RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Lyliade Gil'Attary

avatar
Lyliade Gil'Attary
Combattante Dessinatrice
Lyliade Gil'Attary
Dessinatrice | Alavirienne & Navigatrice | Combattante dessinatrice

Généralités


 Nom | Gil'Attary
 Prénom | Lyliade
 Sexe | Femme
 Âge | 26
 Lieu de Naissance | Al-Chen
 Peuple | Alavirienne
 Métier | Combattante dessinatrice





Description Physique


Canalise la souplesse de l'eau. Canalise la force des vagues. | Lyliade Gil'Attary

"Tu es comme une corvette, petite Lyliade!" répétaient les marins du Mantra Novis, vantant sa petite taille, la légèreté de ses mouvements, et la rapidité à laquelle elle grimpait aux haubans du navire et redescendait par les drisses en un seul mouvement fluide. Depuis son plus jeune âge, Lyliade jouit d'une stature menue et d'un visage fin, la puberté ayant affiné davantage ses traits, et troqué sa petite taille d'enfant en une taille adulte légèrement plus grande que la moyenne alavirienne.
Dans son dos est une lance, son arme de prédilection. Son allonge lui permet de recourir au Dessin lorsque engagée au corps à corps, en maintenant son adversaire suffisamment à distance pour se glisser dans l'Imagination et en sortir avant que celui-ci ne puisse profiter des quelques fragments de seconde de déconnexion que le Dessin incombe.
Sa silhouette élancée est soulignée par une armure en cuir de bonne facture, sur laquelle vient régulièrement battre sa longue natte noire.
Si l'oeil peu averti ne remarque qu'une simple natte, Lyliade la considère comme un des plus grands honneurs qui lui aient été faits: la méthode de tressage lui a été en effet apprise par le guetteur du Mantra Novis, scellant ainsi une amitié complice entre les deux passagers du navire. Cette manière de se coiffer particulière, dite tresse de la Danseuse de l'Eau, est un secret uniquement connu des marins et des personnes ayant leur confiance. Une natte faite par cette méthode permet l'obtention d'une natte étrangement souple ("souple comme l'eau", affirment les marins) qui permet  également aux hommes de la mer de se reconnaître entre eux.
Prenant une fièreté immense dans la connaissance de ce style particulier de natte, la jeune femme se promit de ne jamais adopter aucun autre style capillaire, jurant également de ne raccourcir ses cheveux qu'en signe de deuil.

Lyliade se déplace d'un pas souple et assuré, progressant avec la même aisance dans les forêts de feuilles comme celles de haubans, ne se laissant que peu ralentir par le terrain. Parfaitement à l'aise sur un bateau, quelque soit la houle ou le tangage, la dessinatrice supporte mal les voyages à cheval, ayant besoin de pauses régulières pour ne pas vomir lorsque soumis à un régime plus lent que le trot.

Enfin, au grand dam de son père, et malgré les tentatives déséspérées de ce dernier de la faire changer de comportement, Lyliade s'assoit toujours les jambes écartées, une habitude de marin pour augmenter la stabilité assise. Si ce détail ne fait aucune différence dans la vie quotidienne de la dessinatrice, il est brutalement rappelé à l'esprit de la jeune femme quand cette dernière se rend compte du visage écarlate de son interlocuteur (écarlate très vite répercuté sur son propre visage) et de la robe qu'elle porte à la place de son pantalon habituel, lors par exemple des diners formels. Ceci amène généralement un embarras visible dans ses yeux gris, quoique non suffisant pour lui empêcher de recommencer par réflexe.

Caractère

Éléments, pliez-vous à moi, car telle est ma volonté. | Lyliade Gil'Attary

Non contente d'être comparée à une corvette, Lyliade possède également le tempérament de la mer: un temps calme peut rapidement dégénérer, les vaguelettes se transformant en rouleaux déchaînés, avant de s'apaiser de façon toute aussi soudaine et imprévisible. Si les marins s'accordent à dire que la mer est une dame capricieuse, cette réflexion prend tout son sens quand la dessinatrice est comparée aux flots.
Entière dans ses réactions, elle s'écrase sur l'opposition avec le caractère aveugle d'une vague, ne reculant que pour laisser la place à la suivante, et ce ainsi de suite jusqu'à ce que la houle retombe ou que l'obstacle ne se brise.

L'expérience navale de la jeune femme la marqua très fortement: voir un équipage agir de manière organique, s'entraidant et travaillant sans besoin de mots lui donna envie de développer son sérieux et son professionalisme. La façon dont ce vers quoi tout les efforts de l'équipage tendait pouvait être gâché par la négligeance d'un seul, le risque du grand mât de rompre si les gestes de chacun n'étaient pas suffisamment coordonnés et précis furent autant de motivations pour se donner une conduite irréprochable, ayant envie de faire sa part et même plus si désirable. Si sa capacité à réussir se voit remise en cause par quelqu'un d'autre, la dessinatrice n'hésitera pas à se confronter violemment à cette personne, avant de remettre les bouchées doubles et de prouver à cette dernière ce dont elle est capable.

Dans ses moments de calme plat, Lyliade est une jeune femme aimant aller vers les autres, que ce soit pour initier une conversation, ou pour partager un silence avec un ami. Sa tendance à sourire sincèrement et à se soucier des autre lui vaut d'être facilement acceptée par des nouvelles connaissances, lui permettant ainsi d'exprimer sans retenue son côté tactile, faisant courir ses doigts dans les cheveux de ses amis pour les faire sursauter, ou encore ajustant lanières et vêtements de manière tout à fait décontractée pendant les conversations. Ceci surprend ses connaissances la première fois, même si ses plus anciens amis apprirent à accepter ces petites attentions comme facteur de détente plutôt que de crispation. Lyliade chérit ces moments où, les jambes calées contre le dos d'un être cher, elle est en mesure de parler d'une voix douce pendant la réparation spontanée d'une veste, ou le retrait de sable logé dans les cheveux ou dans le cou.

Cependant, la dessinatrice déteste être prise de haut, préférant faire les choses à sa manière plutôt que de se voir imposer des instructions qu'elle considère comme arbitraire. Elle obéit donc avec reluctance aux ordres donnés. Ses proches prirent donc l'habitude de lui expliquer les tenants et aboutissants des instructions qu'ils tentent de lui donner, ceci rendant Lyliade plus apte à coopérer.

Histoire

L'histoire de comment j'ai atterri ici? C'est pas forcément intéressant, mais je vais te raconter quand même. - Lyliade Gil'Attary


Lyliade nait dans la famille Gil'Attary, fruit d'une histoire d'amour entre son père Vilis et sa mère Casia. Au cours d'une réunion destinée à signer un contrat de coopération entre la société de transport terrestre de Vilis et le navire familial de la Navigatrice, une attraction mutuelle se révèle entre les deux, transformant contrat de coopération en contrat de mariage.
Lyliade, leur aînée, passe les cinq premières années de sa vie à Al-Chen, dans la maison familiale.
Sa première rencontre avec la mer,survint quand, malade, Vilis dut se déplacer à Al-Jeit pour recevoir des soins sur une longue durée. Incapable de garder sa fille, Casia se résigne à l'accepter sur le Mantra Novis, craignant que Lyliade ne perturbe la bonne marche de manoeuvre du vaisseau.
Cependant, à sa grande surprise, et malgré l'appréhension collective de ses hommes, Lyliade parvint à se faire rapidement accepter parmi l'équipage, par un mélange d'entrain, d'attention et de charme.

--

Lenivol s'ennuyait ferme dans la vigie quand des secousses commencèrent à se faire sentir dans le mât soutenant la passerelle sur laquelle il se tenait. Ces mouvements lui semblant peu naturels, il se pencha par-dessus la rambarde pour tenter d'en identifier la cause...
... Et fut à sa grande surprise réceptionné par les deux grands yeux gris d'une jeune Lyliade, en pleine ascension des haubans, cramponnée aux cordages, ses cheveux libres battus par le vent. La fillette se hissait lentement mais avec résolution vers lui.
Surpris et inquiet de la présence de la gamine (un accident étant si vite arrivé), il s'empressa de l'aider à la faire grimper en sûreté, la sécurisant tout en l'interrogeant sur la raison de sa présence sur le poste de vigie.
"-Qu'es-ce que tu fais ici, petite? La vigie n'est pas vraiment un endroit où tu devrais être."
"-Ben oui, mais... "
Lyliade tritura ses doigts, visiblement gênée.
"Mais ça fait longtemps que tu n'es pas redescendu. Déjà ce midi, tu es monté en haut et tu n'en est pas revenu depuis, et c'est un peu triste que tu sois tout seul.
En plus, j'ai eu peur que tu aies soif mais que tu ne puisses pas aller demander de l'eau vu que personne ne t'entendrait du sol. Donc je suis venue t'en apporter."
L'air toute penaude, Lyliade produisit l'outre qui pendait dans son dos, et la tendit au marin comme une excuse.

Lenivol explosa de rire en posant sa main sur la tête de la gamine. Il commençait à comprendre pourquoi le reste de l'équipage parlait d'elle en bien, et sentait déjà sa mauvaise humeur l'abandonner.
Après avoir montré à la fillette que la vigie disposait de réserves d'eau, il ouvrit l'outre de Lyliade et en but une rasade. Il trouva l'eau plus rafraichissante qu'il ne l'aurait imaginé.
"-Ecoute, je finis la surveillance dans peu de temps. Tu redescendras avec moi, d'accord? Comme ça je serais sûr qu'il ne t'arriveras rien. En attendant, je peux te montrer tout ce qu'on peut voir de la vigie. Mais d'abord, je vais t'apprendre à te tresser les cheveux d'une manière spéciale. Si les tiens sont libres comme ça, tu risques de de les coincer entre des cordes et de te faire mal."

--

"-Lyliade."
A la mention de son nom, la jeune fille leva la tête pour croiser le regard de sa mère.
"-Oui?
-Je crois que tu es suffisamment grande désormais. Nous fêtons aujourd'hui tes 14 ans, et avec cet anniversaire j'aimerais te faire prendre conscience de quelque chose."
Casia s'assit à côté de sa fille, posant sa main sur son épaule.
"-L'équipage du vaisseau est très enjoué depuis que tu viens sur le Mantra Novis au moins une fois par an. Ils n'arrêtent pas de parler de toi et apprécient de pouvoir te voir grandir.
Cependant, leur affection pour toi va au-delà de ça, et ils te considèrent comme l'un des leurs. C'est la signification de cette tresse."
La mère de Lyliade ramena la natte de sa fille sur ses épaules, comme pour mieux lui montrer.
"-Il est très rare qu'ils fassent don de cette reconnaissance à un non-marin. C'est un honneur dont tu as su te montrer digne. Je t'ai longueument observée, voltigeant sur le pont, offrant ton aide à ceux qui en avaient besoin, sans jamais te plaindre ou invoquer le fait que tu es ma fille. Tout ceci, tu l'as fait volontairement, et tu as obtenue cette reconnaissance toute seule. Aux yeux de mon équipage, tu es plus que ma fille. Tu es leur amie.
Tu commences déjà à prendre ton indépendance et à construire une image qui t'es propre, sans capitaliser sur notre statut. Tu vas déjà de l'avant.
Lyliade, je suis tellement fière de toi."

La jeune fille enlaça sa mère avec passion, profondément émue par ses mots.

--

Debout sur le pont arrière du navire, Lyliade prend conscience de quelque chose de nouveau.
L'eau qu'elle regarde murmure. Le vent écrit sur sa peau. Le bois somnole.
L'Imagination s'ouvre.
L'Imagination la regarde. La questionne.
Lyliade prend peur. Tant d'inconnues.
Lyliade demande à partir, se raccroche et tire sur l'image du navire.
Les Spires s'enflamment.
Lyliade se retrouve recroquevillée sur le bois du vaisseau, pleurant à chaudes larmes pendant que son corps lui communique une fatigue surnaturelle.

Dans l'indifférence générale, le Mantra Novis continue sa course sur les flots. Son armature craque et fredonne, tandis que les tissu des voiles se courbe, acueillant avec plaisir le zéphyr qui se blottit en son sein, jouant avec lui tout en le poussant vers des horizons nouveaux.
Lentement, le sillage dessiné par sa proue disparaît, tandis que la marche arrière forcée par le Dessin de Lyliade se dissipe, comme une poignée de sable dans l'océan.

--

Allongée en sous-vêtements sur son lit, mains croisées derrière la nuque et regard vide fixée sur le plafond que la nuit tombante commençait à ronger, Lyliade songe à quel point le Dessin a changé sa vie aussi rapidement.
L'Académie d'Al-Jeit avait été pour elle un boulversement, aussi bien dans le style de la ville que dans son rythme de vie personnel.
L'incrédule découverte de son Don, la confirmation par l'Analyste d'Al-Chen, la proposition de ses parents de rejoindre l'Académie et son désir d'agir ainsi étaient autant d'évènements encore flous dans sa tête, et la jeune Dessinatrice ne craignait de s'éveiller de cette ambiance un peu surréelle qui planait sur elle.
Son Don s'était révélé beaucoup plus puissant que la moyenne, centré autour des composantes Volonté et Pouvoir. La Créativité était chez elle de taille raisonnable mais beaucoup plus réduite que les autres.
Aj-Jeit avait répondu en retour de son Analyse la possibilité d'intégrer l'Académie, avec la spécialisation de son choix, à l'exception du Pas sur le Côté, l'Architecture et l'Esthétique, sa Créativité étant trop faible pour ces spécialitions exigeantes.
Elle surprit tout le monde, et surtout Casia, en annonçant ne pas étudier la Navigation mais plutôt le Dessin offensif.
Elle se sentait proche de la culture de la Mer, certes. Cependant, ce Don pouvait lui permettre de découvrir le monde, en accompagnant des voyageurs et en découvrant des places extraordinaires.
Après le Don du Dessin, apprendre à manier une arme, puis arpenter le monde en appliquant ses talents où ceux-ci étaient demandés et rémunérés.
Voyager durant sa jeunesse, puis adopter un train de vie plus calme et sédentaire, possiblement dans la marine.
Voilà qui lui paraissait un bon plan: ne pas se donner d'attaches tout de suite.

Sans se relever, elle s'enroule dans ses couvertures, et tente de trouver le sommeil qui permettrait à son esprit de travailler efficacement le lendemain.

--

"-Lyliade, à ton tour. Pareil que pour les autres, réalise l'attaque soutenue que nous avons étudié et maintiens-la la plus longtemps possible. Donne tout ce que tu as."
La jeune dessinatrice se glisse dans l'Imagination et fait apparaître une pluie littérale de dagues, qui vient s'écraser en lacérant la botte de paille dans un bruit de grêlons.
Rapidement, les Spires commencent à réclamer leur dû, et Lyliade sent son esprit vaciller, comme une bougie dans une tempête. Elle tente de tenir bon, s'élève encore plus haut tandis que chacune des armes qui bascule dans la réalité lui coûte de plus en plus.
Dans un petit coin de son esprit suffisamment détaché pour pouvoir faire des observations, l'étudiante dessinatrice note la poésie entre les dagues tombant du ciel et son esprit qui s'envole comme une flèche dans les Spires, traquant des possibles favorables à son intention.
Sa volonté devient brûlante, incandescente.
Au bout de ce qui lui semble être un temps infini, la pression devient trop forte pour elle. Elle glisse, tombe et tourbillonne tandis que les Spires se referment.
Couverte de sueur, elle peine à comprendre ce qui se passe autour d'elle.
Ses jambes se dérobent sous elle, et elle tombe à genoux, surprise par la quantité d'énergie que le Dessin lui a demandé.
"-Quize secondes, pas mal du tout! Tu dépasses Lürin de trois secondes. Bien joué. Prends un peu de repos."

--

Le retour de l'Académie se fait comme son entrée: dans une torpeur étrange.
Une fête familiale célèbre la fin de ses études de Dessin. Lyliade montre le résultat de l'enseignement reçu en faisant virevolter le feu des bougies en un spectacle hypnotique et apaisant. Questionnée sur ses intentions, elle répond qu'elle désire rejoindre la Citadelle afin d'y apprendre le maniement de la lance.
Le lendemain des célébrations, dans le calme d'une maison encore assommée par l'alcool, la Dessinatrice aggrégée se voit remettre par sa mère une splendide dague au manche de lapis-lazulis, porteuse de l'emblème de la Guilde des Navigateurs.
Touchée par sa beauté, elle promet à Casia de revenir vivante de ses voyages mais cache la dague au reste de sa famille: Lyliade sent qu'elle a besoin d'un secret partagé entre sa mère est elle.

Sa joue heurte violemment la terre, se mêlant à sa transpiration perlant sur son visage, dans son dos et sur ses bras. Lyliade sent la fatigue dans chacun de ses membres.
Elle aimerait tellement prendre le temps de s'étendre sur le sol paisible et se reposer...
"-Encore."
Eris, le frontalier massif qui ayant accepté de la prendre pour élève, ne l'entend pas de cette oreille.
Lyliade essuie la terre qui macule ses lèvres du revers de son bras (geste futile, elle commencait à être intégralement recouverte du brun caractéristique des terres avoisinant la Citadelle), puis saisit sa lance.
S'aidant de son arme pour se relever, elle adopte la posture de garde que son enseignant lui avait appris il y a quelques semaines.
Son tuteur est impressionant. En deux heures d'affrontement, il ne montre aucun signe de fatigue autre que de la transpiration, alors qu'elle-même peinait déjà à se remettre debout.
Lyliade s'élance de son mieux, tente une feinte, virevolte et plonge avant de reculer et de trouver soudainement une résurgence. Son coup froudroyant s'élance vers son instructeur...
Coup au foie.
Coup à la bouche.
Cette fois, elle se rattrappe sur les fesses; sa lance se plante dans le sol, quelques secondes en équilibre, avant de lui tomber sur l'épaule.

Tête baissée, Lyliade se sent consternée par ses progrès.
"-Regarde, petite."
Elle relève la tête. Le guerrier souriant pointe du doigt la marque de terre laissée sur sa poitrine par l'arme de la dessinatrice.
"-Ta première touche. Félicitations."
Dès ces mots prononcés, toute trace de sourire s'efface de son visage.
Le frontalier se remet en position de garde. Une garde plus terrible, plus impénétrable que la précédente. Une sensation glacée s'échappe de l'instructeur tandis que ses yeux résolus se vrillent sur ceux de son élève.

"-Encore."
Lyliade sourit à son tour. Crachant un peu de sang, elle se relève et s'élance de nouveau.
Elle vient mériter son progrès.

--

Le retour à Al-Chen se fait triomphant, le maniement de la lance l'ayant dotée d'une confiance en elle qui rayonne désormais lorsqu'elle parle de son avenir.
Heureux de pouvoir apporter son soutien à sa fille, Vilis la recommande à des amis en quête de protection qui permettent à Lyliade de se construire une réputation et une expérience professionnelle en un peu moins d'une année.
Désormais approchée spontanément par des caravaniers, la dessinatrice finit par céder à l'appel de la route. Sillonant désormais les routes marchandes en essayant de contenir son envie de vomir devant le rythme lent des caravanes, Lyliade escorte biens et nobles le long des chemins, protégeant ces derniers des dangers inhérents au voyage grâce à son don affiné du Dessin des éléments.

Informations personnelles


cpus=($({ echo scale=2; awk '/cpu MHz/ {print $4 " / 1000"}' /proc/cpuinfo; } | bc)) - Jilano Alhuïn
Pseudo | Lain
Age réel | 23 ans
Pays d'origine | FR, mais actuellement en fuseau horaire anglais.
Parlez-nous de vous | Noooooooooooooon pas une bio;
Je m'engage dans un doctorat en systèmes informatiques distribués. C'est cool et tout, et ça fait bien 6 ans que je n'avais pas refait une plongée en apnée dans son univers.
Je me suis dit que ce serait assez amusant de revisiter un classique de mes années collège (la Quête est sortie à ce moment) pendant que je décroche un diplôme qui n'a rien à voir du tout avec la littérature.
Enfin, sans rapport avec la littérature... Plus je grandis, plus la littérature et les mathématiques se rejoignent dans leur élégance, leur complexité et leur simplicité, comme deux facettes d'un même objet. C'est assez apaisant.
Bref, je divague (VAGUE!). Je suis plus adepte du jeu des questions et des réponses que de la présentation monolithique. Posez donc vos questions, même si elles concernent votre ordinateur qui plante. J'essaierais de vous aider.
Familier avec l'univers de Pierre Bottero? | OH BOY
Y a que l'Autre que je n'ai pas lu. Je chéris les Mondes et le Pacte comme des trilogies chères à mon coeur.
Comment avez vous connu le forum ? | Bouche à oreille de la part de quelqu'un qui préfère garder l'anonymat.
Un commentaire sur le forum ? | Visuellement, il est cool. Ergonomiquement parlant, j'ai pas mal à redire. Quand je travaillais cette fiche en fullscreen les images étaient croppées et pas très agréables..
Demande particulière | Vous pourriez écouter cette musique et me dire si elle vous plaît et pourquoi? Je l'ai dans la tête depuis plusieurs semaines et n'arrive toujours pas à savoir ce qui me fait autant accrocher dans le refrain. Merci. <3


  Code de validation |
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Bienvenue en Gwendalavir


Bienvenue sur le forum, Lilyade !

Je ne peux pas commencer à te décrire à quel point je suis heureuse que tu ai choisis cette prédéfinie! C'est une des miennes dont je préfère le concept et j'avais vraiment hate de la voir incarnée, du coup, tu fais littéralement ma journée ♥ En plus, tu as fais une très belle interprétation du personnage, bravo, j'aime beaucoup.
*lance de l'amour et des cookies dans les airs*

Je passe direct à la correction, comme tu as signalé ta fiche comme terminé.

Alors! Premièrement, détail technique, le code de validation n'est pas le bon ;) Je te renvoie donc lire le Règlement[/url ainsi que le Guide pour la Création du Personnage afin de trouver le bon^^

Sinon, niveau contenu, tout ce qui se trouve sur ta fiche est parfait, pas de correction nécessaire à ce niveau^^ Seul petit détail d'inattention, dans la dernière partie, tu dis qu'elle se bat contre un Frontalier, puis un peu plus loin, tu parle de lui comme étant Thül.

Néanmoins, il manque quelques éléments supplémentaires à ajouter, qui étaient inscrits à sa fiche de prédéfinie. Je te ressort les points manquants, tu n'aura qu'a ajouter une phrase ou deux pour les intégré à ton histoire ;)


  • Elle approfondie son style de combat personnel, axé sur le dessin des éléments (eau, feu et vent) qu'elle maîtrise particulièrement bien.
  • Elle sort de l'Académie à 23 ans. Elle retourne à Al-Chen ou elle enchaine petit boulot sur petits contrats de garde du corps ou dans la sécurité d’évènements organisés par la ville. Cela dure un an avant qu'elle ne décide de prendre la route.
  • (Ensuite) elle voyage un moment, remplissant des contrats d'escorte de caravane un peu partout dans l'empire, gagnant peu à peu en réputation. Elle parvient éventuellement à effectuer des contrats plus importants auprès de nobles comme garde du corps


Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de parrainage si tu en ressens le besoin.

Lorsque tu as terminé, tu dois passer par ce sujet pour le signaler. Cela nous permet de te recenser plus facilement.

Sinon, merci d'avoir relevé le problème d'ergonomie de la prévisualisation de la fiche de présentation, on va se penché sur la question ;)

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche.

P.S. : La chanson est effectivement très agréable à l'écoute^^ J'aime surtout l'instrumentation, personnellement, et mixé à la voix, elle a un petit quelque chose de méditatif, c'est sympa.




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Fiche Validée


Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE !

Les modif' sont suffisantes et complètes, le code est valide... bravo^^
Encore une fois, merci d'avoir jeté ton amour sur ma petite Lily, j'ai vraiment hâte de te voir l'incarné en RP! Maintenant, faudra causé lien enter nos personnages Face

N'hésite pas à faire ton journal de personnage.
Tu peux également faire une demande de RP et une demande de lien.
Enfin, tu peux allez jeter un œil aux quêtes !

L'équipe administrative reste toujours disponible pour toutes demandes ou questions.
Bienvenue encore parmi nous et bon jeu !




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Bienvenue à toi ! Tu m'as perdue à "systèmes informatiques distribués", c'est trop cool comme domaine ! o/

Pour le côté ergonomique, faudra que tu me fasses des screenshots si tu as le temps, j'ai aucune idée de quoi tu parles... et je suis maniaque ! XD


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum