RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sighild Til'Actrian

avatar
Sighild Til'Actrian
Médecin itinérante
Sighild Til'Actrian
Frontalière - Alavirienne | Médecin itinérante

Généralités

Nom | Til'Actrian
Prénom | Sighild
Surnom | Sig
Sexe | Femme
Âge | 32 ans
Lieu de Naissance | Citadelle Frontalière
Métier | Officiellement médecin-chirurgien itinérant, il n'est pas rare que Sighild fasse également office d'interprète pour les Faël.

Peuple | Frontalier - Alavirien,
Née d'une mère Frontalière et d'un père Alavirien. Lui était émissaire impérial de la capitale, elle guérisseuse de la Citadelle. Sighild possède un frère de trois ans son aîné, Sven.



Description Physique


Jamais, dit-il, en grinçant des dents, jamais il n'y eut créature plus fragile et indomptable.
Jane Eyre, Charlotte Brontë

Des membres graciles, une stature trop haute, trop fragile. Elle est à la fois trop grande et pas assez imposante. Sa silhouette dérange. Elle est un subtil mélange de fragilité et de puissance. Un amalgame puissant entre les voluptés d’un corps féminin et l’âpreté de la vie. Des membres longs et fins, emplis de grâce qui se détachent d’un corps maigre et élancé aux épaules carrées. On devine des muscles, sous la peau, sous les tissus. Un corps entraîné, habilement marqué par le temps et l’effort.

Le front haut, le nez droit et les pommettes saillantes, le visage de Sig transpire une colère contenue, une violence enfouie. Au-delà de la fatigue, de la crasse et de l’épuisement, s’expriment à travers ses traits une férocité et une sauvagerie toute séduisantes. Ses yeux, quant à eux, brillent d’un éclat dur et métallique. Ils ont la teinte d’un ciel d’hiver, mêlant habilement le bleu et le gris. Surmontés de sourcils volontaires et expressifs, ses yeux constituent un atout de charme inégalable. Elle n’hésite d’ailleurs pas à les rehausser d’un maquillage noir lorsqu’elle en a l’occasion. Sa bouche, un peu trop grande et volontaire se démarque par des lèvres carmin ; plutôt charmeuses par ailleurs.

Pour le reste, la peau est pâle, presque délicate. D’un blanc ivoirin, parfait. Une peau marquée par quelques tâches de rousseur et cicatrices discrètes. La plus visible d'entre elles rehausse le coin de ses sourires, traversant la lèvre inférieure en son extrémité d'un trait oblique. Et pour contraster avec son teint diaphane, sa chevelure se fait d’un noir profond, insondable. Des cheveux qu’elle porte court où jouent une multitude de reflets, accrochant la lumière et sublimant les ombres à leur manière. Ils encadrent son visage dans un enchevêtrement abstrait de mèches ondulées, indisciplinées.

Somme toute, Sig constitue une jeune femme d’une beauté remarquable. Et son charme n’est que sublimé par cette conscience de cette beauté qu’elle méprise et ignore. Elle pourrait en user, s’en parer et en faire une arme mais elle en a décidé autrement. Et de cela elle n’en est que plus exquise, plus rare et convoitée.


Caractère

Voyez ces yeux, voyez l'âme résolue, farouche, libre, qui s'y reflète, qui me défie, non seulement avec courage, mais avec un amer triomphe. | Jane Eyre, Charlotte Brontë

«  Il y avait quelque chose d’ardent chez elle, d’enflammé. Un éclat qui attirait le regard, fascinait ; mais cette chaleur tentatrice pouvait se révéler tout aussi dangereuse, brûlante.

Elle était à la fois sage et impétueuse, vibrante et passionnée. Une érudition écrasante ancrée dans un esprit tumultueux et impatient. Du courage ou de la témérité, elle n’en démordait pas. Un peu tête brûlée, elle allait au-delà de la plupart des dangers, poussée par ses convictions et son érudition. Un savant mélange, tout aussi efficace que dangereux. Car si elle se révélait par moment implacable, elle se montrait à d’autres dangereuse pour sa propre personne. Et chacune de ses décisions, chacun de ses gestes, étaient dictés par des intentions précises dans lesquelles s’ancraient la survie, la loyauté et la solidarité. Tout ce qu’elle faisait, elle le faisait par devoir et par conviction. Pour ses proches, son entourage, ceux qui cherchaient désespérément à survivre. Elle avait d’ailleurs cette manie de vouloir supporter seule le poids et les horreurs de ce monde, s’investissant parfois au-delà de ses limites. C’était à la fois un trait profond d’égoïsme et de dévouement, cette façon de ramener à elle le sort du monde, de le prendre entre ses mains et de vouloir en faire son fardeau.

Sig était une flamme, aussi salvatrice que menaçante. Elle pouvait tout aussi brûler et consumer tout ce qui se trouvait à sa portée qu’elle pouvait se montrer rassurante et protectrice. Tout était question de savoir l’approcher, de l’amadouer et d’en faire son alliée.

Si ses sourires et ses airs avenants faisaient d’elle une personne joviale, ses regards n’en demeuraient pas moins scrutateurs et à l’affût. Ils ne manquaient rien de ce qu’ils voyaient et ses oreilles ne perdaient pas un détail de ce qui leur parvenait. Sig avait cette capacité si particulière à se mêler au groupe, tant par sa cordialité que sa discrétion ; tout dépendant de l’attitude qui se trouvait la plus opportune. Elle savait aussi bien remporter l’amitié par la parole et le plaisir de sa compagnie que par une discrétion efficace. Elle s’accordait à son environnement, usant de ses formidables capacités d’observation pour s’adapter et mémoriser tout ce qu’elle voyait.

De ces traits là sans doute aurait-on pu tirer le portrait d’une femme malicieuse et brillante tacticienne. Mais pour cela il aurait fallu oublier cet irrésistible penchant qu’elle nourrissait pour s’attirer les ennuis et se mettre au-devant du danger. Il y avait également de ça chez elle. Usant aussi bien de son ingéniosité que de son tempérament enflammé, Sig faisait preuve d’une bravoure dont peu d’hommes peuvent s’enorgueillir, hormis parmi les plus féroces soldats. Et de cette témérité naissait une langue acérée et prête à remettre à sa place toute âme qui aurait eu l’audace de vouloir refouler pareil incendie. Lorsqu’elle s’était fixée une idée ou un objectif, bien peu de chose pouvait détourner la jeune femme de celui-ci.

Déterminée, un brin obstinée, elle ressemblait en cela énormément à son aîné, Sven. La comparaison pouvait s’arrêter là cependant. Si elle était la flamme, insatiable, il était l’acier froid et mordant dont les contours sont aussi incisifs et tranchant que ceux de la flamme sont insaisissables. Oh, s’il y avait bien un point commun qu’on pouvait leur ajouter en sus c’était leur langue acérée, ce sarcasme dont ils se paraient pour se protéger et repousser le doute.

Cependant, ce n’est pas uniquement autour de tout cela que naquit la véritable réputation de la jeune femme. C’était bel et bien dans ses dons de médecin et de chirurgien. C’était lorsqu’elle se plongeait dans ses pratiques médicales qu’elle se métamorphosait, que ses dons se magnifiaient. Avant un acte médical, elle agissait toujours de la même manière. Un instant silencieuse, le visage fermé et les paupières closes, elle se concentrait. Peut-être même émettait-elle une prière silencieuse à qui pouvait bien l’entendre. Lorsqu’elle rouvrait les yeux, elle était transfigurée. Tout son art, tout son savoir, s’exprimaient à travers des gestes sûrs, experts. Le souffle régulier, l’air impénétrable, elle soignait et opérait.

Pour ceux qui ne l’avaient rencontré qu’au cours de ses pratiques, ils ne pouvaient d’ailleurs pas imaginer réellement le tempérament que couvait son savoir-faire. Tout comme ceux qui la côtoyaient quotidiennement doutaient des descriptions que l’on pouvait faire d’elle s’ils ne l’avaient pas vu de leurs propres yeux. Disons simplement que son talent la transcendait, révélait une autre facette de cette jeune femme aux contours insaisissables. »


Possessions


Trop de possession, comme trop de passé, finissent par alourdir.
Un bleu éblouissant , Michel Chevrier

Sighild a abandonné depuis longtemps les atours de la noblesse Alavirienne. A dire vrai, elle ne s’y est jamais vraiment faite. Préférant la sobriété fonctionnelle des Frontaliers et cherchant à accorder ses tenues à ses activités itinérantes, elle opte donc pour un ensemble composé d’une tunique de lin et d’un pantalon en toile épaisse ; le tout dans des tons de gris/bleu qui ne sont pas sans rappeler l’éclat de ses yeux. Les vêtements sont surmontés de quelques broderies discrètes. Ils sont de bonne facture mais ne sont pas conçus pour le raffinement. Elle agrémente sa tenue d’une ceinture ornée de runes gravées dans le cuir, de bottes lacées montant au-dessus du mollet, d’une étoffe grise épaisse lui couvrant le cou et le bas du visage ainsi que d’un lourd manteau d’un rouge plongeant vers le noir.

Née et élevée Frontalière, elle ne se sépare jamais de son armure bien qu’elle ne la porte pas quotidiennement. Toute de cuir composée, elle comprend un plastron agrémenté d’un gorgerin et d’épaulières, d’une large ceinture enserrant sa taille et de protections s’attachant aux cuisses et aux tibias. Ses avant-bras sont quant à eux protégés par des canons en acier poli. Elle s’en sert pour parer certains coups dans un style de combat qui diffère de celui des Frontaliers. Et bien entendu, son armure se complète d’un sabre traditionnel dont elle prend un soin tout particulier. Si elle veille à ce que son tranchant reste toujours affûté, il en va de même avec ses pièces d’armures qu’elle nettoie et graisse aussi souvent que nécessaire.

Concernant ses voyages, la jeune femme cherche à s’encombrer un minimum. Ainsi, outre un nécessaire de survie et d’entretien de son arme et de son armure, elle possède un nécessaire médical composé de petites lames acérées, de fil, d’aiguilles et de divers onguent, infusion et macérât de plantes aux vertus médicinales. A cela ajoutez quelques feuilles, une plume, de l’encre et une lame pour tailler sa plume.

Et pour monture Sighild possède un petit cheval vif au poil court et soyeux répondant au nom de Echo. Le dos court, la musculature développée, il est taillé en puissance et peut développer une vitesse de pointe impressionnante que les coursiers des soldats de l’empire ne sont pas en mesure de rivaliser. Il est ainsi capable de pousser des pointes au galop à partir de l’arrêt ou d’effectuer des manœuvres particulièrement précises à des allures soutenues (demi-tour sur les postérieurs, arrêt net, etc). Il se révèle cependant moins endurant pour tenir un rythme effréné. Le cheval est tout de même robuste et peut avaler des distances considérables tant qu’on ménage son allure. Le pied sûr et docile, le cheval a été éduqué de façon à répondre autant à la voix qu’aux aides. Sa robe est un amalgame de taches blanches et brunes tandis que son crin est d’un blanc ivoirin. Il est très attentif à son environnement mais n’en demeure pas moins confiant et téméraire.

Quant à sa demeure, Sig’ n’en possède pas personnellement. Son père habite Al-Jeit dans la demeure familiale des Til’Actrian tandis que son frère possède une masure à la Citadelle. Pour le reste, la jeune femme compte sur l’hospitalité des auberges et des rencontres faites en chemin.


Capacités


La capacité d'apprendre est un don - La faculté d'apprendre est un talent - La volonté d'apprendre est un choix. | Dune, Franck Herbert

Sighild Til’Actrian.

Dans ce nom réside déjà le subtil mélange opéré au sein de cette jeune femme. Autant Frontalière qu’Alavirienne, elle compose une alliance de cultures pour le moins étonnante.

Élevée en tant que Frontalière, elle possède les bases de survie en nature, de la chasse mais surtout du combat. Si elle n’excelle pas autant au sabre qu’un soldat Frontalier aguerri, elle surclasse néanmoins la plupart des combattants issus du commun. Etant pourtant peu férue de combat, elle veille à s’entraîner régulièrement afin de ne jamais perdre ce savoir-faire qui lui a permis plus d’une fois de se sortir d’une mauvaise passe, elle ou son entourage.

Mais ne commettez pas l’erreur de résumer Sighild à sa seule ascendance maternelle.

« Le principal talent de cette jeune femme reposait dans sa mémoire. Très jeune, elle s’était découverte une capacité pour enregistrer et retenir jusqu’aux plus infimes détails. Un don qui se révéla fardeau lorsqu’elle gagna en âge. Ce fut son père qui y vit une opportunité lorsqu’elle eut dix ans et décida de former sa fille en conséquence. Il lui a appris à cloisonner sa mémoire de sorte à ne pas être parasitée par des souvenirs indésirables tout en ayant la capacité de faire appel aux plus enfouis et anciens lorsqu’elle le désirait. »

A cela vous devez donc ajouter une érudition et une éducation dignes d’une héritière d’une famille noble mineure d’Al-Jeit. Outre les connaissances des méandres politiques et de l’étiquette, Sighild possède un véritable don pour apprendre. Don qu’elle a orienté vers deux disciplines distinctes : les langues et la médecine. De la première est venu un talent naturel issu de son métissage et des fonctions de son père ; de la seconde en découle un hommage envers sa mère qui était versée dans les arts de la guérison. Ainsi, Sighild porte ce métissage à travers ses voyages, usant autant de ses connaissances médicales que linguistiques. Elle maîtrise par ailleurs le Faël couramment, ce qui est un talent plutôt recherché. Elle s’est également passionnée pour les langues des Géants et des Raïs mais n’en possède que des connaissances théoriques limitées issues des bibliothèques d’Al-Jeit.


Histoire

L'inconnu est autour de nous à chaque moment. C'est là que tu dois rechercher la connaissance. | Les enfants de Dune, Franck Herbert
▬ Père Alavirien issu d'une famille noble mineure répondant au nom de Gwenaël Til’Actrian. Se forge une réputation en jouant le rôle d'interprète royal auprès des Faëls pendant près de six ans ; puis ayant étudié dans sa jeunesse la culture Frontalière il est envoyé comme émissaire de l'empire à la Citadelle.
▬ Mère Frontalière, Silv Fil’Delay, guérisseuse principale appartenant à une famille ancienne et respectée de la Citadelle.
▬ S’unissent moins d’un an après leur rencontre. Naissance l’année suivante de Sven suivie trois ans plus tard par Sighild.

▬ Famille aimante et attentive. Les parents veillent à enseigner leur culture respective bien que les enfants soient éduqués selon les traditions Frontalières. Ils sont acceptés auprès des autres enfants, bien plus soucieux de leur métissage. Sven se montre très protecteur envers sa sœur qui est une enfant intrépide et peu soucieuse du danger. Elle se place à plusieurs reprises dans des situations délicates où son frère parvient à la sortir de justesse. Une grande complicité naît entre les deux enfants.
▬ Tous deux sont formés au combat selon la tradition Frontalière à partir de l'âge de 14 ans. Si Sven se montre un élève discipliné et rigoureux, Sighild montre de grandes difficulté à se plier à l’autorité et aux règles de ses précepteurs. Ce n’est qu’un profond sentiment de rivalité entre son frère, brillant élève, qui lui permet de surmonter ses difficultés et devenir à son tour appréciée et reconnue de ses précepteurs.
▬ Alors que Sven termine sa formation, une violente épidémie s’abat sur la Citadelle. Leur mère est alors emportée par la fièvre alors qu’elle tente d’endiguer l’épidémie avec ses confrères guérisseurs. Si les enfants sont profondément marqués par la perte, leur père ne se remet pas de son deuil. Sighild a alors 16 ans.

▬ Deux ans plus tard, il est rappelé pour Al-Jeit afin d’y prendre de nouvelles fonctions administratives. Ses enfants décident de le suivre, curieux de découvrir leurs origines Alaviriennes. Sighild a 18 ans lorsqu'elle quitte la Citadelle.
▬ Ils traversent l’Empire aux côtés d’une caravane marchande, bercés par les récits des voyageurs et de leur père.  Ce dernier entreprend de les former aux intrigues politiques et aux usages de la cour d’Al-Jeit.
▬ Si Sighild est passionnée par ce qu'elle découvre de la Capitale, Sven ne s'y sent pas à sa place. Il revient vers la Citadelle un an plus tard et y intègre le corps armé. Sighild décide quant à elle se s’orienter vers de nouvelles études.

▬ Quelque peu déroutée par la vie au sein de la cours d’Al-Jeit, elle préfère se plonger dans l'étude des textes à propos des peuples de Gwendalavir pour finir par se trouver une vocation pour la médecine, trouvant écho aux talents de sa défunte mère qui avait commencé à la former.
▬ Elle étudie pendant près de huit ans auprès des praticiens les plus célèbres de la Capitale. Très vite, elle se prend d’intérêt pour les médecines des différentes cultures. Elle les étudie dans un premier temps à travers de nombreux ouvrages mais aspire progressivement à voyager.

▬ Ce sont finalement ses souvenirs nostalgiques des terres Frontalières qui la poussent à quitter Al-Jeit et reprendre les routes à l'âge de 26 ans. Elle se joint de nouveau à une caravane marchande et entreprend le long voyage vers la Citadelle. Son voyage se compose finalement de nombreux détours et elle fait de nombreuses rencontres. Elle y apprend les arts de la guérison auprès des Faëls. Elle se lie également d’amitié pour des Thüls au cours d’un voyage avec une caravane marchande et promet de leur rendre visite dans leurs terres natales.
▬ Sighild parvient finalement à la Citadelle où elle y reste deux années pour étudier la médecine. Elle renoue avec son frère et les traditions qui ont bercé son enfance.

▬ L’annonce de la santé déclinante de leur père motive finalement la jeune femme à repartir vers Al-Jeit. Son frère l’y accompagne une dernière fois. Quelques temps après leur arrivée, leur père rend son dernier souffle. Si Sven décide de reprendre la direction de la Citadelle, Sighild décide de rester encore quelques temps à la Capitale. Elle y renforce ses précédentes amitiés et enseigne même la médecine dans la prestigieuse académie d’Al-Jeit pendant quelques temps. Sighild a 29 ans.
▬ Seulement la vie de la Capitale ne semble plus lui convenir, elle aspire de nouveau à voyager et décide d’honorer sa promesse aux Thüls qu’elle avait rencontré lors de ses premiers voyages. Elle les retrouve en chemin et accompagne leur caravane jusqu’à leurs terres natales. Elle y restera un an avant de repartir.
▬ Depuis, elle a repris les routes et accompagne les caravanes marchandes en tant que médecin itinérant. Son frère quant à lui est désormais officier d’une section d’éclaireurs de la Citadelle, combattant inlassablement les Raïs.


En résumé : Fidèle à ses convictions et à ses origines, Sighild tient à obéir autant au code d'honneur Frontalier qu'à ses enseignements alaviriens; elle met ainsi ses connaissances médicales au service de ceux qu'elle rencontre le tout sans jamais oublier ou renier ses origines.


Informations personnelles

Carpe Diem
Pseudo | Sig
Age réel | 25 ans
Pays d'origine | France
Parlez-nous de vous | Etudiante à plein temps, je suis une passionnée de travaux artistiques sous toutes ses formes (ou presque) ainsi qu'une fondue de sport notamment d'escrime, d'équitation et de course à pied (je pratique ces sports régulièrement). Je fais du rp depuis bien longtemps, une dizaine d'année grosso modo mais le tout entrecoupé de longues pauses. J'ai décidé de m'y remettre très récemment.
Familier avec l'univers de Pierre Bottero ? Oui, j'ai lu la saga d'Ewilan au début de mon adolescence et plus récemment la saga d'Ellana. Pierre Bottero fait donc partie des auteurs qui ont marqué mon adolescence.

Comment avez vous connu le forum ? En cherchant un forum rpg sur les mondes d'Ewilan justement =)
Un commentaire sur le forum ? Il est joli, dynamique, complet, plaisant. Bref, j'ai bien envie d'y creuser mon petit trou et de venir vous enquiquiner ♥

Demandes particulières | Je peux avoir des cookies ? *.*

Code |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue officiellement sur le forum, Sig' !

Tout d'abord, je dois te dire que je suis littéralement amoureuse de ton choix d'avatar. Même sans la description de son caractère on peut se faire une idée du personnage en un seul coup d’œil, les images étant particulièrement fortes. Bref, j'adore ♥

C'est également super de te voir opter pour un personnage Frontalier!

Malheureusement, le code de validation n'est pas le bon. Je t'envoie donc relire attentivement le Règlement et le Guide pour les conseils à l'originalité pour en trouver les deux parties.

J'en profite également pour te signaler sur le nom de famille de ton personnage n'est pas tout à fait en règle, rien de grave néanmoins ou qui ne s'arrange pas facilement^^ Je te cite le règlement à ce sujet :

Le Dragon a écrit:Le pseudo doit être de la forme suivante : Prénom Nom. Si votre personnage est noble alors le nom de famille aura la forme suivante : [consonne]il’ Nom. exemple : Gil’Sayan, Til’Illan, Ril’Morienval, Nil’Erg, ect…

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de parrainage si tu en ressens le besoin.

Lorsque tu as terminé, tu dois passer par ce sujet pour le signaler. Cela nous permet de te recenser plus facilement.

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elleynah Bàthory
Maître Marchombre
Bienvenue à toi ! *balance une pluie de cookies*

J'ai hâte de voir quel personnage tu nous réserves :D J'avais plus ou moins cru comprendre que tu cherchais un maître marchombre, mais comme j'ai déjà une future apprentie, c'était compliqué pour moi de te proposer quelque chose de ce point de vue là. Cependant, je suis ouverte pour toutes sortes de liens (on peut en discuter par mp si tu veux) et de rps héhéhéhéhéhé. En tous les cas, bon courage pour la suite de ta fiche ! Happy 2



Merci Aki pour le kit *-*
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sighild Til'Actrian
Médecin itinérante
J'vous remercie tous les deux =)

Je vais modifier ça rapidement. Pour l'instant, j'en suis vraiment aux ébauches. Je vais essayer de poster le physique et le mental dans la soirée déjà. Comme j'ai été un peu prise de court (lorsque j'ai commencé avec le générateur de fiche, j'ai été appelée pour faire autre chose hem D= ) et du coup j'ai posté tel quel. Justement, j'ai mis un peu de temps à chercher un prénom et j'étais pas encore bien convaincue pour le nom de famille.

Bref, je vais modifier ça rapidement et poster les descriptions dont j'ai parlé ce soir.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eleanor Nil'Lysah
Maître Marchombre
Bienvenue bienvenue encore une fois !! pompom Tiens, des cookies au chocolat de bienvenue !!!! *lance des paillettes pour fêter ça*

Quel personnage intéressant !!!! Hâte de lire le tout et de te lire en rp ! Si tu veux des liens je suis toute à toi, on pourra en discuter en mp ! :D
Comme ma soeur ci-dessus, j'ai vu que tu cherchais un maitre, malheureusement je suis déjà bien prise avec deux apprenties, donc pas la moindre possibilité pour moi :/ Mais je veux bien un lien quand même si tu en as envie Deadly Hug



Merci merci merci merciiiiiiiiiii Aki !!! ♥

I'm a Gourou. The Gourou Of Music. Cool !



Tous mes moi:


PAILLEEEEEEEEEEETTES:
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan.jeun.fr
avatar
Sighild Til'Actrian
Médecin itinérante
Merci beaucoup =D Ma fiche est finie je pense. J'ai finalement présenté l'histoire sous forme d'une liste chronologique. Je m'étais lancée dans la rédaction d'un récit mais je n'y arrivais pas D= Je me suis penchée vers cette forme là en essayant de me montrer à la fois précise et concise. J'espère que ca vous conviendra.

Oh et je m'en vais aussi signaler la fin de ma fiche dans le topic approprié ♥


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Fiche Validée


Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE !

Félicitation pour cette superbe fiche! C'est un vrai plaisir de te lire, ton style est aussi fluide qu'agréable, aussi j'ai particulièrement hâte de te voir en RP thatlook

Tout est parfait, des descriptions à l'histoire. Il n'y a d'ailleurs aucun problème pour la forme d'histoire que tu as choisie, tu t'en doutes^^ Tant que les informations importantes s'y retrouvent et que tu réponds aux exigences minimales concernant le nombre de mots, c'est parfait pour nous.

Je tiens simplement à souligner deux petits détails, rien qui ne retarde ta validation, mais je laisse ta fiche ouverte à l'édition dans l'éventualité ou tu souhaiterais ajouter les infos ;)
Premièrement, tu ne mentionnes pas à quel âge Sighild suit ses diverses formations et il pourrait être intéressant d'avoir une petite idée sur le sujet, ne serait-ce que pour faciliter la création de liens avec d'autres personnages plus tard. Garde en tête que la formation officielle de soldat Frontalier débute à 14 ans et se termine généralement vers 18-19 ans ainsi qu'il n'est pas possible d'intégrer une Académie de l'Empire avant 18 ans (pour toutes les académies, le système fonctionne un peu comme les universités qu'on connait, soit typiquement avec un premier cycle de trois ans, un deuxième cycle de deux ans et un troisième cycle variant de trois à six ans pour l'équivalent d'un doctorat).
Deuxièmement, tu mentionnes qu'elle a donné des cours dans la célèbre 'université' d'Al-Jeit. En soi, c'est effectivement l'équivalent, mais les alaviriens n'utilisent pas ce mot et disent plutôt 'Académie' ^^

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !





Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sighild Til'Actrian
Médecin itinérante
Waouh super, merci ! =D En effet, je me suis trompée entre université et académie.

Pour ce qui est de l'âge, pour moi c'était très précis et clair dans ma tête, héhé mais je vais préciser à chaque fois l'âge qu'elle a pour les étapes importantes dans l'histoire.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Tout le plaisir est pour moi ♥

Héhé aucun problème, prend ton temps! Tu me laissera savoir lorsque tu auras terminé de faire les petits ajouts d'ages que je classe ta fiche dans les validés^^




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sighild Til'Actrian
Médecin itinérante
Merci encore. C'est bon pour ma part =)


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum