RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ilenia Nil'Lysah

avatar
Ilenia Nil'Lysah
Sentinelle
Ilénia Nil’Lysah
Alavarienne | Noble | Sentinelle

Généralités

Nom | Nil’Lysah.
Prénom | Ilenia.
Sexe | Femme.
Âge | 33 ans.
Lieu de Naissance | Al-Jeit
Peuple | Alavirienne.
Métier | Sentinelle.

Description Physique

« Débrouillez-vous pour me faire des robes élégantes et fonctionnelles » | Ilenia Nil’Lysah
" Monsieur le Conseiller de l’Empereur,

Je me permets de me présenter, même si vous avez certainement lu mon nom sur la missive, je me nomme Akhan Fil’Mordaï et je suis professeur à l’Académie d’Al-Jeit depuis que j’ai quitté mon poste en tant que Sentinelle des années plus tôt. Je ne sais pas si vous vous souvenez encore de moi mais nous avons travaillé ensemble à cette époque, nous fûmes même amis. Malheureusement le temps à fait son travail et nous nous sommes perdus de vue, j’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir avant que mes vieilles années ne me rattrapent.

Si je vous contacte directement avec une longue missive comme celle-ci c’est pour appuyer une candidature, celle d’une amie et confidente. Ainsi, je vous recommande une ancienne élève maintenant Chercheuse pour l’Académie : Ilenia Nil’Lysah. Elle doit se rendre dans quelques jours à votre bureau pour postuler pour le poste vacant de Sentinelle. Je pense qu’elle remplira aisément ce rôle et je vais vous expliquer pourquoi durant cette lettre.

Si je devais vous présenter Ilenia Nil’Lysah je dirai qu’elle porte bien son sang noble par son allure fière et déterminée malgré une taille et une silhouette plutôt classique. Je ne la qualifierai pas de jolie mais plutôt d’harmonieuse. Son port de tête est altier et certains l’ont déjà qualifié d’arrogant. Ainsi, elle arbore sa noblesse comme un étendard et un bouclier. J’ai compris à certains de ses demi-mots qu’elle est très fière de son héritage noble et que c’est pourquoi elle le montre ainsi.

Ses émotions passent beaucoup par ses yeux puisqu’elle s’efforce de limiter les effusions qu’elle juge inadaptées ou dégradantes. Ses iris sont bleus, identiques à ceux de sa sœur et de sa mère. J’ai déjà remarqué que leur couleur change selon son humeur : lorsqu’elle réfléchit ou se concentre le bleu devient vif et perçant. Par contre lorsqu’elle Dessine, son regard se perd dans le vague et le bleu semble se délaver ou s’effacer. Elle a une façon de nous regarder plutôt déstabilisante puisqu’elle peut à la fois nous fixer comme pour nous analyser lorsque la discussion l’intéresse mais aussi nous fuir et devenir hautaine lorsqu’elle nous considère comme une perte de temps. J’ai fait les frais plusieurs fois de son dédain depuis que je l’ai rencontrée mais ces dernières années, j’ai eu plus souvent droit à son intérêt. Si j’osais, je dirai qu’elle me considère maintenant comme un ami ce qui est plutôt rare pour elle.

Ses longs cheveux ondulent naturellement dans son dos et descendent jusqu’à ses omoplates lorsqu’elle les lâche. J’avoue ne l’avoir vu les cheveux détachés qu’une seule fois depuis que nous nous connaissons puisqu’elle prend soin de toujours paraître coiffée en public. Elle leur porte peu d’intérêt et m’a confié que si elle ne les a pas déjà coupé c’est parce qu’ils lui servent à paraître convenable en société. Leur couleur châtain claire se couvre parfois de reflets cuivrés lorsqu’elle parait au soleil. Ça m’étonnerait que vous la voyiez beaucoup au soleil, elle s’y expose le moins possible lorsqu’elle n’est pas en voyage en tant que Chercheuse sur le terrain. Ainsi, elle perd rapidement la teinte hâlée de sa carnation. Sa peau est donc plutôt pale et limite maladive lorsqu’elle reste trop longtemps enfermée dans ses livres ou même dans les Spires, ce qui lui arrivait souvent à l’Académie.

Sa noblesse transparaît aussi de son visage fin et fier qui témoigne aussi de son état physique et mental. Ainsi, lorsqu’Ilenia reste si longtemps dans les Spires qu’elle en oublie de manger ou de dormir, ses pommettes deviennent saillantes et des cernes se creusent sous ses yeux. Elle tentera de camoufler sa fatigue sous une bonne couche de maquillage si elle doit assister à un événement mondain. Sa femme de chambre est très efficace. Elle ne parviendra par contre pas à cacher complètement la finesse de sa silhouette ou ses os saillants. Fort heureusement, lorsqu’elle est occupée à l’extérieur des Spires par une mission par exemple elle n’y passe pas assez de temps pour en oublier de manger.

Ses vêtements sont à son image : pratiques mais élégants. Comme pour sa chevelure, elle ne leur témoigne que peu d’intérêt à eux ou à la mode. Son seul but en faisant appel à une tailleuse ou à sa femme de chambre est de maintenir son image auprès de la noblesse lorsqu’elle paraît. Elle porte donc des robes adaptées en fonction de la situation, plutôt simples ou raffinées ou encore affreusement chargées comme les contraintes de la mode l’exigent. Elle aime voyager léger mais ne peut se le permettre souvent vu qu’elle rencontre beaucoup de noble, ainsi, elle emploie une caravane lorsqu’elle se déplace pour ses malles et ses domestiques. Elle porte des robes adaptées lorsqu’elle voyage à cheval mais je ne l’ai jamais vu en pantalons ou chausses.Ilenia est comme ça c’est une noble jusqu’au bout des ongles.

Lorsque vous vous promenez dans les même couloirs qu’elle ou en ville, il n’est pas rare de la croiser avec un livre concernant le Don sous le bras et n’ayez pas trop le malheur de la lancer à ce sujet, vous pourriez y passer la journée. J’en ai moi-même fait à plusieurs reprises les frais. Maintenant ses recherches me passionnent alors je peux l’écouter des heures assis dans un bon fauteuil avec un thé vert dans les mains. J’aime la voir s’animer et se passionner, elle semble rayonner enfin.

Si vous l’approcher d’assez près, comme j’ai eu l’occasion de le faire durant ces dernières années, vous remarquerez de fines cicatrices sur les mains, les avants bras et le visage d’Ilenia. Celles-ci résultent, d’après elle, d’expériences avec le Dessin qui n’ont pas tournées comme elle le désirait. Ilenia m’a, une seule fois, parlée d’un jour où elle a fait apparaitre plusieurs couteaux et a tenté de les manipuler en même temps avec des flux d’air différents. Je pense personnellement qu’elle tente beaucoup de choses et que forcément, elle en paie parfois le prix. Mais n’est-ce pas ce que l’on attend d’un grand Dessinateur, de toujours progresser ? Cela étant, les vestiges de ses expériences sont toujours cachés en public derrière du maquillage ou des robes à manches longues ou encore des gants. L’été vous les apercevrez plus aisément, si c’est ce que vous désirez. Ou peut-être en verrez-vous de nouvelles ?

Bon, il me semble avoir fini avec son physique, vous pourrez ainsi la reconnaître lorsqu’elle se présentera à vous dans quelques jours je suppose. Permettez-moi maintenant de vous parler de son caractère.

Caractère

« Le Don passe avant tout le reste » | Ilenia Nil’Lysah
Que dire au sujet d’Ilenia, c’est une femme mature et déterminée qui a plus rien avoir avec la timide enfant cachées dans les jupes de sa mère que nous avons pu rencontrer lors de diners chez ses parents. La perte de sa mère a, semble-t-il, forgé en elle une volonté de fer puisqu’elle en était très proche. Elle est têtue, tenace, campe sur ses positions, assume ses responsabilités lorsqu’elle se trompe mais seulement après avoir tenté de prouver qu’elle a raison. Cette assurance fait d’elle une redoutable Dessinatrice puisqu’elle y a dédié sa vie, si vous me permettez de m’exprimer ainsi. En effet, elle m’a une fois rappelé que le Dessin était l’œuvre de la vie de sa mère et malgré le tragique incident que nous connaissons tous, elle voulait suivre sa voie.

C’est pourquoi le Don et ses recherches autour de celui-ci prennent toute la place dans sa vie. Sa sœur, son beau-frère et son neveu lui sont chers mais elle ne l’exprime jamais. Elle m’a avoué, ne pas correspondre souvent avec eux. Cette chère Ilenia n’a jamais été très fervente des effusions d’émotions sauf peut-être dans son enfance, je me souviens notamment de la façon dont elle riait avec sa sœur ou qu’elle la serrait dans ses bras. D’ailleurs, je ne me souviens pas l’avoir entendue rire sincèrement depuis que je la connais, certainement un réflexe de défense pour ne plus souffrir. Ainsi, m’a-t-elle raconté, les histoires sentimentales ne l’intéressent pas, elle se contente, comme elle le dit si bien, de satisfaire ses besoins charnels quand ceux-ci l’empêchent de se concentrer. Quel pragmatisme et que de cœurs ont été déçus de se frotter à ses épines…

Sa passion, certains l’appelle une obsession, pour le Dessin la pousse  souvent à passer beaucoup de temps dans les Spires au point d’en oublier parfois de dormir, de se nourrir ou exceptionnellement de se rendre à des rendez-vous. Oh, si vous la voyiez dans ces moments-là, le rouge lui monte aux joues et il lui faut quelques minutes pour se reconcentrer, ne plus rien laisser paraître et tout mettre en œuvre pour se faire pardonner de cette offense. Notez-bien, qu’en ce qui concerne son travail, elle ne manque aucune occasion, elle n’oublie que ce qu’elle considère comme des futilités. Aucun risque donc pour qu’elle oublie votre rendez-vous, je vous rassure.

De même lorsqu’une idée lui vient, elle peut s’arrêter au milieu d’une phrase ou de la rue pour vérifier sa théorie dans les Spires, généralement elle revient vite, mais ça peut être perturbant les premières fois. Cette femme passe autant de temps dans les livres que lorsqu’elle était la jeune femme que j’ai rencontrée à l’Académie et je crois bien qu’elle en sait maintenant plus que moi sur certaines facettes du Don. Bien évidemment, comme tout vieux mentor qui se respecte, je continue de lui faire remarquer qu’elle ne sait pas grand-chose de la vie et qu’elle n’a pas fini d’apprendre. Je dois cependant avouer qu’elle m’impressionne.

Je réalise que je ne vous ai pas beaucoup parlé du Don d’Ilenia en lui-même. Il est puissant, sinon je ne me serai pas permis de l’envoyer demander un poste de Sentinelle, même si ça lui aurait fait du bien de se faire refouler pour une fois. Parfois, elle aurait bien besoin de se confronter à plus doué qu’elle pour comprendre qu’elle n’est pas seule. Je pense que ce serait un bon défi pour elle, je crois qu’elle nous surprendrait.

Je m’égare, pardonnez-moi.

L’analyste qui l’a testée et nous ses professeurs avons pu constater que sa Créativité n’est pas aussi développée qu’on pourrait l’espérer pour son niveau de puissance mais sa Volonté et son Pouvoir contrebalancent. De plus, elle ne cesse de progresser dans la maîtrise de son Don. Cependant son Don lui joue parfois des tours, lorsqu’elle monte trop haut et trop souvent dans les Spires, il lui arrive de ne plus pouvoir Dessiner durant une certaine période. Ce qui est pour elle une source d’embarras, de frustration et de colère. Mais, je pense que si ça devait arriver, elle ne le ferait savoir à personne puisqu’elle m’a, à plusieurs reprises, assurée qu’elle savait que ce genre de punition est de sa faute. Comme j’ai dit, Ilenia assume ses erreurs.

Ici à l’Académie tous lui reconnaissent son talent mais beaucoup de ses collègues ou de ses supérieurs lui reprochent sa distraction et son obsession des Spires. Vous remarquerez certainement que lorsque la mission que nous lui confions ne l’intéresse pas, elle aura la sensation de perdre son temps et s’impliquera peu. Oh, elle réalisera ce que nous lui demandons mais vous fera savoir que ça ne l’enchante pas. Au contraire, une mission présentant un défi sera pour elle une source de passion, de motivation et donc d’implication. Vous pourrez retrouver cet engouement dans tout ce qui touchera au Dessin. Je me demande même parfois si elle ne devient pas dépendante de sa relation avec les Spires, prions pour qu’elle ne prenne pas le même chemin que sa très regrettée mère.

Je pense qu’intégrer une équipe de Sentinelles lui fera le plus grand bien. En effet, elle m’a confié récemment que la vie de loup solitaire, qu’elle mène depuis quelques années à parcourir l’Empire pour ses recherches, commence à lui peser. Même si elle continue de faire comme avant et de fuir tous ceux qui ont le malheur de s’approcher trop près. Ainsi, travailler avec un groupe et devoir faire face ensemble sera un nouveau défis très enrichissant pour elle. Et je suis certain qu’elle s’en rendra compte bien assez tôt. Bien évidemment pour arriver à cette conclusion, il faudrait déjà qu’elle prenne le temps d’y réfléchir, mais elle y arrivera. J’en mettrai ma main à couper, si vous me permettez l’expression.

Histoire

« Me recommanderez-vous ? »| Ilenia Nil’Lysah
Je pense qu’à ce stade de ma lettre, il est important que je vous raconte une partie de l’histoire d’Ilenia Nil’Lysah pour que vous puissiez un peu mieux cerner sa personne. Je ne doute pas cependant que mes mots précédents vous auront déjà soit convaincus soit dissuadés de l’accepter parmi les rangs des Sentinelles.

Cela étant dit, concentrons-nous sur cette enfant joyeuse qu’était Ilenia Nil’Lysah dans son enfance. Elle est née seconde de l’union de Rahl Nil’Lysah, le gérant noble d’un commerce familial fructueux dont la famille a toujours été fidèle à l’Empereur, et de Jahna Nil’Lysah, une Sentinelle talentueuse devenue professeur à l’Académie. Cette femme fut mon amie et partenaire lorsque nous étions Sentinelles ensemble, je pense que c’est pour ça que je me suis autant attaché à cette enfant lorsqu’elle est venue étudier à l’Académie. Vous verrez je suis sûr comme elles se ressemblent au même âge. La mère d’Ilenia n’a pas toujours été son modèle, au début, elle souhaitait plutôt ressembler à sa sœur ainée Eleanor et elles ont fait ensemble les quatre cent coups à leur parent, leur nourrice et leur percepteur. Elle était insouciante heureuse et joyeuse en famille. En public, lors des réceptions mondaines de son père, elle se cachait derrière les adultes et ne disait pas un mot. La femme qu’elle est devenue me parle avec nostalgie de cette époque et je peux comprendre pourquoi.

Petit à petit, elle a pu me raconter sa relation si particulière avec sa mère et je me contenterai de vous dire qu’elles sont devenues bien plus proches alors qu’Ilenia grandissait. Jahna lui parlait beaucoup du Don et de ses mystères car elle espérait que sa petite fille si timide aurait le Don pour la soutenir et qu’elle soit aussi passionnée qu’elle. Ainsi l’enfant en a plus appris au sujet du Don, du métier de Sentinelle et de celui de professeur auprès de sa mère que de ces percepteurs. Avant même que son Don ne soit apparu, la petite Ilenia avait de solides connaissances théoriques sur le Don et adorait les démonstrations de sa mère. Je m’arrêterai là mais comprenez bien qu’elles étaient très complices. L’enfant n’a donc pas compris lorsqu’à ses douze ans celle qui était devenue son modèle est tombée dans la folie. Ce qu’elle s’était mise à lui raconter au sujet de démons qui la pourchassaient dans les Spires et en ville l’effraya au plus au point et elle s’écarta de cette femme qui n’était plus sa mère.

Vous comprendrez donc aisément qu’à son décès, la jeune fille ne s’expliqua pas son geste et commença à se refermer à sa famille. Elle m’a dit qu’elle n’avait pas parlé pendant une semaine avant de se ressaisir et de s’enfermer dans ses études avec ses percepteurs et dans les livres de la grande bibliothèque familiale. C’est à ce moment précis qu’elle décida qu’elle ferait mieux que sa mère tout en rendant fière la personne qu’elle avait été avant de devenir folle. Je crois que c’est ce qui résume le mieux la volonté d’Ilenia de devenir une grande Dessinatrice et Sentinelle si son Don le permettait.


Son adolescence se déroula sans accros particulier, elle avait perdu sa timidité enfantine et s’était un peu distancée de son père et de sa sœur. Je ne l’ai pas vu durant cette période puisque pour Rahl se fut une période sombre et il n’organisa que peu de réceptions. Ou alors, ai-je évité cette famille, que j’admirai tant avant, pour me plonger moi aussi dans mon travail ? Je ne sais pas, toujours est-il qu’Ilenia m’a dit que son adolescence a été bercée par ses études. Elle apprit tout ce qu’une Noble devait savoir pour se comporter en société et lut beaucoup en dehors sur le Don et l’histoire de l’Empire. Peut-être vous dira-t-elle un jour que la bibliothèque familiale à Al-Jeit n’a plus de secret pour elle. Et je la crois.

Son Don montre ses premiers signes durant l’année de ses dix-sept ans et, lorsqu’il devient clair qu’il s’agit bien du Dessin, son père l’accompagne chez un analyste. Comme je vous l’ai dit précédemment dans cette missive les résultats sont clairs sa Volonté et son Pouvoirs sont puissants alors que sa Créativité est moins importante. J’avais à peu près observé la même chose chez sa mère, leur Don sont plutôt similaires au final. Son père lui paye une école privée pour commencer à contrôler le Don puis, pour ses dix-huit ans, elle entre enfin à l’Académie d’Al-Jeit et c’est à ce moment-là que je la rencontre. J’avoue l’éviter au début par peur qu’elle me parle de sa mère mais elle n’aborde jamais le sujet avec moi. Et comme elle est une élève respectueuse, appliquée et curieuse je finis par ne plus pouvoir l’éviter plus longtemps. Elle m’intriguait.

J’ai ensuite suivie cette jeune femme fière et déterminée durant la suite de sa formation. Elle a passé le Premier cycle avec brio et assurance. Cependant, de toute sa formation, je ne l’ai jamais vu réussi un exercice demandant une aisance particulière avec la Créativité. Elle a souvent échoué au test de reproduction d’une fleur finement détaillée en verre. Après moult échecs et tentatives elle a fini par nous fournir un vase pour mettre la rose, comme par dépit. Je pense que cet exercice est encore un défi pour elle malgré toutes ces années. Mais elle a appris à contourner cette difficulté en utilisant ses connaissances et son Pouvoir et sa Volonté.


C’est à ses vingt et un ans, peu de temps avant la fin de son Premier cycle que son père nous a quitté. Je sais que cette perte l’a touchée mais elle ne m’en parle pas. Elle a définitivement retiré ces affaires du domicile familial et sa chambre à l’Académie est devenue sa maison. Elle ne voulait pas être un poids pour sa sœur qui reprenait l’affaire paternelle alors, elle a investi intelligemment l’argent hérité. Je pense qu’elle ne manquera jamais de rien, vu comment elle gère bien ses biens. Elle a ça dans ses gênes. Dans ce contexte, elle a entamé un Deuxième cycle enthousiaste, entrecoupé à ces vingt-deux ans par le mariage de sa sœur avec Sieur Than Fil’Kalam. Durant sa cinquième année d’études, à vingt-trois ans, elle devient tante du jeune Evan. J’ai compris en lisant entre les lignes de ce qu’elle veut bien me dire qu’elle est très fière de cet enfant qu’elle voit pourtant si peu. Je crois aussi qu’au fond elle jalouse un peu la vie idyllique de sa sœur.

Cette année marque aussi la fin de son Second cycle et elle rend un mémoire très intéressant concernant l’utilisation du Don dans la défense de l’Empire. Elle s’intéresse notamment à l’aspect dissuasif que représente la puissance de l’Empire grâce à ses Dessinateurs. Il nous a tout semblé qu’elle se penchait déjà vers un futur comme Sentinelle. Je crois me souvenir qu’un de mes collègues vous a envoyé à ce moment-là une copie de son travail, peut-être vous en souvenez-vous. Son oral fut aussi captivant que l’écrit quoiqu’elle manquait parfois de recul sur son sujet. Il me semble qu’elle n’avait invité personne à part moi à cet oral ni à sa remise de diplôme. J’ai été touchée par cette attention quoique triste qu’elle n’en parle pas à sa sœur.

Ilenia continue sur cette voie toute tracée et entre en première année de Troisième cycle pour continuer à travail sur son sujet. Mais je ne l’ai pas sentie à l’aise durant cette période, elle est venue plusieurs fois ce confier sur ses impressions. Il lui semblait qu’elle n’avait pas assez vu de choses concrètes durant ces cinq années pour pouvoir prouver les hypothèses qu’elle avançait dans ses recherches. La jeune femme trouvait sa formation trop académique et avait la sensation de manquer de pratique. Nous lui conseillâmes donc de suspendre sa formation et d’aller se faire une idée plus claire dans l’Empire et de l’explorer si c’était ce qu’elle désirait. J’étais persuadé qu’elle ne pourrait que gagner en maturité.


Tout ce qu’elle a fait par la suite m’a confirmé cette idée. Elle ne m’aura jamais déçu.

C’est que le vieil homme que je suis deviendrai sentimental on dirait.

Où en étais-je ?

Ah oui, depuis ses vingt-quatre ans, Ilenia est devenue Chercheuse pour l’Académie ce qui lui a offert la possibilité de voyager et de rencontrer de nombreux Dessinateurs avec des fonctions très variées dans l’Empire. Ainsi, elle peut vous parler avec la même passion de ce convoyeur de caravanes, du Dessinateur chargé de transporter les messages urgents de l’Empereur, de la Sentinelle, du Sculpteur de branches, du Rêveur, du Professeur de Dessin ou du Conseiller de l’Empereur. Chacune de leurs facettes l’interroge. Cependant, elle n’a jamais caché sa volonté de devenir une Sentinelle de l’Empire. Ainsi, ses voyages lui ont aussi permis de se tisser un réseau de contacts auprès de nouvelles personnes ou d’amis de sa famille. Certaines de ces personnes vous enverront aussi des recommandations pour elle, j’en suis sûr. Bien évidemment elle en a profité pour visiter de nombreuses bibliothèques et d’en étudier des ouvrages parfois très rares.


Cette année, pour ses trente et un ans, lorsqu’elle est revenue à Al-Jeit, Ilenia m’a paru bien plus sereine que lors de ses dernières visites. Nous avons beaucoup discuté autour de son thé préféré et notamment au sujet de ses publications récentes et de ses découvertes. Lorsque je lui ai annoncé qu’un poste de Sentinelle s’était libéré, elle m’a regardé intensément comme pour savoir ce que je pensais et elle m’a dit qu’elle le savait et qu’elle avait envoyé une demande à l’institution qui s’occupait des embauches. Elle ne m’a pas quitté du regard et m’a demandé de but en blanc " Me recommanderez-vous ? ". C’était comme un défi qu’elle me lançait ce jour-là. A ma décharge, je n’ai pas hésité une minute, je ne peux pas lui refuser ce rêve et elle je sais qu’elle en est capable. Je suis très fier de son parcours et de la femme qu’elle est devenue.


Voilà, je crois en avoir terminé avec cette recommandation pour Ilenia Nil’Lysah. J’espère que vous serez attentif à cette lettre, au nom de notre ancienne amitié lorsque nous étions Sentinelles ensemble. J’espère que nous aurons l’occasion de nous voir pour partager un repas, si votre poste de Conseiller ne vous prend pas tout votre temps.  

En vous remerciant, que la Dame et le Dragon guident votre décision et vous gardent des coups du Destin.

Akhan Fil’Mordaï
Professeur de Dessin à l’Académie d’Al-Jeit.
"



Ilenia repose la lettre sur son bureau, émue. Elle a maintenant trente-trois ans et son ami et mentor s’est éteint paisiblement trois jours plus tôt. Il avait continué à enseigner jusqu’à ce que la maladie le cloue au lit il y a quelques semaines. Elle n’avait pas été là pour lui pour la fin, car elle était en mission avec une autre Sentinelle pour tenter de trouver des indices sur un Dessinateur faisant des expériences avec le Don sur des cadavres. Ça n’a pas été de tous repos et ils ont été coupé du monde un moment mais les deux Sentinelles en savent maintenant bien plus sur lui et seront bientôt capables de l’arrêter. Elle était rentrée à Al-Jeit en pensant saluer Akhan dans son appartement à l’Académie mais il n’y était pas. Elle avait alors reçu la nouvelle en plein visage. Une des seules personnes à qui elle avait ouvert son cœur n’était plus. Elle avait trouvé une courte lettre de son ami qui lui était adressée lui annonçant qu’il allait moins bien et qu’il ferait en sorte que le message lui soit transmis s’il décédait avant qu’elle ne revienne. Dans l’enveloppe elle trouva aussi une copie des multiples feuillets composant la lettre de recommandation qu’il avait faite pour elle deux ans plus tôt. Il disait que ça résumait bien l’importance qu’elle avait eue pour lui ces dernières années.

La Sentinelle soupire, la lecture de ce pli l’émeut bien plus qu’elle ne veut le penser. Cet homme lui manquera. Elle n’est pas sûre de retrouver un jour quelqu’un aussi passionné que lui par ses recherches. Son enterrement avait été douloureux mais elle était restée digne, comme toujours. Si elle était devenue une Sentinelle c’était grâce à Akhan et à sa lettre si personnelle. Bon, elle avait aussi pu compter sur son nom, toujours associé à la fidélité à l’Empire, et aux contacts qu’elle s’était faite au fur des années et qui avaient constaté la puissance de son Don et de son acharnement.

Mais elle  n’a pas le temps pour des atermoiements, elle a un travail à faire et une mission à terminer. Ilenia passe une main sur son visage et se recompose son air habituel. Elle glisse l’enveloppe dans son sous-main où se trouve son courrier important puis elle sort de la pièce pour se rendre au quartier général des Sentinelles. Une réunion l’attend. La vie continue.

Informations personnelles

« Vous avez des cookies ? » | No
Pseudo | Multiples et Indéterminés, je vous laisserai choisir :3

Age réel | D’où vous demandez son âge à une fille c’est pas très poli ;) mais 23 ans pour vous répondre ! Face

Pays d'origine | Franchouillarde pure souche, de région parisienne Tip hat

Parlez-nous de vous | Personne plutôt sympathique, infirmière depuis peu, joyeuse, esprit parfois mal placé, fan de fraises, cookies et de chocolat, amatrice de bouquins de fantasy depuis toujours et surtout de Disney  In love

Familier avec l'univers de Pierre Bottero? | J’ai dévoré tous ces livres une bonne dizaine de fois : ce sont les bouquins préférés EVER et je suis sur un autre forum RPG sur son univers depuis maintenant 7 ans \o/ Je voue un culte secret à Bottero :3

Comment avez-vous connu le forum ? | Lorsque j’ai commencé le RP, il y a 7 ans, j’avais déjà zieuté sur ce fow via Google, et depuis sa « renaissance » il me fait de l’œil mais c’est Eleanor qui m’y a poussé ces derniers temps  

Un commentaire sur le forum ? | Il est tout beauuuuuu  


Demande particulière | des câlins, des cookies, des fraises et du chocolat ? ;)

Code de validation |
avatar
Eleanor Nil'Lysah
Maître Marchombre
D'où tu me voles mon nom, usurpatrice !!!!!! Faché ! .........

MA SOEUR MA SOEUR MA SOEUR MA SOEUR !!!!!!! Oh oui ! thatlook Rainbow Sheep OMG ! *meurt*

Je t'aime d'amour et je valide tout ce qui est dans cette fiche, ma soeur est parfaite

*va décéder d'amour plus loin d'avoir sa petite soeur en plus de son incroyable époux*



Merci merci merci merciiiiiiiiiii Aki !!! ♥

I'm a Gourou. The Gourou Of Music. Cool !



Tous mes moi:


PAILLEEEEEEEEEEETTES:
En ligne
http://ewilan.jeun.fr
avatar
Ilenia Nil'Lysah
Sentinelle
Contente que ma fiche te plaise sœurette !!! Deadly Hug

Et meurt pas trop d'amour mon chat que je puisse au moins jouer avec toiiii


avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue officiellement sur le forum, Ilenia !
*l’ensevelie de nouveau sous une montagne de cookies*

Cette fiche est vraiment intéressante. J'ai adoré le style de présentation et le personnage promet beaucoup. Loin d'être cliché, il est simple mais complexe à la fois, bref, bravo houray

Je n'ai absolument rien à redire, sinon que normalement, les analystes ne font pas de tests sur les jeunes avant 18 ans (le Don étant trop instable avant cet age) mais comme il s'agit d'une haute famille de la noblesse avec des moyens et des connexions, il est tout à fait possible qu'un ami Analyste ait fait entorse à la tendance, surtout qu'elle avait presque 18 ans à l'époque. Du coup... ouai, rien a redire du tout x)

Mention particulière pour ton intégration du système de formation à l'académie, avec les détails au sujet de cycles, son mémoire, etc. Ça fait vraiment plaisir à voir, une fiche aussi bien intégrée dans le concept^^

Bref, le code étant bon, comme tout le reste, je te valide dans la foulée!

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Je t'invite aussi à consulter l'Encyclopédie si tu as d'éventuelles questions sur l'univers de Gwendalavir.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !


P.S. : Je te réserve d'avance un lien avec mon DC Kastiel ♥




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
avatar
Ilenia Nil'Lysah
Sentinelle
Han super ! Merci merci merciiii

*Dévore un à un les cookies avec délectation Cookie *

Je suis vraiment contente que ma petite Ilenia te plaise et te paraisse cohérente J'avais un peur j'avoue en débarquant avec un premier personnage sur le fow' qui est Sentinelle mais je suis contente de ta réaction

Et pour les cycles oui, je me suis relu votre Encyclopédie surtout sur les parties concernant mon perso pour être sûre de ne pas dire de bêtises !

Sur ce encore merci et j'ai hâte de commencer à poster et n'hésite pas pour le lien à m'en parler sur la CB ou par MP ça peut être sympa ! Je suis en joiiiie

avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Elle est trop cute cette Ilenia, j'adore son caractère ! Bienvenue à toi et cookies ! ♥
A l'occasion, faudra qu'elle croise le chemin d'un de mes persos. :)


En ligne
http://www.ewilanrpg.com
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum