RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Moi Bourin!

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Crom Browx
Espion
Crom Browx
Thül| Espion | Bourin

Généralités


Nom : Browx
Prénom :
Crom
Sexe :
Homme
Âge :
20ans
Lieu de Naissance :
Al’Far, lors d’un retour des caravanes
Peuple :
Thül.
Métier :
Espion officiellement, bourin à temps complet

Crédits :
Indiquer qui a créé l'image de la présentation. (Merci de ne pas modifier le lien au dessus de l'image par contre...)

Description Physique

Sans armure et sans pantalon |Extrait d’un chant de soldat d’Al’Far  

Messieurs, Dames. Bonjour, bienvenue. Nous nous présentons, nous sommes les petits êtres que personne ne voie jamais. Peut-être même, sommes-nous dans votre imagination. Mais nous savons tout, nous sommes partout, tout le temps. Et c’est nous qui allons vous présenter le personnage principale des aventures qui suivrons.

Le voici ;

Crom a les épaules tellement larges et une stature tellement exceptionnellement grande, qu’il aurait du mal à se cacher derrière une armoire. D’ailleurs, il s’en fiche (pour rester poli), il ne sait même pas ce qu’est une armoire. Et quand bien même, il n’en a pas l’utilité ; il se contente de guenilles ramassées au fur et à mesure des batailles.
Pour ce qui est du visage, il est large et carré, encadré par une chevelure qui fut blonde mais qui reste continuellement brune de crase. Elle est tellement sale et emmêlée que les cheveux forment de sortes de dreadlocks. D’ailleurs, sa barde est dans le même état. Un conseil, ne vous approchez pas trop non-plus de sa bouche, la brosse à dents n’étant pas arrivée jusqu’en pays Raïs, son haleine se rapproche de celle d’une charogne. En y réfléchissant, cela doit s’expliquer par son régime composé principalement de viande, de viande et…. De viande.

A ce stade du visage, nous nous devons de vous prévenir. Il est déjà miraculeux que votre regard ait analysé tout cela sans que vous vous fassiez défoncer le crâne ! Alors gare aux yeux, il n’aime pas qu’on les fixes. Voilà, ils sont petits, marrons, enfoncés dans le crâne sous d’épais sourcils. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne brillent pas d’intelligence.  Mais alors pas du tout ! Au contraire, si les nombres positif de  à 0 à 10 donnaient une échelle d’intelligence, les yeux de Crom et sa personne en générale, serait noté  -10. En somme, il a l’image du parfait crétin. Mais un crétin désespérer. Bien que ce dernier sentiment soit TRES bien caché!

Et bien ! Vous êtes toujours en vie ! Que regarde-t-il comme cela pour ne pas remarquer votre regard insistant ? A… Madame, je crois qu’il s’agit de votre décolleté… Bien ! Cachons nous pour finir de le décrire.

Voilà, derrière cet arbre, nous ne craignons rien. Vous remarquez maintenant ? Il a les muscles d’un taureau. Et encore, d’un taureau géant ! Ses mains à elles seules ont la taille d’une pelle. D’ailleurs, elles doivent faire aussi, sinon plus, qu’un bon coup de pelle. Les bras au-quelle sont rattachées ces paluches doivent faire le double de vos cuisses Monsieur. Quant à ses cuisses…. La taille d’avant-bras de géants.

Aïe… Il vient dans notre direction ! Nous n’avons aucune envie de faire connaissance avec ça hache à double tranchant mal affutés ! Fillons !

Caractère

Stratégie, diplomacie, Crom n’a jamais rien compris !  | Extrait du même chant


Manger
Boire
Frapper
Obéir
Bousiller
Manger
Dormir

Voilà comment les choses se structurent dans la vie de Crom. Ou du moins à peu près. Le tout est qu'au fur et à mesure, ce schéma est entré dans le cerveau de Crom. Il ne connaît plus que ça, et lorsqu'une nouvelle variable entre dans son quotidien, Crom est complétement déboussolé et comme il ne sait faire que ça, il devient violent ou se referme comme un huître. Dans une société humaine, on le mettrait en prison, dans un asile ou encore en première ligne sur les champs de bataille. Ce qui, au final, revient à peu-près au même.

Lorsque nous parlons de nouvelles variables, il peut s’agir de choses toutes simples. Comme une tête nouvelle au campement ou encore une nourriture différente de son habitude ou même un changement dans les horaires de repas.

Pourtant, Crom est un Thül, il en a le sens de l’honneur sur-dévellopé, le levé de coude légendaire et la grande susceptibilité.

« Dressé » par les géants, Crom leur voue une sorte de culte muet. Il s’écrase devant leur supériorité mais écrase tous les raïs qui manquent à ce respect. Malgré son aspect barbare, il maîtrise le langage humain. Mais cela fait maintenant près de 12 ans qu'il ne l'a pas réellement utilisé et sa maîtrise est quelques peu défraichie.

A par cela, il faut avouer qu’il n’y a pas grand-chose à dire. Nous aimerions pouvoir développer plus, mais il est tout à fait probable que le cerveau de Crom soit l’équivalent d’un petit pois.
A moins qu’il n’ait les mêmes capacités que nous tous. Mais que, endoctriné dès le plus jeune âge, il n’ait jamais eu l’occasion de développer la partie du cerveau destinée à la réflexion et la conscience de sa personne.

Le contact avec les raïs ne l’a pas trop amélioré non-plus… Il sait grogner le langage Raïs, certes, mais ce ne sont pas eux qui pouvaient lui apprendre quoi que ce soit d’intéressant….

Captivité

On en parle en mangeant du poulet, dans les campements qui sentent les pieds ! | Toujours la même chanson

Lorsque les parents de Crom sont morts, nous étions là. Ils étaient partis seuls pour rejoindre le front de bataille des frontaliers. Ce qui les avaient mis sur la route ? Un stupide pari, qu’ils avaient perdu avec brio ! Ce soir-là nous étions aussi là ! D’ailleurs, c’est par cela qu’il faudrait commencer.

« Je jure, moi Kravïn Browx, que si ton fils atteint la cible à cette distance, je partirais immédiatement rejoindre les frontaliers à la guerre avec toute ma famille. »


C’était d’une voie grave, et cependant bien embuée par l’alcool que Kravïn, père de Crom, avait signé leur perte. Car, malheureusement, le jeune tireur avait atteint la cible, il s’en était fallu de peu. Crom lui, avait atteint la cible en plein centre. Mais qu’importait, le pari ne portait pas sur son tire. Le gagnant aurait pu être magnanime, reconnaître que leur pari avait été inspiré par une soirée de beuverie ridicule. Mais de deux choses l’une ; Les Thüls n’ont qu’une parole. Et la beuverie n’est jamais ridicule !

Aussi, sur l’instant, la famille Browx avait-elle préparée son paquetage. Ils étaient partis tous les trois, Kravïn, sa femme Ithrit et leur fils, vers le nord pour combattre aux côtés des frontaliers.

Ils étaient partis seules, le serment de Kravïn n’impliquant qu’eux.  L’ensemble du voyage s’était bien passé jusqu’à ce qu’ils arrivent dans une sorte de plaine déserte et recouverte de neige. L’endroit était idéale pour le traîneau et les chiens qui les emmenaient. De plus, ce passage leur permettait de gagner trois jours de voyages. Cela était certes plus risqué, car proche du front, mais les Thüls n’écoutèrent que leur courage et l’argument  des réserves qui s’épuisaient. Malheureusement, les raïs eux aussi avaient jetés leur dévolu sur la plaine, ils avaient décidées d’y attendre l’armée des frontaliers. Ils étaient encore loin du petit convoi.

Lorsqu’Ithrit avait criée à son mari de regarder la tempête de neige qui approchait, nous avions gloussés. Ils ne pouvaient savoir qu’il s’agissait en réalité d’un escadron Raïs. Ils ne s’en rendirent compte que lorsqu’ils réalisèrent que les tempêtes ne faisaient pas un bruit de cavalcade. Ils auraient pu fuir, mais ce simple concept n’existe pas dans un cerveau thül . Aussi, Kravïn et Ithrit avaient-ils saisis leurs armes et s’étaient-ils campés fièrement de chaque côté du traîneau. Ils étaient prêts à défendre leur fils ; 13 ans c’était trop jeune pour mourir. Et la bataille s’était engagée.

A ce moment, nous avions préférés fermer les yeux. Du sang, des tripes, très peu pour nous, merci !

Quand nous avons à nouveau osés regarder, la plaine immaculée de neige était tachée de sang carmin. Partout, des cadavres, disposés en cercles concentriques autour du traîneau sur lequel gisaient deux corps imposant et un autre plus petit. L’un des deux, semblait-il, respirait encore. Nous étions en train de nous en approcher, lorsqu’ils sont arrivés.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les géants ne font pas tant de bruit lorsqu’ils marchent. Ils maîtrisent parfaitement leur masse et son capable d’avancer relativement discrètement. Aussi, tout à notre contemplation macabre, nous ne les avions pas vraiment entendus venir. C’est tout d’abord leurs ombres qui nous avaient surprises. Ils avançaient dos au couchant.

Le premier géant avait jeté un œil à un grand corps encore respirant. D’un geste sec, et sans aucun état d’âme, il lui avait brisé la nuque, comme on tue un lièvre. Et puis, il avait saisi le troisième corps, le plus fin. Il respirait encore mais une grande tache vermeille s’étalait sur son torse. Le géant s’apprêtait  à le traiter de la même façon que l’autre survivant lorsque son compagnon le retint.
S’engagea alors une conversation animée que nous ne vous rapporterons que dans les grandes lignes et de façon rudimentairement traduite, la langue des géants étant particulièrement complexe:

« -Lui peu survivre. Pas tuer, élever.
-Pourquoi faire ?
-Endoctrinement facile, lui encore enfant. Et ensuite, lui devenir espion pour nous dans monde des humains. »

En quelques phrases et avec un peu de persuasion, le plus grand des deux géants avait obtenu que l’on gardât Crom en vie. Il avait 13 ans et sa vie venait de basculer. Les géants l’emportèrent et nous les suivîmes.

Lorsque les deux montagnes de muscles -relativement petites, en fait, par rapport à leur peuple- rentrèrent au campement, les sentiments étaient partagés. Il y avait ceux qui trépignaient d’impatience, pensant que ce paquet sanguinolent, néanmoins porté avec délicatesse, était le petit déjeuner. D’autres qui s’interrogeait tout simplement et d’autres encore, méfiants. Ce dernier sentiment n’était d’ailleurs pas très exprimé. Que pourrait bien leur faire un si petit être ?

Petit, Crom ne l’était pas, nous le savions ! Quoi qu’on en dise, il faisait une tête de plus que la plus part des thüls de son âges et était déjà doué au maniement des armes. Il était sorti troisième du tournois que chaque année son clan organisait dans le but de comparer les garçons les plus valeureux du clan. Crom était la fierté de ses parents, un thül fort, un thül drôle, un thül d’honneur, un thül susceptible, bref, un thül parfait. Aussi, n’avait-il nullement protesté quand toute la famille s’était préparée au départ. Et maintenant que sa tête dodelinait mollement contre la torse du géant, des images éparses de sa vie, pourtant courte, affluaient.

Il se souvenait de sa première chasse. Un simple coureur, tué d’une flèche maladroite dans le flan. Une véritable fête avait été organisée pour l’occasion ! Il avait été heureux.
 
(Il se souvenait de Tintallë, il aimait bien l’embêter, lui fourrer du foin sous sa chemise ou même des crapauds dans ses chaussures. Cela impliquait de courir vite après, mais il aimait ça.)

Il se souvenait de sa mère, elle l’avait veillée pendant trois jours et trois nuits alors qu’il s’était fait mordre par un serpent, petits et qu’il oscillait entre un sommeil fiévreux et un état d’hallucinations.

Que lui était-il arrivé ? Cette question s’imposa soudain à l’esprit du blessé et commença à tambouriner  contre son inconscience. Le combattant en Crom se rebellait et fullminait!

Tu/es/un/thül/debout/Crom/debout/va/voir/maman/bléssée/Crom/debout/va/voir/va/l’aider/va/Crom/va/cour/cour/papa/cour/aide/Crom/Crom.

Nous savions ce qui se déroulait dans l’esprit de Crom lorsqu’il se réveilla dans les bras des géants. Son premier mot fut pour sa mère, mais ce n’était qu’un murmure et la force qu’il lui fallut pour le prononcer le replongea dans l’inconscience. Mais ce bref moment de lucidité avait été en sa faveur. En effet, il s’était réveillé devant celui qui semblait décider dans le campement. C’était un vieux géant au genoux aussi cagneux que son caractère et même s’il ne pouvait pas nous voir, nous en avions peur et nous en tenions aussi loin que possible, sans toutefois perdre quoique ce soit de la conversation.

Vieux (c’est comme ça que nous l’appellerons) était justement en train de dire que l'humain était de toutes façons trop faible pour survivre, lorsqu'il s’était réveillé.  
Après encore quelques palabres, les deux géants obtinrent l’autorisation de l’emmener à l’infirmerie. Là, il fut soigné. Puis, une fois soigné, on lui attribua une petite bicoque.

C’est là qu’il resterait enfermé lorsqu’il ne s’entraînerait pas au maniement des armes ou qu’il ne mangerait pas. Bien sûre, en tant que combattant, il n’oublia pas son statut de prisonnier, du moins pas avant sa première tentative de fuite.

Il avait presque réussie à partir. Nous avions vus la sentinelle géant signaler la fugue à Vieux, nous l’avions entendus ordonner d’attendre la dernier moment, arguant que  les tentatives presque réussies étaient toujours plus destructrices que les tentatives à peine ébauchées.

C’est ainsi que, alors que le jeune thül avait marché pendant deux jours, les géants le cueillirent à la frontière Alavirienne. Le coup moral fut dur. Ceux, physiques, donnés par Vieux en personne, encore plus. Ils ne l’abimèrent pas trop mais ils détruisirent toute volonté propre dans l’esprit de Crom.

Après quelques autres séances de taloches, il était devenu une véritable machine à obéir. A l’image d’un chien de chasse que l’on soigne parce que l’on a besoins de lui mais que l’on laisse enfermer dans un chenil. Sans que jamais il ne puisse goûter à la chaleur d’un foyer, à la compassion d’un maître ou même à l’amitié. Comme un chien, il avait appris à connaître leur langue, n’arrivant cependant pas à la maîtriser. Il entendait un ordre, l’exécutait, inutile de commenter.

Il vivait reclus dans sa bicoque le reste du temps. Toutefois, les soirs de grande victoire, il avait la permission d’aller boire et chanter avec les raïs et ne s’en privait pas. Au début, il avait refusé, craignant les raïs et faisant passer cette peur pour du dégoût. Et puis, alors qu’un jour un lieutenant raïs avait eu le malheur de le proposer comme soupé, il avait compris qu’il était précieux pour les géants (le lieutenant avait été rétrogradé au point de finir lui-même à la soupe). Depuis, fort de cette assurance, il ne s’était plus gêné. Au fur et à mesure il avait même réussit à entrer contact avec les raïs, de son poing contre le groin de l’un des hommes cochons qui avait tenté de lui arracher sa part de festin. Les raïs, à partir de ce jour le respectèrent, nous semblait-il.

La vie au camp passait, monocorde. Crom grandissait, s’étoffant de muscles imposants en partis hérités de son sang thül mais surtout dû à son entraînement impitoyable. Au début, nous n’avions pas compris l’intérêt de cet entraînement acharné. Et puis, nous avions réalisés qu’un espion mort n’était pas très utile et qu’il pouvait être bon de savoir se défendre ne terrain « ennemi ». Le terrain d’entraînement des géants ? La plus part du temps, une vieille carrière de gravier mais de temps en temps, la ligne de front.

Ainsi, il tua un chevalier à 20 ans puis, peu de temps plus tard, c'est un cheval qu'il décapita d’un seul coup de hache . Au fur et à mesure des batailles, Crom en était venus à aimer tuer. Il fallait dire pour sa défense que c’était le seul moment où il pouvait évacuer sa rage, où c’était lui qui dominait le faible. Il avait récupérer sur le champ de bataille un belle hache à double tranchant que les géants avaient agrandis de manche et de lame. L’arme en était redoutable. Et lorsque Crom s’en servit pour couper la tête de la monture de Freüdin, un valeureux adversaire qui avait causé de nombreuses pertes dans les rangs raïs, les géants estimèrent qu’il était prêt à partir et à rentrer dans le monde des Hommes.

A cette étape de l’histoire, nous vous devons une petite parenthèse :

Journal de Swen, soldat du front

CROM ! A coupé la tête à Ewilan ! | Une certaine chanson

Aujourd’hui, sur le champ de bataille je me suis retrouvé face-à-face avec un jeune homme. Etant donné sa carrure, il devait s’agir d’un jeune Thül. A bien y réfléchir, cela ne devrait pas m’étonner plus que cela. J’ai toujours su que les Thüls n’étaient pas nets. Mais de là à les voir combattre aux côtés des raïs… Cela dit, ils ont peut-être choisis le camp des vainqueurs. Moi-même je commence à douter.
~
J’ai revu le Thül du camp raïs aujourd’hui. Nous avons essuyés une cuisante défaite. Et lorsque nous avons pris la fuite, j’ai entendu les hommes cochons scander le nom de cette montagne de muscle sans pitié. « CROM CROM CROM CROM CROM » scandaient-ils dans un tonnerre à donner la chair de poule à n’importe quel guerrier aguerrit. Je le jure, Edwin Til’Illan lui-même aurait eu peur.  Ce soir, le nom de Crom coure dans le camp comme une rumeur malsaine. Certain disent qu’ils l’ont vus tuer trois guerriers d’un unique coup. D’autres disent qu’il aurait décapité un cheval de sa hache à double tranchant.
~
Ça y est, j’en suis persuadé, Crom est un monstre. Je l’ai vue tuer de mes yeux. Il ne fait pas que combattre, comme un soldat. Il se conduit réellement comme un raïs, se délectant de la mort de ses ennemis.
~
Pour nous donner du courage, nous avons entrepris de composer un chant pour nous moquer de Crom. Les paroles, les voici. Nous reste encore à trouver l’air…
        CROM
C'est le dieu barbare de la baston
CROM
Des vandales, des raïs, des gnons
CROM
Assis en haut de sa montagne
Quand les guerriers meurent, il ricane

CROM
Devenu dieu de ses propres mains
CROM
Avec des techniques de bourrin
CROM
Il a défié le Dragon
Sans armure et sans pantalon

STRATÉGIE, DIPLOMATIE
Crom n'a jamais rien compris
C'est la baston et voilà

CROM
On en parle en mangeant du coureur
CROM
Dans les campements qui sentent la sueur
CROM
On le prie, il écoute à moitié
Car il prépare un grand bûché

S'ÉQUIPER D'UNE GROSSE ÉPÉE,
Massacrer à tours de bras
ÉCRASER SES ENNEMIS
Les voir mourir devant soi
Crom, c'est ce qu'il veut, et voilà

CROM
A les bras comme des cuisses de brûleur
CROM
N’est pas une grande lueur
CROM
A traversé le lac Chen en nageant
Avec sa hache entre les dents

CROM
A coupé la tête à Ewilan
CROM
A fait pleurer Til’Illan
CROM
A toujours épaté Ellana
Il cuit bien mieux la paëlla !

CROM A le torse huilé
CROM Ne s'est jamais peigné
CROM D'un seul regard il peut tuer

OH OH OH

CROM A des truies à ses pieds
CROM La main sur son épée
CROM Boit sa bière dans un crâne éclaté

OH OUI C’EST CROM !!!

Mission

Devenu Dieu de ses propres mains | Lalalalalalalalala


Voilà, vous avez la couleur ! Poursuivons à présent. A partir du jour, et même de l’instant, où les géants décidèrent que leur protégé était prêt.

« -Crom. Ici.
Pas la peine de l’appeler deux fois, Crom accouru.
-Toi partir. Vivre avec Humains et revenir dire comment ça être. Dire nous points faibles à eux.  Mais toi pas dire que nous chefs.»

Crom avait acquiescé et poussé un grognement d’assentiment. Il avait pris ça hache à double tranchant et était partis, sans rien dire, sans se retourner.

Nous décidions alors de le suivre.  Pour poursuivre cette étrange expérience.

Informations personnelles

Du rhum ! Toujours du rhum ! | Naëth
Pseudo : Naëth
Age réel : 16 ans !
Pays d'origine : France, toujours ^^
Parlez-nous de vous : Eu ? Jeune étudiante qui devrait être un minimum stressé par ses examens… Mais rien ne pourra m’empêcher de RP !
Familier avec l'univers de Pierre Bottero? : :thatlook :
Comment avez-vous connu le forum ? Une sympathique pirate m’en a parlé :202:
Un commentaire sur le forum ? : C’est trop géniaaaaaaaaal ! :houray : :houray : :houray :

Demande particulière : Soyez gentils avec mon Crom, c’est une âme tendre :P
Crédit : Merci à Donjon de Naheulbeuk pour l’idée originale, soyez indulgents envers ma modification ! Dsl
Remarque: La partie entre parenthèse mentionnant Tintallë n'est pas encore définitive. J'attends son approbation!
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Bienvenue en Gwendalavir

Re-bienvenue sur le forum, Crom Browx ?!

J'ai l'impression d'avoir compris que tu étais un double compte, mais je ne suis pas sûre. Dans tous les cas, je te jette dans une piscine de cookie. Si tu sais pas nager, pas de panique, on flotte dedans. ^^

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers de Gwendalavir.
Tu peux également aller jeter un œil au Guide du Nouveau Joueur pour t'aider à bien débuter sur le forum et construire ta fiche.
Finalement, tu peux aller faire une demande de Parrainage si tu en ressent le besoin.

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions!
Bon courage pour la rédaction de ta fiche !


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com
avatar
Alec Ezilea
Lieutenant Frontalier
Re bienvenue, Naëth!
*lance des cookies sur Crom*

J'ai hate de pouvoir en lire d'avantage sur lui!
Si tu as besoin d'un coup de main avec ton avatar/image de présentation, envoie moi un MP ;)

In love




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçut de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur http://dadou34.wix.com/danicka-raymond
avatar
Emelyne Edelweiss
Disparue
Nous aimerions pouvoir développer plus, mais il est tout à fait probable que le cerveau de Crom soit l’équivalent d’un petit pois.
... Heu. Tu insultes pas les p'tits pois comme ça. Oké. :44:

Bienvenue à ton nouveau perso ! Plein de cookies sur taggle. <3
... Dis, si je lui tends un cookie, il va me manger la main ? Non, parce que je tiens à mon bras, vois-tu. Je n'ai rien contre nourrir ton grand dada, mais si son intelligence est aussi limitée que celle d'un caillou, j'ai peur qu'il confonde mon bras avec de la nourriture.

AH NON MAIS J'AI TROUVE. En fait, ton personnage est un zombie. Ou alors il a subit une trépanation avancée. Tout de suite, c'est plus clair. :392:

Dans tous les cas, j'ai hâte de voir sa fiche terminée et de voir comment tu vas pouvoir rendre intéressant un bourrin aux capacités cognitives limitées, parce que, si l'idée de base est originale, je me demande quand même comment tu vas pouvoir le jouer :34: Et faire passer le fait qu'il est un espion aussi. Parce qu'espionner les gens demande quand même une subtilité qu'il ne semble, ma foi, pas posséder...

Voilà, bisous à toi et bon courage pour finir ! <3

Ps : Pense à relire tes fautes. :09:


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crom Browx
Espion
Merci Emy!! hellooo!

Pour ton bras, je ne peux rien garantir. Mais comme les géants lui ont toujours interdits de manger après le combat, ça devrait aller. Et puis, en tant que frontalière chevronnée, tu devrais pouvoir te défendre Face

Pour ce qui est de "l'originalité" du personnage, il est totalement inspiré de cette chanson: Crom, Dieux barbare de la Baston
Elle me fait beaucoup rire, et je la connais presque par cœur... Bref, gros délire débile. Tellement débile que ma meilleure amie m'a défiée de le jouer en RP.....

Et justement, rendre le personnage intéressant va être un véritable challenge... Je crois que je vais sûrement passer la moitié du temps à me foutre de lui jusqu'à le laisser mourir d'une mort bien débile et crade... (Suis-je sadique? :3 )

Pour les fautes, je modifie dès que j'ai un moment... J'ai tapé ça entre 21h et 23h. C'est à ce moment que j'ai réalisée qu'il était tard et que j'avais un examen le lendemain.... Du coup, j'ai pas vraiment pris le temps de relire Fly
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec Ezilea
Lieutenant Frontalier
Un petit mot...

Je vais me permettre un commentaire avant de te laisser poursuivre ta fiche.  :3

D'abord, j'ai discuté avec Syane et nous sommes toutes deux un peu perplexe face a ton nouveau personnage. Un thül élevé par des rais et des géants, c'est peu probable. Néanmoins, ce n'est pas impossible!  :09: Si tu souhaite poursuivre sur cette voie, ton histoire et ton personnage devront être très bien développé. Bref, pour accepter ton idée, nous te demandons une fiche béton! ;)

Ensuite, ce que tu viens de dire a propos de la "blague" me fait me questionner sur ta motivation a jouer ce personnage. Un personnage comique est entièrement possible, néanmoins, je t'invite donc a réfléchir a tes motivations a le jouer, compte tenu de ce qu'on demande plus haut^^.

Dernier point, nous n'avons pas de limites niveau doubles comptes autre le fait d'être actif sur tout ses comptes. Du coup, avec Naëth, aucun problème. houray Par contre, tu n'as pas RP avec Thalio depuis octobre et tu n'as pas relancer Ryannon depuis octobre également. Du coup... tu comprendra que l'idée de te créer un quatrième compte est un peu étrange pour nous ^^' Nous allons donc te demander de réfléchir a ton activité. Premièrement, tu peux te remet active en RP avec tout tes comptes, auquel cas, il n'y a plus aucun problème. Deuxièmement, si tu ne peux ou ne veux plus être active sur tout tes comptes, peut être te faudra-il réfléchir à l'idée d'abandonner l'un de tes comptes si tu souhaite en avoir un 4e.

N'hésite pas à me contacter personnellement par MP pour toutes demandes ou questions ou si tu as besoin de précisions :)




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçut de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur http://dadou34.wix.com/danicka-raymond
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
À modifier

D'abord, bravo pour la rédaction de ta fiche! houray
Ensuite, désolé du délais, j'ai été malade et je n'ai pas pu finir de la lire avant aujourd'hui.

Bref, passons à la correction.  :8888:

Alors déjà, pour la description physique, je comprend que la description de tout l’attirail musculaire de Crom soit fait en considération du style d'écriture exagéré. Néanmoins, je dois te souligner que dans la réalité, qu'il ait été élevé par les géants ou non, ça ne change rien au fait qu'il reste un Thül. Bref, un humain. Un humain grand et large d'épaule, qui a bien développer sa musculature, mais pas une sorte de mutant à la force surnaturelle. Si tu me dis que c'est clair, alors la description me va^^

Ensuite, niveau caractère, j'ai quelques problématiques à soulever.
D'abord, le langage. Il est illogique qu'il ait pu apprendre la langue humaine sur un champ de bataille. Ce n'est pas un Frontalier qui va s’asseoir avec lui pour lui donner un cours de langue, et ce n'est pas en entendant les gens parler qu'on apprend. Surtout pas avec l'intelligence aussi réduite que tu lui a donner. Les Raïs et Géants ont leur propre langage, donc si Crom a été élevé par l'un ou l'autre des peuples, il pourra parler leur langue, mais pas celle des humains. Ce qui, en soi, est très problématique pour le RP, surtout qu'avec son caractère, il n'est pas du genre à tenter patiemment de se faire comprendre et de comprendre l'autre.
Deuxièmement, comment est-ce que tu compte le jouer si toute interaction avec un autre personnage sera soit un combat (car tu le décrit comme une brute qui s'énerve dès que quelque chose de différent se présente devant lui, et tout en Gwendalavir sera différent pour lui), soit impossible à cause de la barrière de la langue?

Au niveau de l'histoire, plusieurs détails clochent également.
D'abord, un détail majeur. Les récents conflits avec les Raïs nouvellement mener par les Géants ont débuter il y a seulement 7 ans. Ce fait est clairement indiqué dans le contexte. Il est donc impossible avant cette date que des Géants se retrouvent en Gwendalavir. Plus encore, à moins de se trouver dans les Marches du Nord, avant cette date également, peu de chance de croiser les Raïs, car les Frontalier les maintenaient à la frontière. Bref, la capture de l'enfant, comme tu l'as décrite, est impossible.
Ensuite, les Géants sont des être d'une extrême violence, certes, mais ne sont pas stupides. Ce sont de fin stratèges qui dominent actuellement le peuple Raïs, qui lui en revanche, ne brille pas par son intelligence. Tu semble les décrire comme un peu trop simple d'esprit.
Troisièmement, vaincre des soldats à 10 ans, ça ne passe pas, c'est beaucoup trop jeune. Il a beau grandir dans un monde violent et martial, c'est également le cas pour les Frontaliers et les Thüls à leur manière, ce qui n'en fait pas des super héros dès l'enfance. Il peut commencer l'entrainement tôt sans problème néanmoins, mais pour ce qui est du champ de bataille, attend au moins l'adolescence (13-14).
Troisièmement, être battit à répétition par des géants dès l'enfance... c'est illogique qu'il soit toujours vivant. Brutaliser un peu, ok, battit comme tu le décrit, c'est un peu trop. Le poing d'un géant est approximativement gros comme deux têtes humaines. Un simple coup de poing bien placé peut défoncer des côtes ou tuer un humain.
Finalement, Crom est connu des champs de bataille. Un Thül passe très peu inaperçue dans l'armée Raïs, comme tu l'a d'ailleurs fait remarquer avec le passage de la chanson. Comment a-t-il pu passer la ligne des combats pour entrer en Gwendalavir sans être arrêter? Comment va-t-il faire pour espionner les humains s'il est reconnu par les forces armées alaviriennes qui peuplent actuellement le Nord? Il ne connait rien du terrain, il ne pourra pas stratégiquement les éviter jusqu'à arriver dans le sud, où il n'est pas connu. Plus encore, s'il arrive à passer inaperçue jusqu'à croiser un village, comment va-t-il faire pour ne pas être arrêter par les autorités? Il parle Raïs mais pas la langue des humains, et je doute fort qu'il va la jouer diplomatie. Comme tu as décrit qu'il a grandit avec les Raïs et Géants, et que la brutalité et la violence sont les seules choses qu'il connait, comment pourrait-il avoir d'autres types de réaction face à des Alaviriens? J'avoue ne pas bien saisir comment tu compte le jouer.

Bref, plusieurs détails de ta fiche ne sont pas en accord avec le contexte du forum ou l'univers de Gwendalavir. Il faudra d'abord modifier cela si tu souhaite que cette fiche soit valide. Ensuite, comme mentionner dans les commentaires détaillés, il manque des éléments de développement dans ton histoire, ou du moins de cohérence, pour que sa mission d'espionnage soit minimalement réaliste.

Je suis désolé d'avoir à te demander toutes ces modifications, mais si tu le souhaite, j'ai plusieurs idées pour que ton concept comme plus au contexte du forum. Si tu as besoin d'aide, tu sais où me trouver :09:

N'hésite pas à demander des précisions ou a poser tes questions.
Bon courage pour les modifications et fait nous signe lorsque les modifications auront été apportés.   :09:





Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Naëth Telmare
Aline
Merci!

Toutes ces remarques sont tout à fait juste et je me mets à la correction dès que j'ai un moment.
Cependant, je tenais à d'abord t'éclairer pour ce qui est du jeu en RP. En fait, l'idée était que Crom se fasse capturer par les forces Frontalière (pendant un premier RP sans doutes) d'où il réussirait à s'échapper. Pour la suite, je voulais qu'il rencontre un/une maître marchombre. Bien sûre, le marchombre le vaincrait par la ruse et la surprise. Ensuite, il tenterait de comprendre la mentalité de cette brute épaisse (lien amicale?). Et comme tu le fais si bien remarqué, tout cela va être gêné par la différence de langage. Je vais donc modifier le scénario "d'adoption". Ainsi, il saura déjà parler l'Alavirien et cela concordera mieux avec la date d'invasion.

Pour la description physique, je suis tout à fait d'accord pour dire que les proportions restent humaine, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'exagérer Face

Pour le langage des Géants, j'ai tenté d'expliquer que les géants n'étaient pas stupides mais que leur langue étant ancienne et complexe, ainsi la traduction qui est faite est incomplète. Mais je vais l'écrire plus explicitement.

Pour la partie "espionnage" du personnage, je tiens à préciser qu'il s'agit plus d'intégration. Il se trouve que bien que Crom dusse rapporter des informations, il ne doit pas forcément être discret! Du moment qu'il ne dit pas qu'il est en mission et pour qui.

Voilà, j'espère que c'est plus claire (sinon, dites le moi!)...
Je me mets à la modifi' dès que je peux!
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyllian Steredönn
Dresseur de chiens de traineau
Génial, j'attend tes modifications pour le contexte général^^
Ton histoire a beaucoup de potentiel et le personnage va être très intéressant, mais comme le tout est très particulier, ça doit aussi être pas mal travaillé. Désolé quand même de te faire bosser sur tout ses points

Je comprend mieux ce que tu souhaite faire avec le personnage maintenant, merci pour les explications! J'ai d'ailleurs hâte de voir ça en action. Pour le physique, c'est effectivement ce que j'avais cru comprendre héhé Face
C'est également parfait avec l'explication pour les Géants et leur langage.

En ce qui concerne l'espionnage, ça reste un peu trop en surface comme explication, mais outre cela, aucun problème avec le contexte du forum, ça devrait donc être bon pour moi. J'attend de lire la version corrigé avant de rendre un verdict final houray

Bon courage pour la suite et n'hésite surtout pas si tu souhaite discuter d'avantage d'un point ou si je peux t'être utile à quoi que ce soit :4233:




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçût de mes personnages:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tintallë Onund
Guerrière
Crom Browx a écrit:Pour ce qui est de "l'originalité" du personnage, il est totalement inspiré de cette chanson: Crom, Dieux barbare de la Baston
Elle me fait beaucoup rire, et je la connais presque par cœur... Bref, gros délire débile. Tellement débile que ma meilleure amie m'a défiée de le jouer en RP.....

J'ai tout de suite fait le lien, en effet x) Tellement épic cette musique <3 Et tout le Donjon de Naheulbeuk aussi, et les chansons de Naheulbeuk en général aussi /SHBAF/!

Bref, re-bienvenue, j'approuve ce persos et le défi qui lui a donné naissance Face



Autres personnages : Nirina Sil'Kallian  ~ Isil Amaën



Merci Aki pour le kit! In love
Voir le profil de l'utilisateur http://eclipse.eklablog.com/
Contenu sponsorisé
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum