciales, qu'il maîtrise relativement bien.

Caractère

Je veux savoir | Yawë Lorèn
Comme tout Faël ayant grandi à Illuin, Yawë a eu une enfance heureuse. En plus de la liberté qu'offre la vie dans une cité Faëlle, Yawë a connu le bonheur de grandir entouré d'une famille nombreuse, démonstrative et aimante; il a ainsi très vite développé une sociabilité à toute épreuve. Doté de l'humour et de la joie de vivre propres aux Faëls, ne possédant aucun pouvoir particulier, il est devenu un jeune adulte typique de son espèce. Oui, mais... son naturel insouciant a vite été perturbé par une pointe de curiosité, qui a grandi en même temps que lui. Yawë est l'un des rares Faëls de sa cité à s'intéresser à ce qu'il se passe au-delà de la forêt de Baraïl. Sa rencontre avec un vieil Alavirien venu établir une école à Illuin étanche sa soif de connaissances et le pousse à s'ouvrir au monde. Il prend peu à peu conscience de sa différence avec ses semblables: il partage tout avec eux, sauf la suffisance dans laquelle ils vivent leur vie. Yawë ne rêve pas d'aventure, mais se sent concerné par ce qu'il se passe au-delà des frontières faëlles, et bientôt naît en lui l'intime conviction que le destin de l'Empire et celui de son peuple sont liés. Il estime que les siens ne peuvent pas continuer à être absents de la scène politique de Gwendalavir. Ils doivent probablement leur tranquillité à l'attitude pacifique des Alaviriens; aussi, qu'arriverait-il si l'Empire venait à être renversé? Seraient-ils importunés par de nouveaux voisins plus belliqueux que les humains ? Et si les relations diplomatiques entre les deux peuples finissaient par se dégrader? Le peuple à la peau sombre n'avait encore jamais été confronté à une véritable guerre, et n'y serait jamais préparé.

Ces réflexions représentent effectivement la différence entre Yawë et ses proches: en plus de la quête de bonheur, de liberté et d'amour commune à tous ceux de son sang, il se pose des questions, pense à l'avenir des siens, et doute. Sa curiosité et ses inquiétudes le poussent à quitter le pays Faël pour devenir ambassadeur à Al-Jeit, fonction qui l'occupera au coeur de l'Empire pour une durée indéterminée; ce faisant, il laisse les questions propres à son espèce en suspens...

Histoire

La vie ici est douce et belle... mais le monde est grand | Yawë Lorèn
Né au sein de la principale cité faëlle à la fin du printemps, Yawë Lorèn tient le compte de son âge grâce à la succession des étés. Il fait partie d’une famille relativement nombreuse: il a une sœur et un frère, tous deux ses aînés; la plus grande s'est installée dans sa propre hutte avec son compagnon de vie et leur fille, tandis que Yawë et son frère vivent encore avec leurs parents dans la maison familiale. Le quotidien de la maisonnée est haut en couleurs: chasse, chant, sculpture, balades, quelques excursions dans les Dentelles Vives pour pratiquer l'escalade... activités régulièrement interrompues par les visites de l'aînée, accompagnée parfois de la belle-famille, donnant lieu à des fêtes spontanées et nombreuses. La famille Lorèn est très fusionnelle, et continue de s'agrandir; Yawë ne s'est d'ailleurs jamais senti seul dans sa vie.

Cependant, malgré tout l'amour qu'il porte à ses proches, le jeune Faël s'en démarque très vite. L'insouciance qui caractérise son peuple ne semble pas l'avoir touché aussi sûrement que ses congénères. Très curieux depuis sa plus tendre enfance, il s'intéresse à ce qui agite le monde des humains. Lorsqu'un vieil Alavirien s'établit dans la cité pour y ouvrir une école, Yawë vient de passer ses quatorze étés et commence à apprendre la langue alavirienne.

Le temps passe et les jours se ressemblent. Yawë grandit, se développe physiquement en chassant avec son frère ou en escaladant avec ses cousins, et perfectionne sa maîtrise de la langue humaine. Sa famille ne comprend ni son intérêt pour leurs voisins, ni sa décision de suivre les cours de la nouvelle école, mais n'intervient pas. Auprès du vieil Alavirien, Yawë en apprend beaucoup sur la situation de Gwendalavir, sans toutefois tout retenir ni tout comprendre. Une conviction grandit en lui: malgré le peu d’intérêt que manifestent les Faëls à l’égard du reste du monde, le destin de leur peuple est lié à celui des humains.
Entre les deux peuples, les contacts diplomatiques sont cordiaux, et les contacts commerciaux sont fructueux ; mais, en dehors de ces deux rapports, peu de choses lient les Faëls et les Alaviriens. Si des visites d’envoyés politiques ont lieu, il s’agit d’actes spontanés, et il n’existe pas de fonction permanente qui lie les deux peuples. Du moins, pas encore. Yawë décide donc, l’hiver suivant son 24ème été, de se présenter devant le Conseil des Anciens d’Illuin et de se proposer comme ambassadeur Faël fixe auprès de l'Empereur de Gwendalavir ; sa proposition est acceptée, et une lettre est envoyée à Jinus Fil’Ophel. Quelques semaines plus tard, une réponse positive parvient: le vieil Empereur sera ravi d'accueillir dans sa cour le premier ambassadeur Faël en poste permanent de l'histoire de Gwendalavir. Yawë rassemble sa famille pour lui annoncer son départ, et une grande fête est donnée pour le saluer. Bien que sa volonté de partir pour une durée indéterminée soit déplorée par ses proches, personne ne lui en fait reproche ni ne lui demande de rester; son choix est respecté.

C'est ainsi que Yawë Lorèn quitte les Dentelles Vives en direction d'Al-Jeit. Il est heureux de suivre sa destinée et de se sentir utile; heureux de passer un peu de temps seul, loin d'une famille aimante mais envahissante; heureux malgré son appréhension face au plus grand bouleversement qui soit pour un Faël - changer son mode de vie.

Son excitation l'empêche cependant de voir les ombres qui ne vont pas tarder à le guetter. Comment va-t-il s'acclimater à la compagnie des humains, lui qui ne les a pour ainsi dire jamais côtoyés? Comment peut-il représenter un peuple aussi disparate que le sien? Comment va-t-il vivre sa séparation indéfinie avec tout ce qu'il connaît, sa culture, sa famille qu'il n'avait encore jamais quittée? Sans parler de la quête de l'amour, élément fondamental dans la vie d’un Faël, qu'il risque de ne jamais rencontrer...

Informations personnelles

Je ne me citerai pas | Ellimac
Pseudo | Ellimac
Age réel | 24
Pays d'origine | Belgique
Parlez-nous de vous |  Je suis nouvelle aussi bien sur ce forum que dans l'univers du RPG. J'ai commencé ma fiche de personnage, mais elle n'est pas terminée; je l'éditerai jusqu'à la rendre vraiment complète. D'avance merci à vous pour votre attention et vos corrections! :)
Familier avec l'univers de Pierre Bottero ? Pas qu'un peu! J'ai lu les trois trilogies plusieurs fois chacune, ainsi que "La Croisée des Âmes".

Comment avez vous connu le forum ? Par hasard, en regardant ce qui existait sur Internet concernant l'univers d'Ewilan.
Un commentaire sur le forum ? Rien à redire!

Demandes particulières | J'ai demandé un parrain et ai été jumelée à Elleynah Bàthory. Merci à elle pour son écoute et son aide!

Code |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue officiellement sur le forum, Yawë !

J'adore l'idée de faire un ambassadeur Faël en poste permanent en Gwendalavir, c'est une idée géniale thatlook

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de parrainage si tu en ressens le besoin.

Lorsque tu as terminé, tu dois passer par ce sujet pour le signaler. Cela nous permet de te recenser plus facilement.

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
À modifier


Tout d'abord, bravo pour la rédaction de ta fiche! J'aime toujours autant le concept du personnage, j'ai vraiment hate de voir ce que tu vas en faire en RP ♥

Passons tout de suite à la correction^^ Alors, déjà, le physique est parfait, je n'ai rien à redire. C'est au niveau de l'histoire et du coup de quelques infos dans le caractère qu'il y a quelques petits points à corriger. Premièrement, tu dis que Yawë a grandit dans un village Faël dans les Dentelles Vives. Malheureusement, les Dentelles sont en Gwendalavir, et non pas en pays Faël. Il n'y a d'ailleurs pas de villages majoritairement Faël en dehors de leur pays. Pour te citer l'encyclopédie au sujet du peuple Faël :
Le Dragon a écrit:Ils vivent sur leurs terres, en pays Faël, au-delà de la forêt de Barail.
Spoiler:

Ensuite, tu dis qu'il est rare pour un Faël de grandir dans une famille nombreuse et très soudée, ce qui n'est malheureusement pas le cas. C'est même plutôt la norme, dans la culture de ce peuple^^ Ils vivent généralement en petites communautés soudées et éparpillées à travers le pays.

Le dernier point à corriger est le fait qu'il serait le premier ambassadeur Faël de l'histoire. Malheureusement, ce n'est pas le cas.
Le Dragon a écrit:Bien qu'ils ne se mêlent que peu souvent des affaires extérieures à leur pays, les Faëls sont considérer comme des alliés de l'Empire. Ils commercent ensemble, entretiennent de bonnes relations diplomatiques et acceptant en de rare occasions de leur porter main fortes contre les Raïs, qu'ils abhorrent au plus haut point.
Les relations diplomatiques entre les deux peuples datent donc de plusieurs centaines d'années. Il a d'ailleurs déjà été mentionné dans la Gazette qu'un ambassadeur Faël est venu à la cours de l'Empereur récemment, au sujet de la guerre actuelle contre les Géants et Raïs. Néanmoins, il peut être le premier ambassadeur Faël en poste permanent à la cours de l'Empereur, si tu le souhaite^^

Finalement, le code de validation n'est malheureusement pas le bon. Je t'envoie donc relire attentivement le Règlement et le Guide pour les conseils à l'originalité pour en trouver les deux parties.

N'hésite pas à demander des précisions ou à poser tes questions!
Bon courage pour les modifications et fait nous signe lorsque tu auras terminé.




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yawë Lorèn
Ambassadeur
Merci pour ta correction, Kyllian Steredönn! :D

Pour l'erreur géographique, j'avoue que c'est une incohérence que j'aurais facilement pu éviter! Je me suis souvenue que la troupe avait rencontré Chiam Vite au pied des Dentelles Vives, et, n'ayant plus la carte de l'Autre Monde en tête, j'ai supposé que les Dentelles se situaient à leur frontière. Au temps pour moi! C'est corrigé :)

Pour ce qui est de l'organisation sociale des Faëls, il ne me semble pas que nous pouvons nous avancer à dire qu'ils ont l'habitude de vivre en familles nombreuses... Les "communautés" auxquelles il est fait référence ne sont pas forcément, selon moi, composées de quelques familles nombreuses. Il peut aussi s'agir d'une multitude de familles réduites. Je pensais donc qu'en l'absence d'informations claires à ce sujet dans l'oeuvre de Bottero, j'étais libre d'inventer une organisation sociale crédible, et, au vu du caractère plutôt indépendantiste des Faëls, il m'a semblé logique qu'ils n'auraient pas forcément pour habitude de vivre en familles nombreuses. Aussi, après ce que tu m'as dit, je me pose la question: peut-on officiellement affirmer, oui ou non, quel est le mode de famille le plus répandu au sein des Faëls? Dans le doute, j'ai simplement supprimé cette information, mais la question reste sans réponse. Tu pourras peut-être éclairer ma lanterne? :)

En ce qui concerne les relations diplomatiques entre les Alaviriens et les Faëls, j'ai été confrontée au même problème: les seules informations "officiellement" données par Pierre Bottero sont plutôt évasives. Le fait qu'ils entretiennent une bonne entente n'induit pas forcément qu'il ait existé un Faël doté de la fonction officielle d'ambassadeur, représentant de son peuple auprès du siège du pouvoir en Gwendalavir. De ce qu'on sait, l'aide qu'ils apportent à l'Empire est plutôt une action spontanée qu'une conduite dictée par une quelconque politique; d'ailleurs, les Faëls eux-mêmes ne sont pas placés sous l'autorité d'un dirigeant ou d'un gouvernement, et leurs cités et villages ont l'air plutôt autonomes les unes des autres.
Tout cela m'a amenée à penser qu'il serait intéressant d'avoir un personnage dont l'ambition serait de clarifier officiellement les rapports entre son peuple et les autres (ce qui sous-entend, comme il le découvrira bientôt, qu'il va falloir aussi clarifier les rapports entre les différentes communautés faëlles elles-mêmes, et il y a du boulot...) Bref, je n'avais pas lu la Gazette, et en me basant uniquement sur les oeuvres de Bottero, j'ai conclu qu'aucun Faël n'avait endossé la fonction d'ambassadeur de manière explicite, et je me suis dit que ça devait être fait.
Toutefois, après ce que tu m'as dit, j'ai modifié cela et indiqué plus simplement, comme tu me l'as conseillé, qu'il était le premier ambassadeur à titre permanent à la cour de l'Empereur. Cela dit, j'aimerais en savoir plus sur l'ambassadeur Faël dont il est question dans la Gazette! Ca pourrait m'être très utile :D

Je suis désolée pour ce gros pavé, mais j'ai besoin d'asseoir mon personnage sur une histoire solide, et c'est quelque chose de difficile à obtenir à propos de ce peuple si mystérieux dans l'oeuvre originale...

Merci de m'avoir lue, et d'avance merci si tu as des réponses à m'offrir! :)


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
À modifier


Tout le plaisir est pour moi, ta fiche était un plaisir à lire ♥

Les modifications pour le lieu d'origine de Yawë sont bonnes^^ Tu as oublié une mention aux Dentelles Vives au début de l'histoire, si tu souhaites corriger ;) Et ne t'inquiète pas pour l'erreur, on en fait tous, et c'est aussi à cela que sert la correction, soit s'assurer que tout les personnages soient cohérent avec l'univers complexe de Gwendalavir.

Pour ce qui est de l'organisation sociale des Faëls, il est vrai que nous n'avons que peu d'indices de la part de Bottero. Pour les besoins du forum, néanmoins, nous nous sommes basés sur les informations fournis par l'auteur et avons construit autour de ceux-ci. Cela est nécessaire afin que tout les personnages Faëls du forum aient la même base et non pas plusieurs interprétations personnelles et différentes. C'est une question de cohérence. Aussi, sur Ewilan RPG, la référence pour ce qui n'est pas décrit par Bottero dans les livres est l'Encyclopédie. Pour les Faëls, je te remet ici le lien vers l'article au sujet du peuple Faël ;) Les informations qui s'y trouvent ne sont peut-être pas complètes, et si un point que tu trouves important pour ton personnage n'y est pas mentionné, je t'invite fortement à venir poster un sujet à ce propos dans la section Questions & Idées. On aime beaucoup que nos joueurs s'impliquent dans la création de l'univers, alors n'hésite pas à venir nous proposer tes idées pour les zones d'ombre^^ Deplus, avant d'aller plus loin, je tien aussi à souligner que le contexte du forum se place plusieurs centaines d'années après les événements des livres. Aussi, certaines choses peuvent être différentes, pour les biens faits de l'intrigue, par exemple le fait que la greffe n'est plus accordée aux marchombres par le Rentaï depuis presque 150 ans^^

Bref, pour ce qui est des familles faëlles, c'était plutôt le caractère "démonstrative et aimante" qui me posait problème^^ Il est probablement vrai que les Faëls n'ont pas l'habitude d'avoir une dizaines d'enfants, comme tu l'as dit, à cause de leur goût pour la liberté. Sinon, je ne crois pas qu'il est possible d'affirmer qu'il y a un modèle unique de famille chez les Faëls, justement à cause de ce goût pour la liberté et l’inexistence de règle sociales à ce sujet. Si une famille souhaite avoir beaucoup d'enfants, elle est en plein droit de le faire. La modification que tu as apportée me convient parfaitement, dans tout les cas

Pour le dernier point, soit les relations diplomatiques entre Alaviriens et Faëls, encore une fois, les informations données par Bottero sont effectivement plutôt évasives. Contrairement à ce que tu as écrit concernant l'absence de tout représentant Faël en Gwendalavir, Bottero a clairement écrit dans les Mondes d'Ewilan, l'Oeil d'Otolep, qu'Erylis, compagne de Chiam Vite, est une envoyée officielle du peuple Faël. Le fait qu'elle soit une envoyée diplomatique est d'ailleurs la raison pour laquelle est connait aussi bien la culture Alavirienne et leur langue. De plus, la présence d'Erylis n'est pas présentée comme quelque chose d'exceptionnel ou d'unique, ce qui laisse à croire que les diplomates Faëls ne sont pas choses rare à l'époque d'Ewilan.

Dans l'extrait de l’encyclopédie que je t'ai cité dans mon précédent message, il est mentionné qu'ils entretiennent de bonnes relations diplomatiques avec Gwendalavir, ce qui sous entend qu'ils ont des envoyés diplomatiques de part et d'autre. Un article détaillé sur la politique étrangère de Gwendalavir est actuellement en construction et viendra ajouter des précisions sur ce sujet à la prochaine MAJ, il est donc normal d'être actuellement un peu confus x) Pour les besoins de la cause, je te donne en avant première la partie de l'article concernant les Faëls ;)
Le Dragon a écrit:LES FAËLS -
Bien qu'ils ne se mêlent que peu souvent des affaires extérieures à leur pays, les Faëls sont considérés comme des alliés de l'Empire. Ils entretiennent de forts liens commerciaux depuis des générations ainsi que de bonnes relations diplomatiques. Des représentants Faëls sont régulièrement accueillis à la cours de l'Empereur et chez les Seigneurs des principales villes de l'Empire et, à l'inverse, des émissaires alaviriens sont accueillies par le peuple Faëls et peuvent s'entretenir avec le conseil des Anciens. Le peuple Faël, de par sa nature pacifiste, n'acceptent qu'en de rares occasions de leur porter main forte à l'Empire contre les Raïs, qu'ils abhorrent au plus haut point.

Une récente entente de renfort de commerce à d'ailleurs été signée entre les deux peuples, les Faëls acceptant ainsi de vendre à pris raisonnable plus de vivres à l'Empire pour le soutenir dans sa guerre actuelle contre les Géants. À la même occasion, il fut entendu qu'une foire inter-culturelle à Al'Far aurait lieu une fois l’an afin de solidifier les liens entre leurs peuples.

Lorsque tu dis que " les Faëls eux-mêmes ne sont pas placés sous l'autorité d'un dirigeant ou d'un gouvernement ", ce n'est pas tout à fait vrai. Je te met ici la partie au sujet de l'organisation sociale des Faëls de l'Encyclopédie :
Le Dragon a écrit:ORGANISATION SOCIALE -
Les Faëls n’ont pas de réel gouvernement et le principe d’obéissance à l’autorité que l’on retrouve chez les humains n’existe pas chez eux. Un Faël est un être libre, ne devant rien à personne et étant maître de sa destinée. Il ne gagne le respect de ses confrères uniquement par ses gestes ou sa sagesse. Aucune notion de noblesse ou de rapport d’obéissance n’existe en pays Faël. S’ils ont bel et bien une figure de chef, ce dernier est un représentant élu par le peuple et c’est volontairement que les Faëls le suivent. Il est choisi le plus souvent pour sa sagesse et secondé par un conseil d’aînés.

Les aînés sont d'ailleurs très respectés, voire considérés comme des sages. Ils ont de ce fait le seul potentiel statut d'autorité dans les familles et communautés Faëlles.

Aussi, oui il existe une forme d'organisation politique chez les Faëls. Elle est très anarchique, ce qui ne veut néanmoins pas dire qu'il n'y en a pas ou qu'elle n'est pas efficace. Lorsqu'il y a des questions importantes à réglées ou à discuter, le conseil des anciens se rassemble et discute de la position à adoptée, en suivant les désirs et besoin de leurs communautés respectives, tout simplement ;)

L'idée du premier ambassadeur permanent à la cours de l'Empereur reste néanmoins excellente et très prometteuse!

Bref, il ne reste que deux petits points à modifier avant que je puisse te valider :

  • Modifier le passage qui dit que les contactes diplomatiques entre Faëls et Alaviriens sont rares. Si tu parlais des contactes purs et simples entre citoyens alaviriens et citoyens Faëls, ca va, c'est effectivement vrai, mais je te demanderais simplement de le préciser^^
  • Finalement, le code de validation n'est malheureusement pas le bon. Je t'envoie donc relire attentivement le Règlement et le Guide pour les conseils à l'originalité pour en trouver les deux parties.


Voilà voilà! Désolé aussi pour le pavé x) Tout comme toi, j'aime analyser les détails et il me fait plaisir de tenter d'expliquer le plus clairement possible les subtilités de l'univers afin que tout soit cohérent pour tout le monde C'est d'ailleurs très apprécié que tu portes une attention aussi particulière aux détails!

N'hésite pas à demander des précisions ou à poser tes questions.
Bon courage pour les modifications et fait nous signe lorsque tu auras terminé




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yawë Lorèn
Ambassadeur
Merci beaucoup pour ta patience et tes réponses! <3

Ah, j'avais oublié qu'Erylis et Chiam étaient envoyés comme ambassadeurs dans l'Oeil d'Otolep. Honte à moi!
Je suis bien consciente qu'il faut fixer certaines choses pour les besoins du forum, même si elles n'ont pas été dites telles quelles dans les livres. C'est naturel! Sans ça, il serait difficile d'être cohérent... Et je suis heureuse d'avoir eu le privilège de lire cet article en avant-première! :D Ceci dit, puisque les Faëls commercent avec les Alaviriens depuis des générations et puisqu'ils "supportent" leur effort de guerre en leur vendant leurs vivres à bas prix, on peut supposer que les Faëls produisent des ressources en grandes quantités et qu'ils ont du surplus... Sans doute font-ils de l'agriculture et/ou de l'élevage. C'est intéressant, et ça soulève des questions: qui travaille dans ces secteurs? Sont-ce des genres de métiers indépendants (il existerait alors quelques fermiers et/ou éleveurs Faëls qui décideraient de vendre leur surplus à l'étranger de manière individuelle et spontanée)? Ou sont-ce des initiatives collectives (entreprises dans chaque cité ou gros village Faël, contrôlées par le Conseil des Anciens, qui "emploierait" donc des agriculteurs et/ou éleveurs et qui prendrait la décision de faire commerce à l'étranger au nom de tout le peuple Faël)?

Bref, même si je me pose encore beaucoup de questions sur la société faëlle (si toutefois elle est assez homogène pour être vraiment appelée "société"), j'ai corrigé ma fiche et je pense que, cette fois-ci, c'est la bonne! :)

Bon courage pour la re-relecture et encore merci!


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Fiche Validée


Les dernières modifications sont parfaites, du coup... Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE !

Encore une fois bravo! Ce fut un plaisir de discuter des détails avec toi, bien sur, et n'hésite surtout pas à poster un sujet dans les suggestions du forum si tu as d'autres idées ou questionnement sur la culture Faëlle ♥

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yawë Lorèn
Ambassadeur
Yeepee! :D
Merci Kyllian!
Je n'hésiterai pas à faire des suggestions ou à poser mes questions si j'en ai :)
C'est partiii!


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yawë Lorèn
Ambassadeur
- ERRATA -
L'homme sur mon avatar et ma signature n'est pas de Gamakaze (Pinterest), mais bien de Sara Forlenza (DeviantArt). Je n'arrive pas à éditer mes posts précédents donc je publie ça ici :)


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Merci pour la correction, je t'arrange ca sur ta fiche




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum