RSS
RSS
AccueilEncyclopédiePrédéfinisGuide du JoueurQuestionsMusique

Forum de RP dans le monde d'Ewilan, de Pierre Bottero. De nombreuses années ont passé depuis les aventures d’Ewilan et de ses compagnons et l’Empire a plus que jamais besoin de votre assistance.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Et elle surgit de nul part. - Eileen Miyrshaï

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

avatar
Eïleen Miyrshaï
Sculptrice sur bois
Eileen Miyrshaï
Etranger (?) | Sculptrice sur bois

Généralités

Nom : Miyrshaï
Prénom : Eileen
Sexe : Femme
Âge : Dix-neuf ans
Lieu de Naissance : -
Peuple : Alavirien (Etrangère ?)
Métier : Sculptrice sur bois

Crédits : Si vous souhaitez indiquer qui a crée l'image de la présentation. (Merci de ne pas modifier le lien au dessus de l'image par contre...)

Description Physique

Ce qui nuit gravement à la santé des bien-pensants est surtout la liberté des autres. | D. Carrisi
La seule image que j'ai de moi est celle que j'ai pu voir sur la surface parsemée d'imperfections de l'eau des ruisseaux. Je ne crois pas être très grande. En tout cas, mes loups le sont bien plus que moi. Ma peau se rapproche de la couleur de la terre sèche, et mes yeux de celle des feuilles d'automne. Lorsque je tue ma proie, j'utilise son sang pour me faire une marque sur le front, et une sous chaque œil. Ma mère m'a appris qu'il s'agit d'un moyen de rendre hommage à l'être auquel on a arraché la vie.

En ce qui concerne les habits, je porte toujours la même chose. La peau d'un loup blanc couvre mes épaules et ma tête, en guise de cape. Je porte la même robe bleu que toujours. Dans mes souvenirs, elle était trop grande pour moi. Aujourd'hui, elle me va à merveille. Et par-dessus ma robe, souillée de sang et de boue, je ne me sépare jamais du haut, autrefois blanc, qui appartenait à ma mère. Ce n'est pas la seule chose que j'ai gardé d'elle. Il y a aussi ses deux bracelets, qui entourent le haut de mes bras,  et le masque en bois qu'elle avait sculpté pour moi, quand je ne savais pas encore le faire. Il représente une tête de loup. Je le porte tout le temps sur le dessus de ma tête, et lorsque je le mets, il masque totalement mon visage. C'est un porte-bonheur. Enfin, il y a mes chaussures, faites en cuire. Elles étaient à ma mère, et je les ai prise lorsque les miennes sont devenues trop petites.

Le reste ne vient pas d'elle. Je parle de mon collier, que j'ai fabriqué moi même avec des dents de loups. Il y a mon couteau, dont je ne me sépare jamais. J'ai taillé le manche dans du bois et la lame dans de l'os. Et puis, il y a ma lance, qui fait à peu près ma taille, et que j'ai fabriqué à partir des mêmes matériaux que mon couteau. Affublée de tout ça, je suppose que l'on peut facilement me prendre pour une sauvage. Surtout lorsque je suis barbouillée de sang. Mais quelle importance ?


Caractère

Le jour est éblouissant, la nuit appartient aux rêves et seuls les crépuscules sont clairvoyants pour les hommes. | L. Pirandello
Je suis une fille de l'ombre. Après toutes ses années passées loin de tout, je devrais avoir peur. Mais ce n'est pas le cas. Je ne suis pas familière avec ce sentiment. Il faut dire que j'ai grandi dans l'insouciance, et que rien ne m'a permis de changer. Je n'ai pas la moindre idée de comment je dois me comporter en rencontrant d'autres êtres comme moi. Je crois facilement ce que l'on me dit, et je ne dis non à rien. Ou presque. Cela ne m'empêche pas de savoir me battre et de pouvoir sembler violente voir sauvage aux yeux des autres.

Mais au fond, je suis une fille gentille, qui n'a jamais vraiment grandi, mais qui a toujours su et dû se débrouiller seule. Je suis très débrouillarde, d'ailleurs. C'est ma mère qui le disait. Je ne doute pas que je saurais m'adapter à tout ! Véritable boule d'énergie, je ne tiens pas en place, sauf lorsque la magie de la sculpture opère. Je peux sculpter pendant des heures, silencieuse, et calme. Mais il faut attendre ces moments ou ceux où je dors pour être tranquille.

Mon régime alimentaire est en tout point similaire à celui de mes loups. J'aime la viande, surtout lorsqu'elle est crue. D'ailleurs je partage beaucoup de choses avec eux. Sauf peut-être le plaisir de la marche. Je suis d'ailleurs très souvent juchée sur le dos de l'un ou l'autre. Certains voyagent en cheval, et bien moi, je voyage en loup. Je les fais obéir en jouant avec les éléments qui nous entoure, grâce à un don de navigatrice que j'aurais hérité de ma mère. Grâce à elle, j'ai mis au point un langage codé pour me faire comprendre. Les loups sont des êtres très sensibles aux éléments qui les entourent. Mais je ne sais presque rien sur mon don. Il y a beaucoup de choses que je ne connais pas. Mais je suis prête, à présent. Mon voyage peut enfin commencer !


Histoire

C'était nuit dans l'Octobre amer, de ma plus immémoriale année, au fond des brumes pâles | Edgar Allan Poe
Il y a très longtemps, une légende oubliée des hommes racontait l'histoire incroyable d'une enfant née parmi les loups. Cette enfant, choyée par sa famille d'adoption, n'était humaine que d'apparence. Elle avait l'esprit et les habitudes d'une louve, chassait comme une louve, se nourrissait comme une louve, inconsciente qu'elle n'avait pas la même force que ses congénères. Elle aimait par-dessus tout courir dans les bois et hurler à la lune. L'enfant loup était heureuse, bien loin de se douter qu'elle était différente. Mais un jour d'automne, elle prit le risque de trop. L'enfant loup mourut. La lune, touchée par les hurlements de tous les loups endeuillés, entoura l'enfant morte de ses bras, et la serrant tout contre elle, posa ses lèvres argentées contre sa peau pâle. Le corps de l'enfant changea alors, se couvrant d'un pelage aussi blanc que l'était la lune, et cette dernière lui redonna la vie. L'enfant devint loup et pu enfin vivre son éternité aux côtés de ceux qu'elle aimait.

C'est une belle histoire. Mais ce ne sont que des mensonges. Un tissu de mensonges éhontés, proférés par ceux qui ne savent pas. On peut rêver du vent, de hurler à la lune, de rire aux étoiles. On peut courir à toute vitesse dans la forêt, boire aux ruisseaux et manger la chaire crue. On peut même dormir avec le ciel pour couverture, blottit contre leur peau. Mais on ne devient pas loup lorsque l'on est humain. Et je suis née humaine.

Je n'ai pas connu mon père. Je ne sais même pas d'où je viens. Je n'ai aucun souvenir avant ma sixième année. C'est comme si je m'étais réveillée un matin, après un de ces longs sommeils qui laissent un goût amer dans la bouche. J'avais des images plein la tête, sans jamais pouvoir mettre de mots dessus. Sans jamais savoir s'il s'agissait de cauchemars ou de souvenirs. Et pour ma mère, c'était un sujet tabou. On n'en parlait pas, et si je lui demandais, elle devenait violente. Alors j'ai arrêté de posé des questions. Et je me suis mise à vivre.

J'ai toujours vécu dans la forêt, avec l'étrange impression que ma mère et moi étions les seules représentantes de notre race. Et ça m'allait très bien comme ça. Nous vivions entourées par la nature et les êtres qui la peuplaient. Je me sentais chez moi. J'étais chez moi. Et rien d'autre n'existait. Nous vivions en harmonie avec la tribu des grands loups blancs, qui exerçaient sur moi une fascination sans précédent. Ma mère avait réussi à établir une communication avec eux, en influençant les éléments autour d'eux. Elle m'avait parlé de son pouvoir étrange. Elle disait qu'elle pouvait influencer l'air, la terre et l'eau grâce au don des navigateurs. Ce fut le seul indice qu'elle ne me révéla jamais quant à mes origines. Il se trouva que j'étais, moi aussi, en possession de ce don.

Ma mère et moi habitions dans un abri en bois, qu'elle avait confectionné toute seule. Le matin, lorsque le jour se levait, nous partions à la chasse, avec les armes que nous avions fabriqué. Nous faisions ensuite de longues balades, entre ciel et terre, où nous pouvions admirer la nature et son bruit. L'après-midi, elle sculptait le bois, et moi je la regardais faire. Parfois, je le faisais aussi, mais moins bien qu'elle. De son regard sévère, elle me corrigeait, et elle pinçait les lèvres lorsqu'elle était satisfaite. Et puis le soir, elle me racontait des histoires, toujours différentes, les yeux remplis d'étoiles. Je n'ai pas vécu longtemps avec elle, mais elle m'a appris des milliers de choses.

Je n'avais pas dix ans lorsque la lune l'emporta. Je me retrouvai sans elle, mais jamais seule. Ma tristesse ne dura pas. En regardant les étoiles un soir, je vis ses yeux. Je sus qu'elle avait retrouvé sa place et qu'elle veillait sur moi, malgré la distance qui nous séparait. Et que, comme les étoiles, elle était invisible le jour mais toujours présente, et m'accompagnait pendant mon sommeil.

Je continuai à grandir dans ce monde qui me semblait si ouvert, et qui était pourtant si clos. Les loups devinrent ma famille, ma tribu, ma meute. J'appris à communiquer avec eux par le biais des éléments, comme ma mère le faisait avant moi. Je me forgeai en leur compagnie, et à mesure que le temps passait, ma curiosité grandissait. Un jour vint où je me persuadai qu'il n'y avait pas que la forêt. Qu'il y avait autre chose, ailleurs. D'autres êtres comme ma mère et moi. Et un matin, je décidai de partir et de quitter définitivement la forêt, mon enfance et les loups. Mais deux d'entre eux étaient destinés à me suivre. Je les appelai Ambre, en hommage aux yeux si beaux de ma mère, et Automne, en mémoire de l'enfant louve.






Informations personnelles

Mieux vaut boire une bière cul sec que pas de bière du tout - Le sage dans le fût
Pseudo : A vot' bon coeur, fait' dont comme i'vous plaira.
Age réel : Situé entre dix et soixante ans.
Pays d'origine : Dans le placard sous l'escalier, 4, Privet Drive, Little Whinging, Surrey

Parlez-nous de vous : ♫ Du rhum, des femmes, et d'la bière non de dieu ! ♫
Familier avec l'univers de Pierre Bottero? : Heu... Oui... Enfin... Je crois... Enfin...

Comment avez vous connu le forum ? : "L'arrivée, ou comment se perdre sur internet et découvrir des choses vraiment, mais alors vraiment géniales."
Un commentaire sur le forum ? : C'est beauuuuu !

Demande particulière : Alors, je me demandais à titre informatif, c'est interdit de jouer des personnages venant de Valingaï ?
avatar
Lasbelin-D. Ster
Légionnaire Noire
Aanh haan ! *_*
Ton personnage est mirifiquimus. Et j'ai vraiment beaucoup apprécié la lecture aussi. thatlook
Bienvenue par ici beauté. ♥ J'ai hâte de te recroiser sur la CB hihi. Et bien sûr, pour un quelconque lien ou RP ou câlin, ma boîte aux lettres est ouverte en grand très grand. Amuse-toi bien parmi nouus. Deadly Hug






avatar
Alec Ezilea
Lieutenant Frontalier
Bienvenue sur le forum!!

PRINCESS MONONOKE thatlook 88473 houray In love
J’approuve TELLEMENT ton choix d'avatar Oh oui !

Mon Alec qui se balade avec un loup du nord va soudainement être moins original à croiser xD
J'imagine qu'il s'agit de loups du Nord, puisqu'ils sont assez gros pour qu'Eileen puisse les monter? Ça pourra être tellement épic de RP ensemble, si ça t'intéresse! Bref, j'aime vraiment beaucoup ton style d'écriture et ton personnage, surtout l'idée qu'elle vécu isolée toute sa vie.

Juste un truc, je ne suis pas certaine que c'est possible de "communiquer" avec eux via ton don. Parler avec le langage corporel, des codes de son et tout ça, oui, je le fais avec Alec et Écho, mais normalement les dons autres que ceux prédéfinis du dessin ne sont pas accepter. Il faudra voir ce que Brathel et Syane en pensent^^

Et pour répondre à ta question, pour l'instant, il est effectivement interdit de jouer des personnages venant de Valingaï.

Bref, j'ai bien hâte de te croiser sur le CB! Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à m'envoyer un MP :3

J'espère que tu te plaira ici Hug




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçut de mes personnages:
http://dadou34.wix.com/danicka-raymond
avatar
Eïleen Miyrshaï
Sculptrice sur bois
Merci beaucoup vous deux. ♥

Je serai ravie de rp avec toi Alec, surtout si tu te balades également avec un loup du nord ! Oui, les miens sont aussi des loups du nord. Enfin, je ne le sais pas, mais comme tu l'as dit, si ils sont suffisamment gros pour que je les chevauche, c'en sont forcément !

Pour ce qui est de ma façon de communiquer avec eux, c'est justement par le dessin que j'y parviens. Je me suis inspirée de la façon particulière qu'avait Illian de parcourir les spires, justement. Donc en fait, dans mon esprit, c'est un peu comme si elle avait un pouvoir et une volonté très élevée, mais une créativité quasi-nulle. Après, si ça ne va pas, je changerais ça, mais c'était aussi un moyen de rendre crédible le fait qu'elle se soit liée avec des loups ! :)

Dommage pour Valingaï, mais tant pis ! :3 Merci pour vos réponses en tout cas. ♥


avatar
Alec Ezilea
Lieutenant Frontalier
Génial pour le RP, on pourra en discuter sur la CB ou par MP si tu veux! ♥

Les loups du nord sont gros comme des poneys alors que les loups normaux en Gwendalavir sont comme ceux de notre monde. Alors j'imagine que oui, à part si Eileen est une Petite :2222:

Sa faculté est vraiment intéressante, mais je crois que c'est justement le fait qu'il est comme celui d'Illian qui pose problème. Illian était Valingai et possédait un Don dérivé du Dessin ordinaire en Gwendalavir. Un Don ordinaire en Gwendalavir n'a dont techniquement pas un effet de "volonté" sur les gens ou les animaux qui l'entoure, même si le cercle de volonté de la personne est très grand. Et comme les Valingaïs sont interdits présentement sur le forum... Enfin, je spécule là x) Faudra attendre pour voir :3

Et oui, c'est dommage pour les Valingais, mais peut-être qu'un jour l'avancé de l'intrigue du forum permettra d'en jouer, qui sait^^




Administratrice aux cotés de Syane Ril'Devah
Aperçut de mes personnages:
http://dadou34.wix.com/danicka-raymond
avatar
Brathel Mil'Sedan
Dessinateur de l'Académie
Salut à toi, et bienvenue sur le forum !

Comme dit Alec, je ne pense pas que nous allons autoriser une "variante" du Dessin qui permettrait de communiquer avec les animaux. Disons que ce n'est jamais vu dans les livres, et nous préférons rester relativement proche de l'œuvre de Bottero.

Pour le reste, ta fiche est-elle terminée ?


Re-fondateur, et nécro-forumancien confirmé
avatar
Eïleen Miyrshaï
Sculptrice sur bois
Merci encore pour l'accueil !

Alec, je ne pense pas qu'Eileen soit une petite mais l'idée est intéressante xD

Je suppose que si je dis que mon don de dessinatrice ne me permet pas de faire basculer un objet dans la réalité, mais de le montrer aux esprits les moins complexes (donc certains animaux), ça ne passe pas non plus ?

Ma fiche est terminée oui, mais du coup il va falloir que je trouve autre chose pour rendre ma relation avec les loups plausible.



avatar
Invité
Invité
Welcome (ouais j'ai pas dis sur la cb pas bien) J'aime, j'adore, j'approuve, bref un détail que j'aimerais souligner, certes il n'y a pas de variante du don à proprement parler pour communiquer avec les animaux, mais je me souviens que dans la quête d'Ewilan, quand Salim est devenu loup pour la première fois, Camille et lui pouvait ressentir ce que ressentait l'autre au minimum, il y avait un sorte de lien entre eux, par exemple si l'un était en situation de détresse, l'autre le ressentait, après c'est mes souvenirs du livre je peux me tromper.
avatar
Eïleen Miyrshaï
Sculptrice sur bois
Merci encore à tous. :)

Du coup j'ai modifié légèrement mon histoire. J'espère que ça ira cette fois.


avatar
Syane Ril'Devah
Frontalière
Bienvenue à toi ! o/
J'aime bien l'idée de ton personnage... et surtout, Princesse Mononoké quoi ! ♥

Mais... et oui, il y a un mais... Gwendalavir est un continent très bien connu de ses habitants et il est hautement improbable qu'elle ne croise personne de toute son existence. Pire, que sa mère et elle se croient les seules de leur espèce, ça me paraît franchement impossible.


http://www.ewilanrpg.com
Contenu sponsorisé
Aller à la page : 1, 2  SuivantPoster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum