RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

PROPOSITION | Proposer vos prédéfinis

avatar
Le Dragon
Administration
Proposition de Prédéfinis


Postez les fiches complètes des personnages que vous souhaitez proposer à la suite de ce message ! N'oubliez pas de lire le règlement de la section et d'utiliser le modèle de fiche.
Après validation par un admin, les sujets seront déplacés dans les sections correspondantes !

NE POSTEZ QUE LA FICHE, SANS COMMENTAIRES ! Merci.


avatar
Aelya Ceriosé
Marchombre
Aloïs Caléen
Guerrier | Maître d'arme | Ex-légionnaire | Enseignant et mercenaire à la solde de l'empereur
Libre

Généralités

Nom : Caléen
Prénom : Aloïs
Sexe : Homme.
Âge : 37 ans
Lieu de Naissance : Dans une roulotte, sur une petite route entre Al-Chen et Fériane.
Peuple : Alavirien
Métier : Ex-légionnaire grognon et maître d'arme. S'il éduque parfois les jeunes légionnaires, il passe la majeure partie de son temps à assassiner des inconnus pour le solde de l'Empire.

Crédits : DeviantArt

Description Physique

« Puisque les paradoxes vous enchantent... » | Aloïs Caléen
• Silhouette. Aloïs est silhouette. Grand sans être un géant, il sait parfaitement se draper de noir et se mêler à la foule. De ses pas se dégage une impression de fluidité, mais aussi de danger, comme s'il était un prédateur que rien ne pourrait entraver. Ah, et il a la voix bourrue. Si, c'est possible.

• Aloïs est également guerrier. Dans chacun de ses mouvements et dans chacun de ses souffles. Ses gestes sont précis, calculés, économisés, et son regard analyse sans cesse les hommes qui l'entourent. Peu charismatique, il dégage néanmoins une impression de puissance qui pourrait facilement ramener le silence dans une auberge d'aline saouls. Et son visage laisse rarement, sinon jamais, apercevoir ses véritables émotions.

• Il possède également une musculature de guerrier. Plutôt large d'épaules mais finement musclé, son corps harmonieux ne montre par un gramme de graisse. En revanche, sa peau est parcourue de cicatrices plus ou moins anciennes, vestiges d'une vie agitée.

• Aloïs a perdu sa main droite. Coupée au poignet, elle ne l'importune pas réellement, et il ne cherche pas à la masquer. Il lui arrive en revanche d'utiliser une prothèse, créée par un dessinateur, lors de rendez-vous importants. Il ne peut alors bouger sa main et masque la supercherie sous un gant.

• Ses cheveux sont brun sombre, presque roux, et longs. Très longs. Fins, ils effleurent toujours le creux de ses reins ; Aloïs les laisse rarement libres et les attache en arrière, par une queue de cheval lâche ou haute.

• Ses yeux sont légèrement ambrés.

• Le plus souvent, Aloïs porte une armure de cuir surmontée de vêtements discrets. Sensible au froid, il se déplace rarement sans manteau de fourrure, et drape souvent sa silhouette dans une cape noire ou un autre manteau.

• En tant que maître d'arme, Aloïs maitrise un large panel d'armes : hache, dague... Cependant, son arme de prédilection reste l'épée courte, et il la manie sans peine à une main. Ainsi, il se déplace rarement sans une rapière accrochée à ses côtés.

• Aloïs possède le même cheval depuis près de dix ans. Celui-ci est devenu un peu comme son compagnon. (Son nom et son genre sont laissés libres.)

Caractère

« ... Je vous offre l'étendue de mon amertume. » | Aloïs Caléen
• Maitrise. Aloïs est maitrise. Tout comme il a forgé ses mains au travers de milliers d'heures d'entrainements, il sait contrôler ses émotions et ne céder ni face à la colère, ni face à l'amertume. Professeur, il exige toujours le meilleur de ses élèves.

• Aloïs est également un homme prudent. Stratège, il s'efforçait toujours de ne pas mettre la vie de ses hommes en danger quand il appartenait à la légion noire. Assassin silencieux, il peut parfois observer une victime pendant des jours pour peaufiner son plan... Bien qu'il préfère nettement la provoquer en duel quand il le peut.

• Aloïs est un homme qui aime le grand air et les voyages. Il sait pertinemment qu'il serait malheureux derrière un bureau, et continue sans peine son métier de mercenaire malgré sa main coupée. Oh, et il aimerait réellement visiter les îles alines. Allez comprendre.

• Aloïs n'est ni social ni asocial. Il appartient à ces hommes qui s'assoient dans le coin d'une auberge, capuche sur le visage, et y restent une heure à écouter les conversations avant de se lasser. Si vous l'approchez, il répondra à vos questions, mais avec beaucoup de prudence et de mystère. En revanche, il est toujours celui qui intervient devant une situation inégale ou qui menace de dégénérer.

• Aloïs est un homme amer. Il passe souvent de longs moments en solitaires à ressasser les évènements qui l'ont amené à perdre sa main droite. Grand taciturne, il lui arrive parfois de se sentir mélancolique à en mourir et de s'isoler dans ces moments.

• Cependant, il n'est pas non plus blasé. Sa psychologie est plus complexe. Aloïs possède encore une véritable volonté d'aider le peuple et l'empereur. Ainsi, il combat sans cesse les raisons qui pourraient l'inciter à laisser tomber ses projets... Et, plus important encore, tente de ne pas basculer dans le Chaos. Ou, tout du moins, de ne pas se laisser corrompre par des ténèbres.

• Aloïs se considère comme le "chien de l'empereur". Il est un sous fifre qui effectue les tâches ingrates. De ce fait, il possède une estime de soi assez basse, et se montre humble en toute circonstance.

• Certains soirs, il apprécie la compagnie des femmes de passage dans une auberge, sans particulièrement la rechercher par ailleurs. Il hésite peu avant de passer une nuit avec une fille inconnue, surtout lorsque la taverne est mal fréquentée. Pour autant, il sait très bien s'en passer.

• De la même manière, Aloïs apprécie l'alcool et ne refuse jamais une pinte de bière. En revanche, il veille à ne jamais en abuser, car il se sait enclin à ruminer ses propres malheurs.

• Aloïs adore les enfants. C'est un point qu'il s'applique particulièrement à cacher, mais il ne peut s'empêcher de sourire devant une mère et son fils. Et, s'il en aperçoit un en danger, il ne peut, la plupart du temps, résister à l'envie de l'aider.

Histoire

« Demain, Al-Jeit sera là. Et avec elle, mon nouveau coup d'éclat. » | Aloïs Caléen
• Aloïs nait il y a 37 ans, dans une petite roulotte d'une caravane itinérante. Prématuré, tout comme sa soeur jumelle, Naelia, il grandit donc dans cette ambiance si particulière qui caractérise les guildes itinérantes : une ambiance de paix et de fraternité.

• Si leurs parents leur donnent, dès leur petite enfance, des consignes très strictes concernant leurs déplacements, ils les laissent en revanche libres de leurs fréquentations. Les deux jumeaux grandissent ensemble. Soudés, Aloïs commence à fréquenter les guerriers thüls qui accompagnent la caravane lorsque sa soeur se lie "d'amitié" avec l'un d'eux.

• Peu après ses dix ans, il commence à manipuler les armes. Tout d'abord sous la surveillance d'un thül et de temps en temps, puis de manière plus ponctuelle, jusqu'à s'entrainer tous les jours. Tout comme sa soeur, il se révèle curieusement prudent et doué. Les deux adolescents commencent à s'améliorer ensemble et passent leur adolescence à acquérir une ébauche de talent avec les armes.

• Peu après ses seize ans, Aloïs commence à se détacher de la vie itinérante qu'il subissait jusqu'alors. Impressionné par les récits de guerre et d'héros, il rêve de rejoindre la capitale. Rêve qu'il réalisera un an plus tard lorsque, arrêté aux portes d'Al-Jeit, il exprime à ses parents sa volonté de partir. Naelia le suivra, mais à regret.

• Il commence à s'entrainer pour devenir un soldat de la légion noire. S'il pensait que sa soeur le suivrait, il constate vite que ce n'est pas le cas. De plus en plus distante, Naelia effectue un banal emploi de secrétaire chez un riche noble. Aloïs ne remarque pas son comportement.

• Lorsque, à vingt ans, Naelia disparaît, il abandonne quelques temps son entrainement pour la chercher. Sévèrement réprimandé, il s'acharne alors à manier les armes pour oublier l'absence de sa soeur.

• Il devient légionnaire à 22 ans, mais continue de sans cesse s'entrainer. L'un des meilleurs dans sa division, pour ne pas dire le meilleur, il s'impose rapidement comme une figure inébranlable de l'armée. Cinq ans plus tard, il commence à diriger une petite troupe, puis monte rapidement en grade.

• Il devient maître d'arme peu avant ses 32 ans, après avoir effectué plusieurs missions d'assassinat sous le compte de Lahna Zil'Elianth – et, plus indirectement, de l'empereur. Il gagne encore de la prestance dans la capitale, et utilise ses réseaux nouvellement formés pour retrouver sa sœur.

• Naelia est, depuis, devenue une mercenaire du Chaos. Alertée par ses propres contacts que son frère est sur le point de la trouver, elle vient de lui même jusqu'à lui et tente de le tuer de ses propres mains après lui avoir avoué qu'elle oeuvre pour la destruction de l'Empire, tout comme le fera son fils, Staëphen Caléen. Dans cet affrontement, Aloïs perdra sa main, et Naelia, son oeil gauche. Ils doivent interrompre le combat lorsque des légionnaires approchent. Sa soeur s'enfuit.

• De cet accident, Aloïs garde une grande amertume. Il apprend à compenser la perte de sa main, et tente de ne pas sombrer, à son tour, dans les ténèbres. Il décide de quitter la légion noire puis s'engage en tant que mercenaire et enseignant – avec l'idée de sauver son neveu à défaut de sauver sa soeur.

Informations personnelles

« Dans mon monde à moi, y a que des poneys. Ils mangent des arcs-en-ciels, et ils font des cacas papillons! » | Lya
Pseudo du créateur : Personnage initialement créé par Emelyne Edelweiss, désormais proposé à l'adoption par Aelya Ceriosé.
Liens du personnages avec d'autres personnages du forum :
Lliane Falkenäen : Elle est apparue comme un rêve il y a un environ d’un an, alors qu’il parcourait les rues d’Al-Jeit en cherchant à se protéger d’une froide nuit d’hiver. Inconsciente, à bout de forces, Alois l’a ramassée puis amenée à l’auberge la plus proche. De la jeune femme, il parvient à garder un souvenir net – et à la beauté de ses yeux, le mercenaire ajoutera celle des mots, qu’elle manie selon lui à la perfection. Il n’a pas recroisé Lliane depuis ce jour, bien qu’il soit persuadé, en son for intérieur, que ce n’est qu’une question de temps avant que ses pas ne croisent de nouveau ceux de la jeune femme.

Lahna Zil’Elianth : Capitaine de la garde, surnommée le Glacier par Alois du fait de la rigidité presque cadavérique dont elle fait preuve lorsqu’elle s’adresse à lui. Bien qu’il ne lui voue aucune sympathie, le mercenaire a plusieurs fois travaillé pour elle afin de, disons… Éliminer les cibles délicates.

Exigences et Autres : Respecter la complexité du caractère d'Aloïs et surtout, s'amuser avec lui ♥

Kit/avatar : Optionnel.


« Je chante et pleure, et veux faire et défaire,
J’ose et je crains, et je fuis et je suis,
J’heurte et je cède, et j’ombrage et je luis,
J’arrête et cours, je suis pour et contraire. »
[Abraham de Vermeil]


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum