RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Alerte : Intrus détecté !

avatar
Séléna Til'Lana
Légionnaire Noire
Situation:
Jorth se retrouve dans le rêve de Séléna.


La journée avait été longue. Séléna n’avait jamais vu autant de bras cassés réuni en un seul et même endroit, d’après elle. Certes, la liste des catastrophes n’avait cessé de s’allonger, mais elle avait refusé de terminer l’entraînement plus tôt. Un élève avait réussi à faire tomber le râtelier des armes, un mannequin était tombé sur un autre et un dernier s’était assommé avec son épée. Elle chassa ça de son esprit avant de plonger dans un sommeil bien mérité.

Elle se réveilla dans ce qu’elle savait être un rêve. Pour la simple et bonne raison que ceci ne ressemblait à aucun paysage de Gwendalavir. De toute façon, elle était dans son lit et pas dans cet espèce de… c’était définitivement un paysage difficile à décrire. Elle marqua une pause, regardant autour d’elle. Elle avait les pieds dans une masse cotonneuse qui s’étendait à l’infinie. On aurait dit qu’elle marchait dans une mer de nuages. Un goutte lui tomba sur le front. Elle leva la tête. Il y avait là un gigantesque miroir bleu. Constatant qu’elle commençait à s’enfoncer dans la masse blanche — elle ne voyait déjà plus ses genoux — elle fit quelques pas en avant, rebondissant légèrement à chaque foulée. Elle nota la totale absence des douleurs devenues habituelles. L’avantage d’être dans un rêve, sans doute.

Elle avança un peu, avant de reprendre une goutte, dans les yeux cette fois. Est-ce que c’était le miroir qui lui gouttait dessus ? Peu importe les détails. En revanche, le miroir sembla se terminer. Encore quelques bonds, pendant lesquels elle parcourut une distance bien trop élevée pour de simples bonds et elle se retrouva à l’endroit où la séparation se faisait. Elle comprit que ce n’était pas un miroir lorsqu’elle vit les collines, où plutôt les bosses qui descendaient vers elle. Le monde était juste à l’envers et elle marchait sur les nuages. Elle haussa les épaules, rien ne pouvait la surprendre, elle était dans un rêve après tout.

Elle continua à avancer, se rapprochant parfois dangereusement des collines à chaque bond, avant de constater que quelqu’un se tenait assis au sommet de l’une des collines. De là où elle était, il ne semblait pas faire grand chose de particulier. Elle avait en revanche l’impression de l’avoir déjà vu quelque part, voir même de la connaître.

- Hé toi ! Qu’est-ce que tu fiches là ?

C’était son rêve, elle n’appréciait pas qu’un étranger vienne y mettre les pieds. Il dût l’entendre car il tourna la tête, cherchant visiblement autour de lui d’où la voix venait. Agacée de ne pas être vu, Séléna sur-enchérit.

- Hé, nom d’un siffleur endormi, lève la tête !

Elle trépignait sur place. Non, mais si on ne lui fichait même pas la paix dans ses rêves, où allait le monde. D’ailleurs, visiblement, ça l’empêchait de s’enfoncer à nouveau dans les nuages comme tout à l’heure. La logique de ce monde lui échappait, mais était totalement évidente en même temps. Comme si elle marchait sur l’envers des nuages tout les jours.


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com/
avatar
Jorth Rethelson
Artisan
Jorth était fatigué de sa journée, il avait servi de navette pour ranger les archives d'un coffre à un autre. Il avait un peu de force mais après avoir porté ça toute la journée, il n'en pouvait plus et s'endormit immédiatement.

Il se réveilla sur une colline, au milieu de... Il n'arrivait pas vraiment à savoir, ce n'était pas naturel. En effet, ça devait être un rêve se dit le cartographe. Déjà il connaissait pas l'endroit, pour un cartographe c'est un comble, et son corbeau Elric n'était pas là. C'était surprenant, même dans un rêve... Enfin c'était plus reposant sans son oiseau peureux. Il tourna la tête et vit que la colline où il était entouré par d'autres collines et par des nuages. Jorth regarda le paysage. Il était conscient que c'était un rêve, pour une fois qu'il pouvait rêver de quelque chose de reposant il n'allait pas s'en priver. Il regarda le paysage à moitié somnolant, ce qui finalement était assez paradoxal.

- Hé toi ! Qu’est-ce que tu fiches là ?

Cette phrase réveilla Jorth de sa somnolence. Ce qui tout aussi paradoxal. Jorth regarda tout autour de lui mais il ne vit rien.

- Hé, nom d’un siffleur endormi, lève la tête !

Il leva la tête et vit une femme. Son visage lui était familier, ce qui était logique dans un rêve. Après l'avoir regardé plus attentivement, se qui agaça la femme, il la reconnu.

- Vous êtes Séléna Til'Lana ? Que faites-vous dans mon rêve ? Je me demande pourquoi je rêve de vous... Sans vous vexer. Ça me surprend que je rêve de vous alors que je peux visiblement contrôler mon rêve... Dit-il légèrement gêné.

Il avait rencontrer Séléna à Al-Jeit. Ils ne s'étaient pas vu énormément, il n'y avait pas de raison qu'il rêve plus d'elle que de quelqu'un d'autre qu'il voyait plus souvent. Il était étonnement plus à l'aise en rêve, il était déjà sûr que c'était un rêve, alors ça ne pouvait être que le fruit de son imagination. Non ?


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Séléna Til'Lana
Légionnaire Noire
Le nez en l’air, ce qui était particulièrement inconfortable, elle se commençait à se demander si elle était tombée sur un parfait idiote. Avant que celui ne finisse par lever la tête et la voir. Maintenant qu’elle voyait autre chose que le haut de son crâne, elle détailla ses traits avec une implacabilité et une froideur à toute épreuve… pour constater qu’elle n’avait aucune idée de qui était ce type. Le fait qu’elle avait une terrible mémoire pour les visages et un intérêt relativement limité pour les gens qu’elle croisait sans les connaître ne devait pas aider. Étrangement, il connaissait son prénom. La situation, additionnée au fait qu’elle était en train de se tordre le coup, commençait à lui taper sur les nerfs.

- On se connaît ? cracha-t-elle encore moins aimable que quelques minutes plus tôt. Parce que jusqu’à preuve du contraire, tu es dans mon rêve !

L’idée qu’on ne pouvait pas savoir qui était dans le rêve de qui ne la traversa même pas, tant elle était persuadée d’être dans son bon droit. Comme c’était particulièrement désagréable de devoir se lever la tête de cette façon, elle tenta de quitter les nuages pour rejoindre l’herbe verte de la colline. Mais l’attraction ne semblait pas vouloir se remettre normalement. Ou du moins, ce qui était considéré comme normal dans la réalité. C’était peine perdue. Il n’y avait rien qui aurait pu permettre de grimper. Elle ne parvenait pas non plus à décoller ses pieds du sol et, tout bien réfléchi, elle n’avait pas spécialement de se ridiculiser en sautant.

- Est-ce que tu as l’intention de te mettre à l’endroit, continua-t-elle, ou tu vas juste nous laisser nous tordre le cou jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

Oh, elle avait tendance à légèrement exagéré lorsqu’elle était de mauvaise humeur. Soit une grande majorité du temps, en fait. Lorsqu’on lui faisait la réflexion, elle répondait toujours que tant qu’on avait pas son âge, on pouvait pas savoir. Oui, parce qu’en plus, elle avait réponse à tout et tout le temps !


Voir le profil de l'utilisateur http://www.ewilanrpg.com/
Contenu sponsorisé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum