RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un petit pas pour les alines mais une révolution personnelle

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Naëth Telmare
Aline
Le jeu est fini. Naëth se détend. Plus de raisons à présent pour être tendus, les questions sont finies et il n’en ressort absolument aucune animosité bien qu’une once de méfiance soit toujours de mise.
Elle tiqua un peu, d’ailleurs, lorsque l’homme remit le sujet du navire sur la table. Elle a bien compris que s’en procurer un ne serait pas simple et elle ne voit absolument pas pourquoi il voudrait l’aider. M’enfin, elle ne peut pas lui reprocher d’être curieux, une aline sans navire, ce n’est pas vraiment une aline.
« -Mon navire, hein ? C’est une vaste question en fait... la jeune aline s’interrompt un moment, le regard dans le vide. En réalité, je n’ai jamais eu de bateau. Mais j’ai grandit à bord de La Perle, le navire de mon père. Seulement dernièrement, les choses ont… mal tournées.

Naëth se passe une main songeuse sur la joue. A ! Que ne donnerait-elle pour pouvoir claironner en l’exhibant comme blessure de guerre. Sur les navires des loups de mer, ce sont les défigurés que l’ont respectes le plus. Mais cette cicatrice là, n’est que source de honte.

La jeune pirate saisit la bouteille à moitié vide sur la table et en sert une rasade à Than.

-Du coup, j’ai embarqué sur le Mary En tant que quartier maître, expliqua-t-elle.Mais notre capitaine était un vrai enfant de salo, colérique, calculateur et pas très fin avec le femme, si tu vois ce que je veux dire.. Les matelots commençaient à regretter de l’avoir choisit comme capitaine. Et j’ai bien compris qu’ils me préféraient et me voyaient mieux à ce post. En plus, c’est moi qui ai fait partir l’ancien capitaine… Bref, c’était un joli bordel et je ne voulais pas être impliquée dedans ; alors la veille de la mutinerie, j’ai plongé à la mer avec ce que je pouvais emporter. La suite tu la connais !

C’était un résumé succin mais claire. Il n’y avait effectivement rien  à y ajouter. Than, face à elle acquiesçait. Mais il semblait rester sur sa faim. Naëth réalisa alors qu’elle n’avait toujours pas dit pourquoi elle avait besoins d’un navire…

-Pour ce qui est du bateau. Je ne pense pas en avoir besoins dans l’immédiat. Je vais profiter de cette première escale en Gwendalavir pour visiter vos tavernes et voir Al’Jeit. Apparemment, elle est magnifique... Mais je saurais me souvenir de ta proposition, lorsque le jour viendra.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Than Fil'Kalam
Émissaire
Ecouter une histoire sans avoir peur de la réponse, c'est tout de même bien plus agréable. Aussi Than acquiesce-t-il avec quiétude pour commenter les aventures de Naëth. Il la voit effectivement bien capitaine de navire, naturellement. Et sa fuite à la mutinerie est un exemple de maturité assez impressionnant pour un aline. D'autres se seraient réjoui d'une telle tournure en bain de sang. Elle a préféré nager et prendre le risque de mourir noyée. Pour cela il l'admire. Et de telles aventures lui rappellent le manque de sa terre natale. La vie n'est pas vraiment morne à la Cour, mais tout se fait en mots, en bassesses, en secrets et non pas d'une pointe de sabre.
Il ne peut s'empêcher de sourire à l'idée qu'elle reste dans le coin quelques temps. Au final, il l'aime bien, même si elle lui rappelle des souvenirs dérangeants.

-Reste quelques temps à Terre, profite des tavernes, mais fais attention. Certains pirates se sont vus piégés à apprécier cette vie et à ne jamais reprendre la mer. Ne reste pas trop, tu le verras vite Al Jeit peut se montrer poison.

Il finit son verre d'une grande gorgée, puis se lève.

-Si besoin, je suis là. N'hésite pas. Tu auras toujours un ami des pirates à Al Jeit.

Il lui tend la main pour la serrer avec amicalité. Il est grand temps pour lui de retrouver sa vie de noble, comme s'il ne s'était rien passé. Et pourtant ça s'est passé. Et il le sait pertinemment, plus rien ne sera pareil. En une rencontre, Naëth a réveillé le bandit qui dort en lui. Conscient de cela, il ne peut s'empêcher d'ajouter :

-Merci.

Spoiler:
Je suis méga désolée, c'est supra court. Mais ayant du mal à m'accorder du temps pour revenir, je préfère terminer le rp ici. Surtout que j'ai du mal à jouer Than dans le "passé". Et quand je me sentirai plus présente, on pourra envisager un nouveau rp plus tard, si tu veux :)


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naëth Telmare
Aline
Naëth ne peut retenir un ricanement. Ne jamais reprendre la mer? Impossible! Quoi qu'il arrive, elle compte bien retrouver le pont craquant d'un rafiot un jour où l'autre!

La bouteille entre les deux buveurs est vide. Leurs verres aussi.

Than reprend.

"-Si besoin, je suis là. N'hésite pas. Tu auras toujours un ami des pirates à Al Jeit.

Naëth sourit. Elle en prend bonne note. Les relations c'est ce qu'il y a de plus dure à trouver en pays étranger. Alors se faire des amis dès le premier jour, ça mérite qu'on s'en souvienne.

Là-dessu, Than se lève. Naëth l'imite et ils échangent une poignée de main chaleureuse. L'homme la remercie alors elle se sent obligée d'ajouter:

- C'est à moi de te remercier. Je ne pouvais rêver meilleure première rencontre à mon débarquement! Puisse les vents t'être favorables Than."

Là-dessus, les deux compagnons se quittent. L'un et l'autre enrichis de cette expérience.
D'ailleurs, c'est surtout de rhum que Naëth est enrichie et la fatigue se fait soudainement sentir. Elle  prends son courage à deux mains pour rejoindre le comptoir de l'établissement. Là, elle demande une chambre.
On lui répond que malheureusement elles sont toutes occupées. La jeune pirate hausse les épaules. Qu'importe, elle prendra un coin de l'écurie.

Dans un tas de foin, à côté de ces énormes animaux qu'elle n'a que rarement vue, Naëth s'endort, la main sur la poignée de son sabre. On ne sait jamais, des fois que le capitaine ordonnerait le branle-bas de combat...

De cette première nuit en Gwendalavir, Naëth retiendra qu'il vaut mieux ne pas dormir dans les écuries si on ne veut pas être réveillé aux aurores par les voyageurs pressés qui viennent récupérer leurs montures. Mais aussi que la terre ferme est beaucoup moins confortable que le pont d'un navire lorsqu'il s'agit de cuver son rhum.

Prépare-toi jeune aline, ce n'est que le commencement.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum